belle d'amour

Quatrième de couverture: "Experte en amour, pâtisseries et chansons de troubadour, Tiphanie dite Belle d’amour a été l’une des suivantes de Saint Louis et a participé, en première ligne, aux deux dernières croisades en Orient. Mais sa vie, qui aurait pu être un conte de fées, tourne souvent au cauchemar. 
Jetée très jeune sur les chemins du royaume après la condamnation à mort de ses parents, elle est réduite en esclavage à Paris d’où elle s’échappe pour répondre à l’appel des croisés, s’embarquer vers la Terre sainte et entamer un voyage d'initiation. Grâce à ses talents de guérisseuse, elle gagnera la confiance du roi avant d’apprendre auprès de lui l’Islam, la guerre et beaucoup d’autres choses. 
Épopée truculente et pleine de rebondissements, Belle d’amour raconte un destin de femme mais aussi le Moyen Âge au temps des croisades. Une époque qui rappelle beaucoup la nôtre : politique et religion s’y entremêlent pendant que l’Orient et l’Occident se font la guerre au nom de Dieu."

Je ne sais pas trop quoi penser sur ce roman, d’abord sur son auteur puis sur son récit. Le récit a deux dimensions, l’histoire de cette femme, Tiphanie présentée comme l’une des suivantes du roi Louis IX au 13e siècle, et par petite touche des interventions du narrateur, qui écrit l’histoire de Tiphanie et semble « dialoguer » avec elle à certains moments. C’est troublant parce que j’avais identifié le narrateur comme étant l’auteur lui-même mais en fait pas du tout ! Et finalement cette histoire du présent m’a parue un peu inutile par rapport à l’histoire de Tiphanie.

Tiphanie c’est donc cette jeune femme qui avant d’être au service de Louis IX a traversé de rudes épreuves. Il ne faisait clairement pas bon vivre d’être une femme seule au Moyen-Age !! Abusé par Jean-Bon et ses trois fils, elle parvient à s’échapper, deviendra bourrelle puis partira en terre sainte pour le 7e croisade auprès de Louis IX. C’est cet aspect qui m’a intéressé dans le roman, sa dimension historique, les réflexions sur les croisades, les stratégies, bien que très romancé, j’ai trouvé cela très intéressant. Les réflexions sur les religions éveillent un peu la curiosité mais sont parfois agaçantes parce que les raccourcis sont parfois un peu faciles, et pour l’athée convaincue que je suis c’est parfois tellement loin de ce que je crois que ça me perd un petit peu. Néanmoins j’ai apprécié en apprendre davantage sur les cathares, j’ai également découvert le terme et disons la philosophie des alevis. Le rebondissement de la fin m’a aussi plu et est fidèle au personnage de Tiphanie. Enfin je termine sur le langage très fleuri tout au long du récit, je connais maintenant plein de termes pour désigner le sexe masculin, féminin, et les relations sexuelles à proprement parlé !!

Petit clin d’œil avec la phrase de dédicace au début du livre « A Tiphanie et à toutes celles qui lui ressemblent » et bien j’espère ne pas faire partie de ces Tiphanie là 😉

objectif pal

(Objectif PAL de novembre -1 - dans ma PAL depuis septembre 2017)// Objectif PAL 14/20