07 mars 2010

Québec #3

JOUR 6 : La matinée j’ai observé deux classes de première année de secondaire, l’équivalent de 5e en France. J’ai vu deux fois le même cours c’est dommage mais c’était tout de même intéressant de noter certains fonctionnement.

D’abord, les cours durent 1H30 ce qui permet d’instaurer une routine de classe plus longue et donc à mon sens plus efficace parce qu’il est plus facile de s’y tenir. L’enseignant ne se dit pas tant pis pour la routine aujourd’hui on avance. Les élèves entrent donc en classe et pendant les 10/15 premières minutes ils lisent, un bouquin, en français, en anglais peu importe, des magazines ou leurs cours mais ce temps est consacré à la lecture et au silence ce qui leur permet donc 1. De reprendre leur calme après la récréation et le chahut des couloirs ; 2. Se préparer à la matière pour ceux qui lisent en anglais. Ensuite les élèves sortent leur « reference booklet » dans lequel sont compilés les outils dont ils ont besoin en anglais (conjugaison, alphabet, verbes irréguliers) et lisent tour à tour les verbes irréguliers à apprendre pour la semaine. Un élève lit la ligne puis les autres en cœur répètent. Ce qui permet au final de les mémoriser mais également d’entendre leur prononciation correcte (et c’est pas du luxe). Ensuite seulement le cours en tant que tel commence, là en l’occurrence ils corrigeaient des exercices de grammaire (comme quoi ici la grammaire pure et dure anglaise n’est pas diabolisée) puis un travail en îlots avec la création de posters comme on peut avoir chez nous pour les tâches finales.

J’ai beaucoup aimé le rapport que les élèves avait avec leur enseignante qui est plus cordial que ce que j’ai pu observer en France sans pour autant être familier. L’enseignante est proche de ses élèves , ils la sollicitent et bavardent avec elle en anglais. Ils n’ont pas l’inhibition qu’on la plupart des petits français face à la langue étrangère.

L’après-midi nous avions une présentation du système scolaire à l’UQAT qui était chiante comme la pluie, nous n’attendions qu’une chose, le 5à 7 avec le reste de notre groupe ! (5 à 7 qui s’est terminé à 23h ^^)

JOUR 7 : J’ai passé la matinée avec une classe de 6è année de primaire, l’équivalent de la 6e en France, dans une école un peu particulière. En effet, les élèves de cette école ont une semaine de cours en anglais, une semaine de français et maths. Dans ces semaines viennent s’intégrer les enseignements de spécialité comme les sciences, arts etc. mais la majorité des cours pendant une semaine donc se fait tout en anglais, les élèves parlent en anglais entre eux. Je ne vais pas raconter tout ce que j’ai observé ce jour là mais là encore j’ai fait le constat qu’il n’y a aucune inhibition face à la langue et que bien évidemment vu le contexte l’anglais des élèves était très bon même ! J’ai remarqué deux choses : la première étant que l’enseignante ne les reprenait quasiment jamais sur leur prononciation, qu’il n’y a nulle part dans la classe de phonétique et que donc les élèves se sentent à l’aise pour parler. L’enseignante elle-même n’avait pas un accent parfait. L’important est donc d’arriver à communiquer en anglais, de se faire comprendre là où en France il y’a une espèce de rigidité face à l’accent, où parler anglais c’est parler avec un accent anglais sinon ce n’est pas assez bien je me suis dis certes leur accent n’est pas parfait mais non seulement ils parlent beaucoup mais en plus on les comprend !

Deuxième chose, il y sur chaque table une étiquette avec le nom de l’élève et les jours de la semaine. Si pendant la journée l’élève bavarde trop, se comporte mal etc. l’enseignante dessine un smiley L sur cette feuille. Le vendredi matin elle comptabilise les smiley des élèves pour leur après-midi « plaisir » où ils font des activités à l’extérieur, du patin, vont à la bibliothèque etc. Les élèves qui ont des smiley L sont retenus de ces activités pour un temps proportionnel au nombre de mauvais smiley accumulés.

