24 novembre 2013

Un dimanche à Londres, Camden Town

J'achève cette série londonienne avec l'un de mes quartiers préférés à Londres: Camden. J'aime beaucoup l'ambiance de ce quartier, qui mêle touristes et excentriques locaux. C'est un endroit convivial, où le mot cosmopolite prend tout son sens, et en ce mois d'août c'était encore plus animé que d'habitude.

DSC_0120

 

DSC_0121

 

DSC_0127

 

DSC_0131

 

DSC_0133

DSC_0135

DSC_0136

 

 

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChocoSeriaLecteur,  EstellecalimMargotte

 

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


20 novembre 2013

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

Outre les romans reçus par Will et Valérie pour mon anniversaire, voici quelques autres titres offerts par des amis qui viennent agrandir ma PAL.

 

oh boy

Oh, boy! de Marie-Aude Murail: "Ils sont frère et sœurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne le séparerait pas.
Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de la classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires torrides à ses Barbie.
Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistance sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille.
A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les garder. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! c'est deux personnes se détestent."

 

 

 

le grand livre des cons

Le grand livre des cons de Tonvoisin: "Au bureau, dans votre immeuble, dans la rue, au resto : les cons sont partout ! Certains se dissimulent et attendent votre fameux dîner pour se révéler-vous exposante l'indigestion ; d'autres n'hésitent pas à s'affirmer et font de votre boulot un enfer ; les pires n'ont peut-être pas encore croisé votre route mais se creusent déjà la cervelle pour trouver un moyen de vous pourrir la vie !

À défaut de s'en débarrasser, autant apprendre à les reconnaître pour mieux les fuir, à les débusquer pour mieux en rire.Travailler avec des cons, Vivre avec des cons et Dîner avec des cons : trois volumes réunis en un guide indispensable et désopilant !"

J'ai un peu peur pour ce livre parce que je n'avais pas spécialement aimé Travailler avec des cons et Vivre avec des cons et que du coup je m'étais faite insultée par par un défenseur du livre ... Je pense qu'il va trainer dans ma PAL un certain temps avant que je ne le lise.

 

 

Ciel_0020_mon_0020_mari_0020_1e_m

Ciel! Mon mari est muté en Alsace... de Laurence Winter: "« Pourquoi on parle allemand ici ? » « C’est quoi un Malgré-Nous ? » « Dites, chez vous, entre catholiques et protestants, on dirait que c’est encore les guerres de religion ? » « Au fait, votre vin, c’est vrai qu’il donne mal à la tête ? » Etc., etc. Il y a des questions qu’il vaut mieux ne pas poser quand on arrive en Alsace… Les clichés y sont légion. Mais il faut reconnaître que tout est bien compliqué dans cette région : les mentalités, l’histoire, les habitants, les langues. Alors, mettons-nous à la place de tous les malheureux qui viennent s’y installer.

Voici l’ouvrage qu’ils attendaient. Une « trousse de survie » qui va leur permettre tout à la fois de comprendre l’Alsace et de réussir à vivre avec les Alsaciens. Grâce à Laurence Winter, grâce à ses chapitres clairs et drôles, subtils et documentés, à ses conseils pratiques et ses exercices, vous pourrez éviter gaffes et incidents. Et puis, en persévérant avec ténacité – ainsi qu’une bonne dose d’humour –, vous réussirez à devenir « Alsacien de cœur et d’adoption ». Voilà le plus beau compliment qu’on pourra vous faire en Alsace, cette région parfois insaisissable et agaçante, mais toujours accueillante et généreuse."

Rassurez-vous je ne me suis pas mariée en douce, mais en effet mon Amoureux vit en Alsace, il n'y a pas été muté il est Alsacien, voilà un petit guide qui me permettra de mieux le décripter!!

