13 novembre 2013

Un P'tit beurre, des touyoux (à prononcer à voix haute pour comprendre!)

Quoi? Vous n'avez pas compris? Et bien la semaine dernière j'ai célébré mon 28e automne et Will et Valérie ont contribué à rendre cette journée plus belle! :)

 

DSC_0197

 

De Will j'ai reçu Une adolescence américaine de Joyce Maynard qui me faisait très envie! Et je vais découvrir Eleven de Mark Watson, ainsi que deux marque-pages tout mignons, mon côté girly adore les paillettes!

Encore un gros merci à toi Will!

DSC_0196

de Valérie j'ai reçu Sweet Sixteen d'Annelise Heurtier que j'avais aussi très envie de découvrir, Last exit to Brooklyn d'Hubert Selby Junior, lui aussi dans ma LAL et je vais découvrir Maisie Dobbs de Jacqueline Winspear. Il y avait également des petites surprises dont certaines raménées des voyage, une saccoche New York, des chocolats de Venise, des mendiants (ne vous fiez pas à l'image le paquet n'est pas ouvert c'est une illusion d'optique, une poupée asiatique, un super marque page (j'adore Rockwell) et ma crême pour les mains préférées, celle de L'Occitane qui ressemble à un tube de gouache.

 

Tout plein de mercis Valérie!

Posté par Cinnamonchocolat à 19:47 - Commentaires [12] - Permalien [#]


12 novembre 2013

Lecture commune: Laura Kasischke, Esprit d'Hiver

esprit d'hiver

Quatrième de couverture:

"Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant..."

Voilà un court roman qui fait un peu l'effet d'un coup de poing. Je n'utilise pas le terme coup de poing dans le sens où le retournement de situation final est surprenant, ou dans le sens d'un coup de coeur, mais plutôt parce que j'ai eu l'impression d'être en apnée tout au long de ma lecture pour n'avaler une goulée d'air qu'en tournant la dernière page. Et ce fût presque le cas puisque j'ai lu ce roman en deux fois. Laura Kasischke semble maîtresse en l'art. J'avais eu cette impression également avec un oiseau blanc dans le blizzard. J'ai apprécié cette lecture, même si le terme apprécié n'est pas vraiment approprié, pour moi un bon livre c'est un livre que vous n'avez pas envie de quitter avant d'en connaître la fin, dans ce cas je considère qu'Esprit d'hiver est un bon livre.

Pourtant, on tourne en rond. Les actions sont répétitives, le vase clos entre la mère et la fille, les dialogues de sourd, les répétitions, comme si la mère était devenue monomaniaque sont anxiogènes et laisse l'impression d'un mauvais rêve tourné au ralenti, vous savez ce genre de rêves où quoi que vous fassiez vous êtes quand même en retard parce que vous n'avancez pas, et bien c'est ce que j'ai ressenti. De plus, j'ai pressenti le retournement de situation assez tôt dans ma lecture, ne sachant pas quel personnage exactement il concernait mais j'avais quand même deviné juste.

Je ne peux pas dire que j'ai apprécié les personnages, ni la mère que j'ai eu envie de secouer un peu, ni la fille que j'ai trouvé un peu égoïste et trop parfaite. Par contre j'ai aimé les souvenirs, ceux de l'adoption en Russie. J'ai trouvé que l'auteur les a rendu très vraisemblables. Ces souvenirs reviennent en vague pour apporter des éclaircissements au lecteur, mais aux personnages également, ce qui était enfouie permet de mieux comprendre les évènements. 

En bref ce fût une bonne lecture même si elle m'a value quelques suées :p c'est pourquoi je ne lui mettrai qu'un 13/20 malgré tout. Je remercie Priceminister pour m'avoir permis de lire ce livre dans le cadre des Matchs de la rentrée littéraire 2013

479x324_logo2_rentree-literaire2013

 

1 % 2013

(2/6)

challengeus1

(6)

challenge romancières américaines

(3)

 

Pour les billets des blogueuses qui ont partagé cette lecture commune c'est par ici: Géraldine,  Lecturissime et Cynthia

 

11 novembre 2013

Un dimanche à Londres: modernité

 Comme vous l'avez probablement remarqué j'aime prendre en photo les buildings modernes, en verre, aux formes variées, ou en contraste avec des bâtiments plus anciens.

Le Gherkin que j'avais déjà mis sur le blog

DSC_0041

 

En arrière plan le "razor" qui a fait polémique il y a quelques temps parce que les rayons du soleil reflétés dans la façade aurait fait fondre le tableau de bord d'une voiture garé au pied de l'immeuble, je ne sais pas comment s'appelle la bâtiment en premier plan.