Et enfin il y’a également deux coupons avec le prénom de l’élève sur chaque table, si les élèves ne jouent pas le jeu du « tout anglais » pendant la journée l’enseignante ramasse un des coupons pour le jeter à la poubelle. A la fin de la journée elle ramasse les coupons restant et les conserve dans une boîte. A la fin de chaque semaine il y’a un tirage au sort dans cette boîte et l’élève tiré au sort gagne un petit cadeau. Si l’élève a conservé toute la semaine ses coupons, il a plus de chance alors d’être tiré au sort.

Ce sont deux exemples du système du « bâton et de la carotte » mais au final je trouve ça plus intéressant que de donner des punitions ou des points que l’on retire.

L’après-midi j’ai suivi un cours au cegep avec des élèves de 17-18ans. J’ai failli m’endormir, non pas parce que le cours était ennuyeux mais parce que les heures de sommeil en moins se faisaient sentir. J’ai retenu un jeu pour vérifier la mémorisation du lexique : tous les mots de la leçon sont notés sur des petits cartons. Les élèves sont placés en îlots de 4 et tirent une carte, ils doivent faire deviner le mot aux autres élèves. Celui qui devine prend le carton et à son tour de faire deviner. Celui qui à la fin a le plus de cartons remporte le jeu et gagne une récompense.

J’ai aussi suivi un cours du soir à l’UQAT, c’était un cours de maths de nos corres, un peu l’équivalent d’un cours IUFM en somme et j’ai trouvé ça nettement plus concret que les cours que nous avons-nous. J’ai appris une façon de former des groupes au hasard, d’animer un quiz et j’ai même compris des maths !

Le soir on s’est fait un tournoi de hockey bottines (du hockey sur un terrain enneigé sans patin) Nous avions fait quatre équipes de 5. C’était vraiment drôle on jouait un peu n’importe comment mais c’est pas grave ! Nous avons à cette occasion inventé notre propre haka ^^ puis nous avons terminés la soirée dans un bar à faire déranger tout le monde (une table de 23 ça ne passe pas inaperçu) et à faire des photos avec le serveur beau gosse.

IMGP0671

(je n'avais pas beaucoup de photos pour illustrer tout ça puisqu'il y'a des gens dessus je préfère ne pas les mettre en ligne désolée)

Posté par Cinnamonchocolat à 15:54 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :


01 mars 2010

André Gide, Les nourritures terrestres suivi de Les Nouvelles nourritures

les_nourritures_terrestresRésumé extrait d'Amazon: "André Gide, exalté, sensuel, lyrique. Les Nourritures Terrestres, oeuvre de jeunesse, est un hymne panthéiste. Il célèbre la vie, la nature, le désir.

Sa composition est kaléidoscopique. Les genres y sont mêlés : notes de voyages, fragments de journal intime, rondes et ballades, dictionnaire poétique, dialogues fictionnels. Toutes les formes d'écriture sont convoquées pour dire l'ardeur avec laquelle Gide tente d'exister. Il invite le lecteur à éduquer sa sensibilité : tendre vers une acuité de l'instant, du mouvement, du dénuement. Vers l'amour, libéré de ses contraintes morales ou religieuses.

Gide rend hommage à la Création toute entière et prône une vie nomade, sans attaches. Son style est à l'images de ses intuitions : libre, sauvage et intensément poétique.

"Nathanaël, je t'enseignerai la ferveur". C'est en effet cela que transmet Gide, cet éveil, cet élan à demi-mystique qui rend grâce au simple fait de respirer"

Je suis moi-même bien en peine de vous faire un résumé dans la mesure où je n'ai pas compris ce que j'ai lu! Enfin oui j'ai compris ce que je lisais mais je n'ai pas compris le "sens" du livre (voire des deux) dans leur globalité!! Et c'est bien parce que je faisais cette lecture avec Cynthia pour aujourd'hui que  j'en suis venue à bout! C'est donc dit Gide et moi on est fâché ... J'ai tellement aimé Les faux Monnayeurs!
En fait ce qui m'a déplu c'est qu'il n'y a pas d'histoire, j'ai donc parfois lu avec mes yeux mais pas avec ma tête! J'ai certes été sensibles aux voyages, aux descriptions de paysages de sensations, j'ai trouvé ça beau mais ça ne faisait pas sens dans ma tête!
Et je suis une fille terre à terre j'ai besoin de comprendre le pourquoi du comment, j'aime la poésie à très petite dose donc avec cette univers poétique installé par Gide qui passe du coq à l'âne ça m'a déplu. On ne peut pas gagner à tous les coups ...
Il a su m'embarquer avec lui parfois mais simplement pour quelques pages et je restais à mon tour sur le rivage!
Je n'ai pas compris qui était le narrateur ni qui est ce fameux Nathanaël peut-être que c'est le lecteur tout simplement! Je ne sais pas, je suis totalement passée à côté!