 

america-volume-2-main-rouge-1054373-616x0

America, La Main rouge (tome 2) de Romain Sardou: "1733. Un homme part à l'aventure, un autre rentre chez lui. L'Anglais Philip Muir navigue vers les côtes américaines, parti avec une centaine de pionniers fonder la Géorgie. L'Irlandais Charles Bateman est le pirate le plus haï de la Couronne britannique. Il quitte sa prison anglaise pour rejoindre New York, sa ville natale. En échange de la liberté, il a accepté de tout renier : son passé, sa femme, ses frères d'armes, sa religion...
Philip débarque sur une terre sauvage et inhabitée ; Charles rentre dans une ville infestée d'ennemis et de mauvais souvenirs. Philip désire créer un monde plus juste ; Charles veut anéantir le monde existant.
Alors que la guerre d'Indépendance fait rage, les Muir et les Bateman s'affrontent plus que jamais, au risque de tout perdre... emportés par le vent de l'Histoire."

 

 

 

 

Ce qui fait un total de 9 livres en Novembre Aïe Aîe ça va faire mal à l'objectif PAL en Janvier, je vous rappelle que j'étais à 97 titres en janvier 2013 et que je ne dois aps en avoir plus en janvier 2014 et si j'en ai moins ce sera encore mieux!! Allez zou je file lire!!

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

19 novembre 2013

Challenge Christmas Time

Noël pour moi est une période que j'aime beaucoup, je suis d'accord sur le débat de la commercialisation de la chose et de la consommation à outrance mais ce n'est pas ça qui me plaît à Noël. Ce que j'aime c'est d'avoir au moins une fois dans l'année ma famille réunie, je suis en région parisienne, mes parents dans le Nord et ma soeur en Haute-Savoie, et c'est parfois la seule période où on se retrouve tous au même endroit en même temps. C'est souvent un joyeux bordel mais tant pis :) Je reste attachée au joli sapin de Noël et à la quête des cadeaux, et par extension aux images qui vont avec, la cheminée, le thé ou le chocolat chaud, les lumières etc... Et cette année pour me mettre dans l'ambiance, contrairement aux années précédents où je participais à des swap (moins de temps et budget cette année donc j'y renonce, à mon grand regret) je m'inscris au challenge Christmas Time de MyaRosa. Pour ceux que ça intéresse vous trouverez toutes les infos concernant le challenge sur le lien ci-dessus.

challengechristmastime

MyaRosa a prévu un calendrier qu'on est libre ou non de respecter, je ne pense pas pouvoir participer à toutes les dates mais je vais tenter celles-ci:

 

Jeudi 28 novembre : Présentation d'un roman ou d'une nouvelle de Noël, si j'ai le temps de le lire je vous parlerai de Contes de Noël d'Anne Perry.

 

1er décembre : Votre wish list et/ou lettre au Père Noël

 

Jeudi 5 décembre : Votre playlist de Noël 

 

Dimanche 15 décembre : Billet cinéma 

 

Vendredi 20 décembre : Au fourneaux ! 

 

Lundi 23 décembre : Je vous propose de lire une romance de Noël de votre choix. Pour ça je ne sais pas encore.

 

Vendredi 27 décembre : Billet photo(s) (Vous pourrez nous montrer ce que vous voulez : la décoration de votre table, vos petits plats, votre sapin, les cadeaux emballés ou déballés, un moment de joie, tout ce qui vous inspire l'esprit de Noël et que vous avez envie de partager avec nous).

 

J''ajouterai un autre recueil, probablement entre le 5 et le 15 décembre avec Contes de Noël de Charles Dickens, de même si j'ai l'occasion de prendre des photos au marché de Noël de Strasbourg j'y consacrerai mes Dimanches en photo. Alors, vous vous joignez à nous?

Posté par Cinnamonchocolat à 11:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

18 novembre 2013

Andrew Taylor, Le Diable danse à Bleeding Heart Square

le diable

Quatrième de couverture:

"1934. Londres. Lydia Langstone fuit la haute société aristocratique anglaise et un mari violent pour trouver refuge dans une petite pension de famille sise Bleeding Heart Square. Privée des privilèges que lui conférait son statut social, elle tente de renouer avec une vie plus modeste, plus indépendante aussi. Mais très vite dans cet univers nouveau pour elle, Lydia se trouve confrontée à d'étranges évènements. Qu'est devenue Miss Penhow, l'ancienne propriétaire de la pension de famille, mystérieusement disparue quatre ans plus tôt ? Pourquoi un journaliste de retour des Indes, veut-il à tout prix la retrouver ? Qui est cet homme qui semble surveiller nuit et jour les allées et venues dans la maison ? Enfin qui envoie des morceaux de cœur en décomposition à Joseph Serridge, l'un des occupants de la pension de famille, le dernier à avoir vu Miss Penhow vivante ? Selon la légende londonienne, Le Diable danse à Bleeding heart square, cette fois il serait plutôt tapi dans l'ombre, en silence, attendant son heure."