DSC_0072

 

De l'autre côté de la Tamise un assemblage de constructions

DSC_0111

 

Une des rues proches du Borough Market

DSC_0082

La Shard Tower, plus haut building d'Europe inauguré au moment des JO de Londres.

DSC_0083

 

DSC_0104

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte.

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

07 novembre 2013

J K Rowling, Harry Potter and the Half-Blood Prince (tome 6)

Harry Potter and the half blood prince

Présentation de l'éditeur:

"As Voldemort's sinister forces amass and a spirit of gloom and fear sweeps the land, it becomes increasingly clear to Harry that he will soon have to confront his destiny. But will he be able to overcome the challenges ahead of him? The race to locate and destroy the remaining Horcruxes, the hidden pieces of Voldemort's soul, begins. Harry will need all the help he can get."

 

Ce tome 6 est un peu en rupture avec les précédents, il ne débute pas chez les Dursley comme tous les autres tomes mais sur une scène avec le Professeur Snape... Bien sûr on reprend l'histoire à peu près là où on l'avait laissé dans l'Ordre du Phoenix et comme chaque année Harry et ses amis s'apprêtent à retourner à Hogwarts.

L'année scolaire passe à une vitesse fulgurante et J K Rowling a délaissé les cours pour mettre l'accent sur les relations amoureuses des personnages, avec plus ou moins de succès. On sent que les personnages ont grandi, que leurs préoccupations ont quelque peu changées et que cette année annonce la presque fin de leurs aventures. L'intrigue quant à elle est distillée avec parcimonie via les incursions dans les souvenirs de différents personnages et ce n'est que dans le dernier tiers du livre que le suspence monte et que les péripéties surviennent, et pour une fois c'est vraiment Harry Potter qui se bat pratiquement seul pour faire avancer l'histoire. J'ai donc parfois trouvé que de ce point de vue c'était un peu long à se mettre en place.

J'ai néanmoins beaucoup apprécié ce tome, puisque comme je l'avais dit dans les précédents billets sur Harry Potter ce n'est pas tant les histoires fantastiques qui m'intéressent que les relations et liens tissés entre les différents élèves et professeurs. Harry Potter est un peu remonté dans mon estime (son égocentrisme m'avait un peu ennuyée dans le tome précédent, ce n'est pas du tout le cas ici, ouf) Mais ce sont toujours Ron et Hermione mes petits préférés.

La fin est terrible quand même, j'ai un peu de mal à m'en remettre!!!!! Il va rapidement falloir que j'achète le dernier livre!

 

Et avec ce titre à rallonge je signe ma première participation pour le challenge lire sous la contrainte de Philippe avec un titre d'au moins six mots!

lire sous la contrainte

(1/2)

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2013

Mikaël Ollivier, Plus jamais sans elle

plus-jamais-sans-elle

Quatrième de couverture"Le jour de ses dix-huit ans, Alan n'a qu'un souhait, rencontrer celle qu'il n'a jamais vue, dont il ne sait rien, pas même le nom : sa mère. Un voeu qui va faire basculer sa vie.

Car pour rejoindre Ellen, cette femme armée, rebelle et solitaire, mais surtout pour la sauver et rester à ses côtés, il va lui falloir devenir un autre.
Lui qui n'a jamais voyagé va parcourir l'Europe de Londres jusqu'à Sofia, en passant par Prague et le Grand Nord. Lui qui a toujours obéi va transgresser les lois et affronter police et truands. Lui que son père a toujours protégé va apprendre à n'avoir peur de rien... Sauf de perdre celle qu'il a eu tant de mal à retrouver."
Deuxième page turner que j'avais choisi pour mon marathon de lecture mi-octobre et là encore je n'ai pas été déçue. J'avais repéré ce roman jeunesse chez des blogueuses qui avaient un avis plutôt positif donc je me suis lancée. J'ai apprécié cette lecture parce que les personnages sont attachants et que l'auteur sait tenir son lecteur en haleine avec du suspense et des rebondissements inattendus, une pointe d'humour, un peu de romance et quelques questions. Néanmoins, je crois qu'il faut le lire avec un regard un peu naïf pour l'apprécier parce que c'est quand même parfois un peu abracadabrantesque  à commencer par ce père qui laisse son fils a tout juste dix-huit ans aller chez sa mère qu'il n'a jamais connu dans un pays étranger sans même la prévenir.
C'en est pas moins une belle histoire, le personnage d'Alan est très mature. J'ai beaucoup aimé me replonger dans les rues de Prague que j'ai découvert cet été. J'aime pouvoir identifier les lieux dans les romans en me disant, tiens moi aussi j'ai vu ça ou fait ça. Ça a été un gros plus pour moi dans ce roman, et si vous n'êtes pas certain quant à cette destination je vous renvoie aux photos du dimanche en photo :) 