C'était un peu moins confus dans ma tête avec Les nouvelles nourritures dans la mesure où ses réflexions étaient entrecoupées de "rencontres" qui donnaient un certain rythme, des petites histoires anecdotiques de gens rencontrés au hasard pour illustrer ses blablas. Par contre le sujet était moins plaisant je pense qu'il traitait de Dieu et de la religion, de la spiritualité, de la vie en général. Oui je pense parce que je n'en suis pas tout à fait sûre, parce que j'étais perdue, parce que oui clairement j'ose le dire je n'ai absolument rien compris à ces deux courtes oeuvres de Gide!! (et non je ne le relirai pas pour mieux comprendre et tant pis si je apsse à côté de quelque chose!)

Je vais donc m'empresser d'aller lire l'avis de Cynthia pour voir si elle est plus sensible aux babillages poétiques que moi :)

objectif_pal
(6/46)

Posté par Cinnamonchocolat à 12:58 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 février 2010

Voyage au Québec #2

 

JOURS 3 & 4: Le troisième jour nous replions déjà bagage ! En effet, à 6H30, quatre navettes sont déjà devant l’auberge pour nous emmener à l’aéroport de Montréal où notre joyeuse bande se divisera pour les dix jours à venir. C’est donc à douze que nous embarquons pour l’Abitibi-Temiscamingue dans un coucou de 36 places ! Je vous épargne nos commentaires quand on a vu le minuscule avion qui allait nous faire traverser le Québec !

L’atterrissage à Rouyn fut donc quelques peu chaotique et c’est avec une super nausée de la mort qui tue que j’ai salué ma corres (god quelle impression j’ai du faire !) Nous avons déjeuné avec toutes les corres dans leur université. Pour notre arrivée elles nous avaient préparé une petite surprise (cf ci-dessous)

IMGP0636

Après le déjeuner nous sommes toutes parties avec nos corres pour passer le weekend dans leur famille !

Je ne vais pas détailler tout chronologiquement mais simplement vous dire que j’ai passé un weekend génial ! J’ai été super bien accueillie et de manière générale les Québécois sont vraiment très chaleureux !

Les parents de ma corres vivent au bord d’un lac totalement gelé l’hiver, nous avons donc pêché au milieu de ce lac gelé en perçant des trous dans la glace épaisse d’au moins soixante centimètres

IMGP0639

Il faisait – 34 ° !!! Heureusement la famille s’était réunie pour me prêter des équipements : un bas de soot (comprenez un genre de pantalon de ski plus épais), de grosses bottes fourrées (qui pesaient bien deux kgs chacune), un gros manteau et des mitaines en poils (des gants ^^) ! Le yéti c’était moi, mais clairement il fallait bien ça !

IMGP0642

IMGP0645

J’ai conduit une motoneige (a.k.a un skidoo pour nos cousins), suis montée à l’arrière d’un quatre roues (un quad) , fait une balade en raquettes dans les bois et bien sûr je n’ai pas échappé au patin à glace (sans pouvoir me détacher de mon amie la rambarde) le tout en mangeant local : le pudding chômeur est une tuerie ! (l’alcool d’érable aussi)

Je regrette de n'avoir pas pris de photo du mémorable brunch du dimanche matin! Au menu outre les toast fait maison oeufs brouillés au sirop d'érable, bacon et fèves au lard!

C’est malheureusement passé trop vite et déjà le dimanche soir nous préparions les activités pour le lendemain à l’école !

JOUR 5 : fini la rigolade, je partais pour mes heures d’observation ! (bin oui quand même le but du voyage c’était bien « étude comparée des systèmes d’éducation »)

J’ai passé cette première journée d’observation dans l’école où ma corres avait fait son stage. J’ai été complètement dépaysée puisque j’étais avec des petits de première année de primaire (ça change des ados prépubères !)

