john_lennonQuatrième de couverture:

"John Lennon Plus que tous les autres Beatles, John Lennon incarnait la révolte. Né dans la banlieue de Liverpool, abandonné par sa mère, élève turbulent : personne n'attendait rien de ce gamin qui deviendra « plus populaire que Jésus ». Il sera assassiné à 40 ans. Philip Norman retrace avec justesse un parcours extraordinaire entre ombre et lumière, où s'inscrit l'aventure de toute une génération."
Tout est très documenté, tellement pointu que ça m'a parfois un peu perdue. Tout est détaillé et décortiqué, des relations entre les membres du groupe, la petite enfant de John et même celles de ses parents en passant par la formaiton du groupe, les albums  et les médias, la réception du pubic etc etc tout tout tout... C'est pas pour rien que cette biographie fait 1198 pages!!
J'ai trouvé intéressants les chapitres sur la montée des Beatles mais aussi celle d'autres groupes comme les Rolling Stones, rivaux sur la scène mais amis dans la vie ainsi que tout le business monté autour du groupe. Qui sait que les Beatles sous le label The apple ont vendu des vêtements franchement? Philip Norman apporte également un éclairage différent sur les dissensions entre les musiciens. Inévitablement il aborde aussi la période Yoko Ono qui nous la montre sous un jour totalement inhabituel et peu en accord avec la façon dont elle a été habituellement peçue par les médias.
 John lui est parfois montré sous un jour tout à fait antipathique. C'était un personnage tellement à part. Dès la petite enfance il n'a qu'une volonté, faire de la musique, devenir célèbre et gagner beaucoup d'argent! Il est déterminé dans son ambition et très autodidacte il apprendra d'abord par ses propres moyens avec trois fois rien et l'aide de sa mère qui a été une figure très importante dans sa construction malgré le fait qu'elle l'ait "abandonné" ... Mais là je ne vous apprend rien, c'est d'ailleurs l'histoire de l'enfance de John que vous retrouverez également dans le film Nowhere Boy mais aussi dans Lennon de David Foenkinos.
Il y a donc d'un côté cet aspect de sa personnalité et d'un autre son engagement pour la paix dans le monde, pour la promotion de valeurs simples et sa créativité sans bornes, la musique, l'écriture, le dessin.
Bien sûr les dernières semaines avant son assassinat son également développés, parallèlement à celles de son assassin. Le récit de Philip Norman laisse à penser que l'inévitable aurait peut-être pu être évité si, si ou si ...
La période que j'ai préféré c'est sans surprise celle de son enfance/adolescence avec ses amitiés et les prémices du groupe dans les bals de l'école puis à la Caverne ainsi que le séjour du groupe à Hambourg, la formation du groupe telle qu'il est devenu célèbre.
Il y a tellement de choses et d'informations! Philip Norman retranscrit tout ça d'un oeil le plus objectif possible, comme s'ilavait lui-même suivi Lennon caméra à l'épaule jour après jour.
J'ai aussi beaucoup apprécié voir replacées les chansons dans leurs contextes, apprendre qui les as écrites, comment elles sont nées et ce qu'elles veulent vraiment dire au delà des textes. Je me suis rendu compte que je connaissais les airs et els paroles de bon nombre des chansons.
Aimés ou décriés, les Beatles ont marqué toute une décennie et ont été des précurseurs dans la musique mais aussi à une époque où les codes sociaux et les modes de vie étaient en pleine mutation que ce soit chez eux en Grande-Bretagne ou à travers le monde et en un sens, les Beatles ont contribué à cette mutation.
John Lennon reste une figure de la subversion de cette époque, plutôt lisse et conventionnel avec le groupe mais engagé et déjanté en solo.
C'est un livre à lire assurément si vous vous intéressez aux Beatles ou aux sixties mais je déconseillerais peut-être de le lire d'un coup, parce que c'était parfois un peu rébarbatif.
Et il y a tellement de choses dont je n'ai pas parlé! Sa paternité, sa première femme Cynthia, la rencontre du groupe avec Elvis et Dylan, les séjours aux Etats-Unis, la drogue, son séjour en Inde, Paul McCartney, les festivals, l'adoraton de Lennon pour Brigitte Bardot, la relation avec Brian Epstein, le regard de John sur les homosexuels, les Bed-ins etc etc.
Avec ce titre j'apporte ma première pierre au challenge du pavé de l'été organisé par Brize ainsi que pour le défi des milles chez Fattorius!
challenge_pav__de_l__t_
Le_defi_1000