La semaine dernière c'est Valérie qui m'a gâtée!! Après quelques rebondissements, pendant lesquels on a pesté contre la poste mais que pour une fois la poste n'y était pour rien :p mon colis est finalement arrivé à bon port dans mon salon!! Avec des petites surprises: quelques gourmandises, feu des pop chocolat caramel, des calissons, de la papétetire: un petit carnet tout mignon, des marque-pages magnétiques tip top et une couverture de livre (je pourrai un jour lire 50 nuances de grey sans avoir honte, ou pas.)

 

 

DSC_0001

Pour les livres Valérie a visé juste comme toujours avec mon auteur chouchou et deux livres de ma LAL! 

peine perdue

Peine perdue d'Olivier Adam: "Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l'abandon. Pourtant, en quelques jours, deux événements vont secouer cette station balnéaire de la Côte d'Azur : la sauvage agression d'Antoine, jeune homme instable et gloire locale du football amateur, qu'on a laissé pour mort devant l'hôpital, et une tempête inattendue qui ravage le littoral, provoquant une étrange série de noyades et de disparitions. Familles des victimes, personnel hospitalier, retraités en villégiature, barmaids, saisonniers, petits mafieux, ils sont vingt-deux personnages à se succéder dans une ronde étourdissante. Vingt-deux hommes et femmes aux prises avec leur propre histoire, emportés par les drames qui agitent la côte."

 

hudson river

Hudson River de Joyce Carol Oates: "A Salthill-on-Hudson, on cultive les orchidées et on roule en voiture de luxe. On est beau, on est riche et on vit comme suspendu hors du temps. Mais quand Adam Berendt, le sculpteur aimé de la commune, trouve la mort dans un accident de bateau, c'est tout ce petit monde idyllique qui est précipité dans le chaos. La disparition de cet homme charismatique délie les langues et déchaîne les passions. Une même question obsédante taraude la ville entière mais qui était vraiment Adam Berendt ? Dès lors, un manège de personnages et de destins se met à tourner à folle allure, entraînant le lecteur au cœur des pensées les plus intimes des protagonistes. Bâti comme une enquête à plusieurs voix, ce roman, sous prétexte de reconstruire l'histoire d'un homme insaisissable, révèle les désirs et les fantasmes d'individus rongés par le désœuvrement. Avec Hudson River, Joyce Carol Oates réussit une farce sociale brillamment composée, une comédie noire doublée d'une ronde sociale vertigineuse, une variation magistrale sur le thème de l'apparence et de la vérité."

 

je ne souffrirai plus par amour

Je ne souffrirai plus par amour de Lucia Etxebarria: "Et si l'on en finissait avec la tyrannie des sentiments ? Décidée à ne plus souffrir par amour, Lucía Extebarría vole dans les plumes de Cupidon et tord le cou, avec un enthousiasme communicatif, à la dépendance émotionnelle et au grand mythe occidental de l'Amour Éternel ! D'Anna Karénine à Carrie Bradshaw, d'Œdipe aux héros de sitcoms, aucun stéréotype, aucune idée reçue ne résiste à l'humour dévastateur de cette impertinente magicienne du cœur. Bien plus qu'un essai féministe et engagé, Lucía Extebarría signe un livre-thérapie décapant où l'on apprend enfin à ne plus souffrir inutilement par amour."

 

 

Valérie, je te remercie pour ce beau colis, qui m'aura aussi bien fait rire pour une fois que ce 'nest pas moi l'étourdie!