IMGP0648

IMGP0649

La journée a été ponctuée par des activités que j’avais préparé avec ma corres : présentation de la France, cartes, photos etc. ; lecture de La chèvre de Monsieur Seguin et jeu d’appariement entre expressions françaises et expressions québecoises.

Le soir nous sommes rentrées à Rouyn et nous avons terminé la journée avec un énooooorme chocolat chaud dans un bar avec d’autres français et leurs corres québécoises !

On est rendu au mardi 9 février et il faudra encore patienter pour la suite de mes aventures ;)

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

27 février 2010

Challenge Bienvenue en Inde

Pour une fois dans ma folie des challenges je n'ai pas été si déraisonnable que ça! Pourquoi? Et bien c'est parce que j'ai acheté un livre écrit par un Indien (d'Inde) que je m'inscris à ce challenge organisé par Hilde et Soukee.
Pour ce challenge il s'agit donc de lire au moins un livre de littérature indienne ou encore de réaliser une recette ou d'écrire un billet sur un film indien.
L'idée est de pouvoir échanger entre blogueurs sur la civilisation indienne qui au final est assez peu présente dans la blogosphère littéraire!
J'ai donc choisi de lire L'équilibre du monde de Rohinton Mitry dont la couverture me faisait de l'oeil depuis des mois!

Challenge_bienvenue_en_Inde
(0/1)

Posté par Cinnamonchocolat à 11:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

25 février 2010

Frédérique Deghelt, La vie d'une autre

la_vie_d_une_autreQuatrième de couverture : « Marie a vingt-cinq ans. Un soir de fête, coup de foudre, nuit d'amour et le lendemain... Elle se retrouve douze ans plus tard, mariée, des enfants et plus un seul souvenir de ces années perdues. Cauchemar, angoisse... Elle doit assumer sa grande famille et accepter que l'homme qu'elle a rencontré la veille vit avec elle depuis douze ans et ne se doute pas du trou de mémoire dans lequel elle a été précipitée. Pour fuir le monde médical et ses questions, elle choisit de ne rien dire et devient secrètement l'enquêtrice de la vie d'une autre. Ou plutôt de sa propre vie. C'est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a composé ce roman plein de suspense sur l'amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l'existence. »

Cela fait déjà trois semaines que j’ai lu la vie d’une autre mais j’avais envie de publier mon billet en même temps que Canel, Manu, aBeille, Cynthia et Mango pour la lecture commune de ce second roman de Frédérique Deghelt. De toute façon il ne m’aurait pas été possible de poster avant !

Donc sans refaire tout le résumé, nous sommes en 1988, Marie a 25 ans elle semble épanouie elle vient de décrocher un job et de rencontrer un homme avec qui elle passe la nuit mais… le réveil est douloureux : année 2000, douze ans plus tard, Marie ne sait plus qui elle est ou plutôt elle ne sait pas qu’elle a douze ans de plus, un époux et des enfants…

L’histoire m’a énormément plu, ce gros trou de mémoire invraisemblable, la recherche du passé, des souvenirs. J’ai trouvé les personnages et surtout Marie très attachants. J’ai rêvé de rencontrer un Pablo moi aussi… tout en m’interrogeant au fil du temps sur cette famille « parfaite ». En effet pour leur entourage Marie et Pablo sont le couple parfait, deux enfants et toujours heureux et amoureux comme au premier jour, la notoriété de Pablo, l’épanouissement de Marie dans sa vie de mère et dans sa vie de femme. Tout ça n’est-il pas trop beau pour être vrai ? J’ai toujours un peu l’impression finalement qu’on essaie de nous vendre ce tableau parfait du mariage mais qu’il n’existe pas ! (oui 24 ans et déjà blasée^^) et justement ici Frédérique Deghelt nous donne autre chose à voir, si Marie est devenue amnésique, si elle ne se souvient plus de ces 12 ans de bonheur avec Pablo c’est bien qu’il doit y avoir une ombre au tableau ! Marie essaie de démêler les ficelles, elle demande à ses amies très proche, elle consulte un spécialiste également ami de Pablo, elle retourne dans leur maison de vacances tout en jouant son rôle de mère et d’épouse sans rien laisser paraître de ses doutes, ses questions. Petit à petit les évènements s’imbriquent pour révéler à Marie que sous la couche de vernis, leur couple n’est pas si idéal qu’il ne semble l’être.