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


03 novembre 2013

Un dimanche à Londres: vues depuis la Tamise

C'est parti pour un mois de photos londoniennes, dernière étape de mes vacances d'été en Amoureux ^^ Nous avons passé une journée à Londres et pour rentabiliser au maximum cette journée en faisant découvrir un maximum de choses à mon binôme nous avons pris les bus touristiques, une croisière sur la Tamise était comprise et je ne regrette pas du tout la formule.

DSC_0037

Tower Bridge

DSC_0054

Shakespeare Globe Theatre

DSC_0062

Big Ben and the House of Parliament

DSC_0066

The London Eye

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte.

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

31 octobre 2013

Les films d'Octobre

Les billets cinéma de Sybille, Will et Géraldine (et d'autres encore...) m'ont donné envie de vous parler moi aussi des films que je vais voir au ciné, des dvds voire même des séries que je regarde. Comme j'ai toujours du mal à raconter l'histoire sans trop donner d'info je noterai pour chaque film, selon moi, les points positifs et négatifs et un très bref avis. Rendez-vous pris pour le dernier jour du mois. Alors qu'avez-vous vu en octobre?

 

homeland

Je commence avec la série Homeland, série américaine sur le terrorisme avec Claire Danes. J'ai vu les huit premiers épisodes de la saison 1 pendant mes vacances.

Les + : beaucoup de suspense, un très bon choix d'acteurs et de nombreux rebondissements

Les -: On ne sait pas toujours où ils veulent en venir!

En bref, j'aime beaucoup, ça me change des séries girly girly que j'apprécie et je trouve que c'est assez novateur.

 

 

 

 

 

Au cinéma j'ai vu:

blue jasmine

Blue Jasmine de Woody Allen avec Cate Blanchett et Alec Baldwin.

Les + : Le jeu de Cate Blanchett qui est assez incroyable, les pointes d'humour qui en font une très belle satire des riches américains

Les - : Quelques longueurs, l'accent en VF de Cate est insupportable!

En bref, j'ai passé un assez bon moment mais ce n'est pas un film très réjouissant.

 

 

 

 

le majordome

Le majordome de Lee Daniels avec Forest Whitaker et Oprah Winfrey.

Les + : le contexte historique dans lequel s'ancre l'histoire personnelle du majordome, un très grand Forest Whitaker!

Les - : une seconde partie un peu longue, le choix de l'acteur qui joue JFK!!!

En bref, j'ai beaucoup aimé ce film que je vais sans doute pouvoir travailler avec mes élèves.

 

 

 

 

PRISONERS

Prisoners de Denis Villeneuve avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal

Les + : du suspense jusqu'à la fin avec de nombreux rebondissements. Les deux acteurs principaux sont épatants. Une fin surprenante!

Les - :  Une fin frustrante (c'est ce qui fait la force du film mais quand même!!!

En bref, un thriller très réussi, je me suis caché plusieurs fois les yeux, l'Amérique dépeinte par Denis Villeneuve fait froid dans le dos!

 

 

 

3 films et une série parfaits pour clore ce mois américain, je poursuis mes lectures américaines jusqu'en Août avec le challenge US poursuivi par Noctembule

challengemoisamericain
la vie d'adèle

La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche avec Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos

Les + : une histoire émouvante, le personnage d'Adèle est très beau et bien joué. J'ai apprécié la vision de l'enseignement distillée par le réalisateur.

Les - :  des longueurs, trop de scènes de sexe parfois trop longues, un film presque uniquement tourné en gros plan.

En bref, j'aurais je crois plus apprécié de film s'il avait été un peu moins long. 9a reste cependant une très belle performance pour les deux actrices.

 

 

 

Et enfin pour terminer ce billet!

rebecca

Rebecca d'Alfred Hitchcock avec Joan Fontaine et Laurence Olivier que j'avais enregistré sur arte

Les + : histoire adaptée du roman de Daphné du Maurier que j'avais envie de voir depuis un moment, un scénario qui se tient, une reconstitution des lieux et descriptions bien faite

Les - : la voix nasillarde de l'actrice, la bande son typique des films noir et blancs d'époque, avoir des violons en fond sonore tout au long du film ça m'agace un peu!!

