retour à la case égouttoir de l'amour

Quatrième de couverture:

"Mais quelle idée d'avoir demandé à Massimo d'occuper le poste convoité de «copain officiel» de Georgia! L'attente est insupportable et met les nerfs de la belle à rude épreuve. Et quand la réponse tant attendue arrive enfin, le monde s'écroule autour de Georgia. Comment survivre à la rebuffade du beau Transalpin? 

Georgia, reine de la stratégie amoureuse, envisage aussitôt un moyen de récupérer Scooterino en mettant Dave la Marrade à contribution. Mais l'expert en rigolade semble bien occupé par la belle Emma. Et où est passée cette foule de garçons qui se pressait aux pieds de Georgia? Alors que le désespoir est à son comble, deux lueurs d'espoir se profilent à l'horizon..."

Toujours plus de loufoquerie dans le personnages, les petites histoires mais surtout la langue. Louise Rennison joue avec les mots comme personne, c'est drôle mais c'est parfois trop. Est-ce une volonté de l'auteur ou du traducteur, il faudrait que je le lise en VO pour être fixée. Je me lasse un peu des aventures de Georgia qui est assez monomaniaque, un peu de maturité ne ferait pas de mal, à elle et à sa famille. Il n'y a que Jas qui semble normale mais qui du coup est présentée comme ultra-ennuyeuse par Georgia. Pourquoi je le lis ce journal alors? Pour la même raison que je n'aime pas abandonner un livre, je veux continuer la série. Et puis il faut l'avouer, certains passages me font quand même bien marrer!

challenge petit bac

 

(lettre isolée: A)