Cette histoire m’a donc touchée parce que je me dis que sans tomber dans l’amnésie, ça doit arriver dans une relation qu’un jour on se réveille en se demandant comment on est arrivé là, si c’est vraiment ce que l’on souhaite, et comment aurait pu être notre vie si on avait pris un chemin différent. Je me dis que c’est peut-être le genre de questions que je pourrais me poser après plusieurs années de vie commune avec quelqu’un, qu’il y’a forcément un moment où on se remet en question, peut-être même plusieurs.

Frédérique Deghelt soulève également la question de la fidélité dans le couple, j’avais justement une discussion avec une amie hier à ce sujet et nous constations que finalement l’infidélité était très courante et qu’on avait l’impression que ça c’était un peu banalisé. Mon côté un peu pessimiste me fait dire alors que finalement aimer la même personne « toute une vie » et lui rester fidèle est-ce que ça existe vraiment ?

J’ai également beaucoup aimé le style d’écriture, les descriptions de personnes, de lieux. J’ai simplement un bémol à ajouter : la fin. J’ai trouvé la fin un peu bâclée, j’avais encore envie de lire des pages et des pages et j’ai trouvé que ça s’arrêtait trop brutalement. J’aurais aimé avoir les explications de Pablo peut-être, plus de réaction de Marie, ou bien une confrontation !

 

Je me rends compte que mon billet n’est pas top, ce qui est donc à retenir c’est une lecture très touchante qui m’a tenue en haleine pendant mes 7 heures d’avion !

Posté par Cinnamonchocolat à 10:32 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 février 2010

Voyage au Québec #1

JOUR 1 : Notre avion décolle de Paris vers midi pour atterrir à Montréal vers 13h heure locale. Comme nous n’avons pas pris notre billet ensemble nous sommes tous disséminés ici et là dans l’avion … 7h30 à tuer j’ai donc lu La vie d’une autre de Frédérique Degheldt entrecoupé d’un repas, d’une sieste et d’une collation … Qui a dit que la bouffe dans les avions était dégueu ? bon certes c’est pas le ritz mais c’est meilleur que la cantine du collège ^^

 

Arrivée à Montréal tout le monde passe sans problème à la douane sauf six d’entre nous qui sont envoyées à l’immigration … petit interrogatoire sur les raisons de notre venue etc. Bienvenue au Québec j’ai envie de dire !

 

Nous n’arrivons finalement à l’auberge qu’à 15h, le temps de se répartir les chambres (non sans problèmes) de faire les lits et de s’habiller plus chaudement nous voilà donc déjà dans les rues de Montréal en route pour un petit verre (qui s’avèrera être un énorme bière qui nous mettra tous KO oui oui)

IMGP0542

IMGP0543

IMGP0551

 

 

 

Petit détour à la salle de bains (pour être plus polie) pour vous montrer ce panneau qui nous a bien fait rire (faut dire qu’on était plus très fraîches)

 

IMGP0553

 

 

 

Il nous fallait bien une petite poutine pour éponger tout ça, ça tombe bien dans le bar on tombe sur le père Noël (non pas le vrai on est le 4 février !) qui nous indique où manger la meilleure poutine de la ville (paraît-il)

 

IMGP0556

IMGP0557

(une poutine classique et une poutine bacon)

 

Oui je dis paraît-il parce qu’on n’a pas franchement adhéré mais on ne renonce pas on se dit que c’est peut-être meilleur ailleurs, en tout cas on ne comprend pas l’engouement pour ce plat typique !

 

Finalement retour à l’auberge vers 21h le temps de se doucher et tout et au lit le décalage horaire a raison de nous

 

JOUR 2 : Le vendredi on décide d’aller au biodôme et au stade olympique, en passant quelques photos de maisons Montréalaise.

IMGP0559

IMGP0560

IMGP0561

 


 

C’est dommage le stade est fermé on ne pourra donc pas admirer la vue sur Montréal du haut de sa tour.

 

IMGP0563

 

L’après-midi un guide nous emmène au Mont Royal, parc qui surplombe la ville.

IMGP0588

IMGP0590

IMGP0593

IMGP0597

 

 

Nous redescendons dans le centre ville à pied.