Quand j'ai commencé la lecture j'ai eu un peu peur, c'était un peu confus, je n'arrivais pas trop à suivre qui était qui et pourquoi ils étaient tous amenés à vivre au même endroit! Puis au fil des pages les pièces du puzzle se sont assemblées et se sont imbriquées les unes dans les autres. L'histoire se passe dans les années 30 à Londres mais l'on retrouve ici la constructions des intrigues policières du 19e siècle. Ce sont les personnages, qui ne sont pas dans la police, qui mènent l'enquête, à partir des informations qu'ils arrivent à recouper.

L'auteur nous rappelle également la position des femmes dans la société qui bien que déjà au 20e siècle, leur place était toujours considérée comme étant "auprès de leur mari". De même, il évoque la montée du fascisme en Europe où la Grande-Bretagne n'a pas non plus été épargnée par les idéologies anti-sémites. C'est donc sur un fond d'idéologie politique que notre narrateur tisse son enquête. Les histoires des uns et des autres se recoupent pour ne donner son dénouement qu'à la fin du roman. Chaque fil d'intrigue est détissé petit à petit jusqu'au retournement de situation final!!

Les personnages de Lydia et Rory sont attachants. La volonté et l'obstination de Lydia en font une femme forte, qui n'a pas peur du qu'en dira-t-on. 

J'ai beaucoup aimé l'écriture d'Andrew Taylor, très 19e, de même que la sociét qu'il dépeint, celle où finalement deux mondes sont amenés à se côtoyer: la noblesse et la classe populaire, assez intéressant donc dans une société où les convenances veulent que chacun reste à sa place. En bref donc j'ai passé un très bon moment en compagnie de Lydia et Rory.

objectif pal

(31/97)

lire sous la contrainte

(titre de + de 5 mots: 2/2)

17 novembre 2013

Un dimanche à Londres, Borough Market

Nous avons passé l'heure du déjeuner au Borough Market, marché populaire au sud de la Tamise, proche du Globe Theatre, les rues alentours sont des peuplées de bureaux donc le midi on retrouve les gens en costard et tailleur au milieu des gargottes pour manger sur le pouce, Je n'étais encore jamais allée dans ce quartier de Londres et ça m'a beaucoup plu.

DSC_0101

 

DSC_0091

 

DSC_0099

 

DSC_0103

 

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


13 novembre 2013

Un P'tit beurre, des touyoux (à prononcer à voix haute pour comprendre!)

Quoi? Vous n'avez pas compris? Et bien la semaine dernière j'ai célébré mon 28e automne et Will et Valérie ont contribué à rendre cette journée plus belle! :)

 

DSC_0197

 

De Will j'ai reçu Une adolescence américaine de Joyce Maynard qui me faisait très envie! Et je vais découvrir Eleven de Mark Watson, ainsi que deux marque-pages tout mignons, mon côté girly adore les paillettes!

Encore un gros merci à toi Will!

DSC_0196

de Valérie j'ai reçu Sweet Sixteen d'Annelise Heurtier que j'avais aussi très envie de découvrir, Last exit to Brooklyn d'Hubert Selby Junior, lui aussi dans ma LAL et je vais découvrir Maisie Dobbs de Jacqueline Winspear. Il y avait également des petites surprises dont certaines raménées des voyage, une saccoche New York, des chocolats de Venise, des mendiants (ne vous fiez pas à l'image le paquet n'est pas ouvert c'est une illusion d'optique, une poupée asiatique, un super marque page (j'adore Rockwell) et ma crême pour les mains préférées, celle de L'Occitane qui ressemble à un tube de gouache.