En bref, je ne regrette pas de l'avoir vu et me suis rendu compte que dans mon souvenir j'amalgamais souvent l'histoire de Rebecca à celle de Jane Eyre, la vérité est donc rétablie :p

29 octobre 2013

Jean-Philippe Blondel, 06H41

06h41

Quatrième de couverture:

"Le train de 06 h 41, départ Troyes, arrivée Paris. Bondé, comme tous les lundis matins. Cécile Duffaut, quarante-sept ans, revient d'un week-end épuisant chez ses parents. Elle a hâte de retrouver son mari, sa fille et sa situation de chef d'entreprise. La place à côté d'elle est libre. S'y assied, après une légère hésitation, Philippe Leduc. Cécile et lui ont été amants vingt-sept ans auparavant, pendant quelques mois.
Cela s'est très mal passé. A leur insu, cette histoire avortée et désagréable a profondément modifié leurs chemins respectifs. Tandis que le train roule vers Paris et que le silence s'installe, les images remontent. Ils ont une heure et demie pour décider de ce qui les attend."

Lu pour le marathon lecture d'il y a quinze jours je n'ai pas pris de notes donc ne rendrait pas forcément justice à ce beau roman de Jean-Philippe Blondel. J'avais en effet viser sur une valeur sûre pour cette journée de lecture sachant qu'avec 06h41 les pages se tourneraient toutes seules, et ce fût bien le cas.

Ce roman alterne les points de vue, celui de Cécile et celui de Philippe, le hasard a fait qu'aujourd'hui ils se sont assis l'un à côté de l'autre dans le train pour Paris. L'un et l'autre ont pris ce train de manière un peu forcée, Cécile parce qu'elle se sent obligée d'aller voir ses parents en province un weekend de temps en temps bien qu'elle déteste ces moments passés dans cette ville qui n'est plus la sienne; Philippe parce qu'il va voir un ami malade...

La tension des personnages est omniprésente, cette "rencontre" les amène à réfléchir sur leur vie actuelle mais aussi sur leur passé. Ils s'interrogent sur les trajectoires qu'ils ont prises et sur l'influence que leur rencontre 27ans plus tôt a eu sur leur vie actuelle. Ni l'un, ni l'autre en semblent d'ailleurs satisfait de leur vie actuelle, même si Cécile semble avoir "mieux réussi" que Philippe.

Jean-Philippe Blondel analyse avec finesse les pensées de ses personnages, et l'écriture est comme celle que l'ont se fait souvent dans sa tête lors des voyages en train. Je ne sais pas vous mais moi ça m'arrive souvent de laisser mon esprit vagabonder et de me rendre compte que "j'écris dans ma tête", j'ai déjà essayé de coucher les mots sur du papier dans ces moments mais je n'y arrive pas. Ici l'auteur nous donne un aperçu, grâce à ses deux personnages de ce à quoi peuvent bien penser nos voisins dans le train ... Encore un joli texte de l'auteur!

 

Posté par Cinnamonchocolat à 21:10 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2013

Un dimanche à Roubaix: Le musée de la piscine

Je poursuis avec des photos des vacances, après la Bretagne destination Lille, nous avons profité de ce très (trop?) court séjour pour aller au Musée de la piscine où je n'étais jamais allée malgré mes quatres années passées dans la capitale des Flandres.

DSC_0140

DSC_0141

DSC_0143

DSC_0144

 

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte..

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 octobre 2013

Un dimanche en Bretagne: de St-Michel-en-Grêve au Yaudet

En arrivant à St-Michel-en-Grêve, on s'est cru dans une ville fantôme avec ce brouillard qui s'élévait de la plage, presque entièrement recouverte d'Algues vertes, ça ne gênait pas certains locaux ou touristes? En tout cas le grand hôtel de la plage faisait un peu flipper!!

DSC_0220

 

DSC_0222

 

à Plestin-les-Grêves

DSC_0226

 

Au Yaudet, village perché et très paisible, il semblerait que ce soit sur le Yaudet qu'est calqué le village d'Astérix... mais nous n'avons croisé aucun gaullois

DSC_0237

Et voilà c'était la dernière série de photo consacrée à la Bretag,e, la semaine prochaine je vous emmène en Grande-Bretagne, à Londres plus précisément.

Les dimanches en photos sont à l'initiative de Liyah et on les retrouve aussi chez : LilibaChoupynette,  Fleur,  AnjelicaMyrtilleSandrineChoco, SeriaLecteur,  EstellecalimMargotte...