IMGP0601

IMGP0609

IMGP0613

IMGP0615

 


 

Nous rejoignons l’autre moitié du groupe au Starbucks pour une pause café/muffins puis nous repartons pour la rue Saint Denis en traversant le quartier « chaud » de Montréal, sexshops salles de projection porno nous accompagnent. Nous passerons devant les fameuses Foufounes électrique où je refuse de poser sous l’araignée géante qui surplombe l’entrée (arachnophobe un jour, arachnophobe toujours) et nous finissons la soirée au resto « auprès de ma blonde » dans une bonne ambiance avec une serveuse super sympa.

 

Demain nous nous lèverons tôt pour rejoindre nos correspondantes en Abitibi-Temiscamingue…

 

La suite au prochain épisode…

Posté par Cinnamonchocolat à 18:08 - - Commentaires [24] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 février 2010

Québec Day -1!

quebec


Et voilà les trois mois sont déjà écoulés et je suis à la veille du grand départ pour le Québec. Résultats des courses une valise de 19.9kgs et un bagage à main qui attend sagement d'être rempli par les divers trucs de dernières minutes...

IMGP0533


Je prends le train ce soir pour Paris et l'avion demain matin pour Montréal avec 20 autres petites stagiaires comme moi. Au programme tourisme à Montréal du jeudi après-midi au vendredi soir puis on s'envole à nouveau pour l'Abitibi-Temiscamingue (oui oui), une région du Nord Ouest du Québec pour dix jours, retour à Montréal le 15 pour trois autres journées de tourisme et retour à Paris le 18.

Je laisse donc mon blog en pause pour deux semaines n'ayant pas eu le temps de préparer des billets pour mon absence pourtant j'avais envie de vous parler du premier opéra auquel j'ai assisté samedi soir, de deux films (Invictus et Le refuge), de deux livres jeunesses (la chèvre de Monsieur Seguin et la Belle lisse poire du Pince de Motordu) mais le temps me manque, j'ai encore des petites choses à préparer avant mon départ.

A dans deux semaines donc et portez vous bien :) !

Posté par Cinnamonchocolat à 09:16 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

31 janvier 2010

Stéphane Benhamou, Les années 60 pour les nuls

les_ann_es_6__pr_les_nulsQuatrième de couverture: "Les années 60, c'est un peu notre dernier âge d'or. Aux yeux des baby-boomers comme des plus jeunes, elles incarnent le fantasme d'une époque porteuse de tous les espoirs, durant laquelle les perspectives de progrès paraissaient infinies et, la croissance économique aidant, l'avenir assuré pour chacun.

Cet ouvrage ressuscite un temps insouciant où l'on vivait sans airbag ni ceinture, au rythme des chansons des Beatles ou de Françoise Hardy, le Petit Livre rouge de Mao dans une poche et le dernier numéro de Salut les Copains dans l'autre. Il retrace la toute-puissance de l'État gaulliste, l'angoisse du conflit nucléaire, la lutte pour les droits civiques et le combat des femmes, également emblématiques de la décennie. Et, pour finir sur une note plus légère (les années 60 n'en ont pas manqué !), il décrit cinquante icônes, lieux, objets, films ou chansons cultes. Le hit-parade des sixties !
"

 

Un peu difficile de parler d'un livre qui se penche sur l'histoire, ou plutôt la civilisation d'une décennie! J'ai lu déjà deux autres titres de cette collection pour "les Nuls" et j'avoue avoir été franchement déçue par celle-ci! British History for Dummies bien que lourd à ingurgiter était franchement drôle (l'humour anglais peut-être) et même la Bible pour les Nuls avaient des pointes d'humour que je n'ai pas retrouvé dans celui-ci. J'ai trouvé ça bien dommage parce que j'aime beaucoup cette période de l'histoire chez nos voisins outre-Atlantique (a.k.a les ricains) mais que finalement je connaissais peu notre version des sixties. Je pensais en choisissant un livre un peu plus léger qu'un livre d'histoire pur et dur, mais tout de même complet ce serait moins ennuyeux à lire...Et bien je me suis trompée, pour  preuve deux semaines à me traîner de chapitres en chapitres!
J'ai certes apprécié certains paragraphes, des anecdotes ici où là et j'ai bien évidemment appris plein de choses et je ne remets pas du tout en question l'agencement des chapitres, les recherches faites etc simplement niveau plaisir de lecture je n'y ai pas trouvé mon compte!