 

Tout plein de mercis Valérie!

Posté par Cinnamonchocolat à 19:47 - Commentaires [12] - Permalien [#]

12 novembre 2013

Lecture commune: Laura Kasischke, Esprit d'Hiver

esprit d'hiver

Quatrième de couverture:

"Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant..."

Voilà un court roman qui fait un peu l'effet d'un coup de poing. Je n'utilise pas le terme coup de poing dans le sens où le retournement de situation final est surprenant, ou dans le sens d'un coup de coeur, mais plutôt parce que j'ai eu l'impression d'être en apnée tout au long de ma lecture pour n'avaler une goulée d'air qu'en tournant la dernière page. Et ce fût presque le cas puisque j'ai lu ce roman en deux fois. Laura Kasischke semble maîtresse en l'art. J'avais eu cette impression également avec un oiseau blanc dans le blizzard. J'ai apprécié cette lecture, même si le terme apprécié n'est pas vraiment approprié, pour moi un bon livre c'est un livre que vous n'avez pas envie de quitter avant d'en connaître la fin, dans ce cas je considère qu'Esprit d'hiver est un bon livre.

Pourtant, on tourne en rond. Les actions sont répétitives, le vase clos entre la mère et la fille, les dialogues de sourd, les répétitions, comme si la mère était devenue monomaniaque sont anxiogènes et laisse l'impression d'un mauvais rêve tourné au ralenti, vous savez ce genre de rêves où quoi que vous fassiez vous êtes quand même en retard parce que vous n'avancez pas, et bien c'est ce que j'ai ressenti. De plus, j'ai pressenti le retournement de situation assez tôt dans ma lecture, ne sachant pas quel personnage exactement il concernait mais j'avais quand même deviné juste.

Je ne peux pas dire que j'ai apprécié les personnages, ni la mère que j'ai eu envie de secouer un peu, ni la fille que j'ai trouvé un peu égoïste et trop parfaite. Par contre j'ai aimé les souvenirs, ceux de l'adoption en Russie. J'ai trouvé que l'auteur les a rendu très vraisemblables. Ces souvenirs reviennent en vague pour apporter des éclaircissements au lecteur, mais aux personnages également, ce qui était enfouie permet de mieux comprendre les évènements. 

En bref ce fût une bonne lecture même si elle m'a value quelques suées :p c'est pourquoi je ne lui mettrai qu'un 13/20 malgré tout. Je remercie Priceminister pour m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2013

479x324_logo2_rentree-literaire2013

 

1 % 2013

(2/6)

challengeus1

(6)

challenge romancières américaines

(3)

 

Pour les billets des blogueuses qui ont partagé cette lecture commune c'est par ici: Géraldine,  Lecturissime et Cynthia

 

11 novembre 2013

Un dimanche à Londres: modernité

 Comme vous l'avez probablement remarqué j'aime prendre en photo les buildings modernes, en verre, aux formes variées, ou en contraste avec des bâtiments plus anciens.

Le Gherkin que j'avais déjà mis sur le blog

DSC_0041

 

En arrière plan le "razor" qui a fait polémique il y a quelques temps parce que les rayons du soleil reflétés dans la façade aurait fait fondre le tableau de bord d'une voiture garé au pied de l'immeuble, je ne sais pas comment s'appelle la bâtiment en premier plan.

DSC_0072

 

De l'autre côté de la Tamise un assemblage de constructions

DSC_0111

 

Une des rues proches du Borough Market

DSC_0082

La Shard Tower, plus haut building d'Europe inauguré au moment des JO de Londres.

DSC_0083

 

DSC_0104

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte.

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2013

J K Rowling, Harry Potter and the Half-Blood Prince (tome 6)

Harry Potter and the half blood prince

Présentation de l'éditeur:

"As Voldemort's sinister forces amass and a spirit of gloom and fear sweeps the land, it becomes increasingly clear to Harry that he will soon have to confront his destiny. But will he be able to overcome the challenges ahead of him? The race to locate and destroy the remaining Horcruxes, the hidden pieces of Voldemort's soul, begins. Harry will need all the help he can get."

 

Ce tome 6 est un peu en rupture avec les précédents, il ne débute pas chez les Dursley comme tous les autres tomes mais sur une scène avec le Professeur Snape... Bien sûr on reprend l'histoire à peu près là où on l'avait laissé dans l'Ordre du Phoenix et comme chaque année Harry et ses amis s'apprêtent à retourner à Hogwarts.

L'année scolaire passe à une vitesse fulgurante et J K Rowling a délaissé les cours pour mettre l'accent sur les relations amoureuses des personnages, avec plus ou moins de succès. On sent que les personnages ont grandi, que leurs préoccupations ont quelque peu changées et que cette année annonce la presque fin de leurs aventures. L'intrigue quant à elle est distillée avec parcimonie via les incursions dans les souvenirs de différents personnages et ce n'est que dans le dernier tiers du livre que le suspence monte et que les péripéties surviennent, et pour une fois c'est vraiment Harry Potter qui se bat pratiquement seul pour faire avancer l'histoire. J'ai donc parfois trouvé que de ce point de vue c'était un peu long à se mettre en place.

J'ai néanmoins beaucoup apprécié ce tome, puisque comme je l'avais dit dans les précédents billets sur Harry Potter ce n'est pas tant les histoires fantastiques qui m'intéressent que les relations et liens tissés entre les différents élèves et professeurs. Harry Potter est un peu remonté dans mon estime (son égocentrisme m'avait un peu ennuyée dans le tome précédent, ce n'est pas du tout le cas ici, ouf) Mais ce sont toujours Ron et Hermione mes petits préférés.

La fin est terrible quand même, j'ai un peu de mal à m'en remettre!!!!! Il va rapidement falloir que j'achète le dernier livre!

 

Et avec ce titre à rallonge je signe ma première participation pour le challenge lire sous la contrainte de Philippe avec un titre d'au moins six mots!

lire sous la contrainte

(1/2)

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2013

Mikaël Ollivier, Plus jamais sans elle

plus-jamais-sans-elle

Quatrième de couverture"Le jour de ses dix-huit ans, Alan n'a qu'un souhait, rencontrer celle qu'il n'a jamais vue, dont il ne sait rien, pas même le nom : sa mère. Un voeu qui va faire basculer sa vie.

Car pour rejoindre Ellen, cette femme armée, rebelle et solitaire, mais surtout pour la sauver et rester à ses côtés, il va lui falloir devenir un autre.
Lui qui n'a jamais voyagé va parcourir l'Europe de Londres jusqu'à Sofia, en passant par Prague et le Grand Nord. Lui qui a toujours obéi va transgresser les lois et affronter police et truands. Lui que son père a toujours protégé va apprendre à n'avoir peur de rien... Sauf de perdre celle qu'il a eu tant de mal à retrouver."
Deuxième page turner que j'avais choisi pour mon marathon de lecture mi-octobre et là encore je n'ai pas été déçue. J'avais repéré ce roman jeunesse chez des blogueuses qui avaient un avis plutôt positif donc je me suis lancée. J'ai apprécié cette lecture parce que les personnages sont attachants et que l'auteur sait tenir son lecteur en haleine avec du suspense et des rebondissements inattendus, une pointe d'humour, un peu de romance et quelques questions. Néanmoins, je crois qu'il faut le lire avec un regard un peu naïf pour l'apprécier parce que c'est quand même parfois un peu abracadabrantesque  à commencer par ce père qui laisse son fils a tout juste dix-huit ans aller chez sa mère qu'il n'a jamais connu dans un pays étranger sans même la prévenir.
C'en est pas moins une belle histoire, le personnage d'Alan est très mature. J'ai beaucoup aimé me replonger dans les rues de Prague que j'ai découvert cet été. J'aime pouvoir identifier les lieux dans les romans en me disant, tiens moi aussi j'ai vu ça ou fait ça. Ça a été un gros plus pour moi dans ce roman, et si vous n'êtes pas certain quant à cette destination je vous renvoie aux photos du dimanche en photo :) 

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,