 

Un grand nombre d'aspects sont brossés et pas seulement côté français: L'avènement de la Ve République, la guerre d'Algérie, la construction du mur de Berlin qui matérialise la frontière entre l'orient et l'occident, la guerre froide donc, le communisme, les guérillas en Amérique latine, le concile Vatican II, la course aux étoiles, la guerre du Vietnam, la guerre des six jours en Israël, le Printemps de Prague.
Stéphane Benhamou recense les avancées dans la société avec la création des planning familiaux, la légalisation de la contraception, la lutte pur les droits civiques , Mai 68 sans oublier le mouvement des Hippies, le festival de Woodstock et la naissance d'une conscience écologique puis les nouveautés d'un point de vue artistique également, le nouveau roman, la création du livre de poche et des maisons de la culture, la bande-dessinée, le rock, le cinéma mais aussi des thèmes plus ancrés dans le mode de vie des français avec la société des loisirs, de consommation, le boum des supermarchés, de l'automobile et de l'électroménager, le développements des crédits, des téléphones et ordinateurs.

En bref c'est une lecture en demi-teinte, des choses intéressantes mais des chapitres parfois ennuyeux. J'ai encore La culture générale pour les Nuls dans ma PAL, je ne lirai donc que quelques chapitres à la fois mais plus le livre dans son intégralité d'une seule traite!

objectif_pal

(5/46)

Posté par Cinnamonchocolat à 13:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2010

Le swap anniversaire c'est parti!

Herisson08 s'est vue traitée de folle par sa moitié pour avoir eu cette idée ... et bien Mr Herisson, sachez que nous sommes 11 autres folles à s'être embarquées dans ce swap fou :)

L'idée est simple, envoyer chaque mois à la personne qui fête son anniversaire une enveloppe contenant une carte d'anniversaire, un livre et une 3e surprise (gourmandise ou petit objet). A son anniversaire, chaque participante recevra donc onze petits paquets :)

swap_anniversaire

Voici donc le récapitulatif des participantes avec un lien vers leurs blogs:

Janvier (2011) le 8 Cacahuete
    Février (2011?)> le 4 Latite06
    Mars > 16 Mélo
    Avril > le 8 Esmeraldae
    Mai > le 26 Emeralda
    Juin > le 22 Hélène
    Juillet > le 30 Edelwe (mister)
    Août > le 8 - Herisson08
    Septembre > le 15 Valérie
    Octobre > le 29 Isleene
    Novembre > le 6 Tiphanie
    Décembre >le 31 Mélopée


Je nous souhaite donc une très belle année ensemble qui s'annonce pleine de découvertes et de surprises!

J'en profite également pour remercier notre organisatrice pour son certificat de l'amitié et lui décerne à mon tour pour ses idées brillantes et sa gentillesse ;) ainsi qu'à Joey7lindley avec qui j'échange quelques mails et qui est très sympa et Cynthia pour qu'elle me fasse son gâteau chocolat blanc-speculoos, qui a toujours un mot gentil :)

certif

Posté par Cinnamonchocolat à 12:41 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

24 janvier 2010

Défi lecture qu'on ne s'imaginerait pas lire

Suis-je folle? oui!! ça n'est effectivement plus à prouver ... me voilà donc inscrite à un nouveau challenge! Comme l'indique le titre, ce défi consiste à lire deux livres dont nous n'aimons à priori pas le genre... J'ai donc défié Grazyel qui n'aime ni les thrillers ni les autobiographies de lire Gone Baby Gone de Dennis Lehane et Les ritals de Cavanna. Puis, j'ai été à mon tour défiée par Nathalie avec L'appel de la lune de Patricia Briggs  pour la Bit-litt et Kiss Kiss de Roald Dahl pour le recueil de nouvelles.
Ce défi  a été lancé par Lexounet222 sur Livraddict, pour s'inscrire c'est sur le sujet du forum où on trouve également le récapitulatif de tous les participants et livres à lire.

Alors alors qui est prêt à tomber ses aprioris? ou peut-être à les confirmer...

d_fi_lexounet
(0/2)

Posté par Cinnamonchocolat à 12:19 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :