20 novembre 2014

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

 La semaine dernière c'est Valérie qui m'a gâtée!! Après quelques rebondissements, pendant lesquels on a pesté contre la poste mais que pour une fois la poste n'y était pour rien :p mon colis est finalement arrivé à bon port dans mon salon!! Avec des petites surprises: quelques gourmandises, feu des pop chocolat caramel, des calissons, de la papétetire: un petit carnet tout mignon, des marque-pages magnétiques tip top et une couverture de livre (je pourrai un jour lire 50 nuances de grey sans avoir honte, ou pas.)

 

 

DSC_0001

Pour les livres Valérie a visé juste comme toujours avec mon auteur chouchou et deux livres de ma LAL! 

peine perdue

Peine perdue d'Olivier Adam: "Les touristes ont déserté les lieux, la ville est calme, les plages à l'abandon. Pourtant, en quelques jours, deux événements vont secouer cette station balnéaire de la Côte d'Azur : la sauvage agression d'Antoine, jeune homme instable et gloire locale du football amateur, qu'on a laissé pour mort devant l'hôpital, et une tempête inattendue qui ravage le littoral, provoquant une étrange série de noyades et de disparitions. Familles des victimes, personnel hospitalier, retraités en villégiature, barmaids, saisonniers, petits mafieux, ils sont vingt-deux personnages à se succéder dans une ronde étourdissante. Vingt-deux hommes et femmes aux prises avec leur propre histoire, emportés par les drames qui agitent la côte."

 

hudson river

Hudson River de Joyce Carol Oates: "A Salthill-on-Hudson, on cultive les orchidées et on roule en voiture de luxe. On est beau, on est riche et on vit comme suspendu hors du temps. Mais quand Adam Berendt, le sculpteur aimé de la commune, trouve la mort dans un accident de bateau, c'est tout ce petit monde idyllique qui est précipité dans le chaos. La disparition de cet homme charismatique délie les langues et déchaîne les passions. Une même question obsédante taraude la ville entière mais qui était vraiment Adam Berendt ? Dès lors, un manège de personnages et de destins se met à tourner à folle allure, entraînant le lecteur au cœur des pensées les plus intimes des protagonistes. Bâti comme une enquête à plusieurs voix, ce roman, sous prétexte de reconstruire l'histoire d'un homme insaisissable, révèle les désirs et les fantasmes d'individus rongés par le désœuvrement. Avec Hudson River, Joyce Carol Oates réussit une farce sociale brillamment composée, une comédie noire doublée d'une ronde sociale vertigineuse, une variation magistrale sur le thème de l'apparence et de la vérité."

 

je ne souffrirai plus par amour

Je ne souffrirai plus par amour de Lucia Etxebarria: "Et si l'on en finissait avec la tyrannie des sentiments ? Décidée à ne plus souffrir par amour, Lucía Extebarría vole dans les plumes de Cupidon et tord le cou, avec un enthousiasme communicatif, à la dépendance émotionnelle et au grand mythe occidental de l'Amour Éternel ! D'Anna Karénine à Carrie Bradshaw, d'Œdipe aux héros de sitcoms, aucun stéréotype, aucune idée reçue ne résiste à l'humour dévastateur de cette impertinente magicienne du cœur. Bien plus qu'un essai féministe et engagé, Lucía Extebarría signe un livre-thérapie décapant où l'on apprend enfin à ne plus souffrir inutilement par amour."

 

 

Valérie, je te remercie pour ce beau colis, qui m'aura aussi bien fait rire pour une fois que ce 'nest pas moi l'étourdie! 

Posté par Cinnamonchocolat à 21:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


13 novembre 2014

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

retour-little-wing_9782746734913

Commençons par le livre reçu grâce au match de la rentrée littéraire chez Priceminister: Retour à Little Wing de Nickolas Butler: "«Ces hommes qui sont tous nés dans le même hôpital, qui ont grandi ensemble, fréquenté les mêmes filles, respiré le même air. Ils ont développé une langue à eux, comme des bêtes sauvages.»

Ils étaient quatre. Inséparables, du moins le pensaient-ils. Arrivés à l'âge adulte, ils ont pris des chemins différents. Certains sont partis loin, d'autres sont restés. Ils sont devenus fermier, rock star, courtier et champion de rodéo. Une chose les unit encore : l'attachement indéfectible à leur ville natale, Little Wing, et à sa communauté. Aujourd'hui, l'heure des retrouvailles a sonné. Pour ces jeunes trentenaires, c'est aussi celle des bilans, de la nostalgie, du doute... Nickolas Butler signe un premier roman singulier, subtil et tendre, récit d'une magnifique amitié et véritable chant d'amour au Midwest américain."

Lecture commune prévue pour le 28 Novembre avec Valérie, Sylire et Jerôme.

 

Pour les livres qui vont suivre, sachez que j'ai soufflé mes 29 bougies jeudi dernier, et qu'à cette occasion comme chaque année, je me fais outrageusement gâter par Will ! Une fois n'est pas coutume, un énnnnoorme colis m'attendais mardi dernier et comme d'habitude je n'ai aps attendu le jeudi pour l'ouvrir!!

DSC_1362

DSC_1363

Avant de parler des livres quelques dvd: Bienvenue à Gattaca et Je vais bien ne t'en fais pas que j'ai vu il y a quelques années et aimés, normal pour le film de Philippe Lioret, adapté du roman d'Olivier Adam et avec Mélanie Laurent, plus étonnant pour Gattaca, ce doit être le seul film de science fiction que j'ai aimé, comme Will. Pour les trois films suivants ce sera une découverte totale: In America, Les choses de la vie et Liberty Heights. Il y avait aussi un superbe calendrier agenda des villes du monde, histoire de pouvoir y piocher pour mes futures destinations de voyage :)

Les livres maintenant:

DSC_1361

stolen

Stolen de Lucy Christopher : « You saw me before I saw you.

A girl: Gemma, at the airport,on her way to a family vacation.

You had that look in your eyes.

A guy: Ty, rugged, tan, too old,oddly familiar, eyes blue as ice.

Like you wanted me.

She steps away. For just a second. He pays for her drink. And drugs it.

Wanted me for a long time.

He takes her, before she even knows what's happening.

To sand and heat.To emptiness and isolation.
To nowhere.
And expects her to love him. »

 

le calice des esprits

Le Calice des esprits de Paul Doherty: “Le roi Philipe le Bel décide d'anéantir l'ordre du Temple. Rien ne prédestine alors Mathilde à servir les intérêts d'Isabelle de France, dite « la louve ». Nièce d'un érudit templier qui l'a initiée à l'art des potions, elle devient pourtant sa demoiselle de chambre et découvre très vite les dangers de la Cour... Entre les pourparlers du mariage d'Isabelle avec Édouard II et l'exil vers Londres, l'oeil vigilant de Mathilde sera vital au destin de la future reine»

 

Le combat des Reines de Paul Doherty : « Après avoir affronté tous les dangers pour permettre le mariage d'Isabelle de

le combat des reines

France et du nouveau roi Edouard II, l'intrépide Mathilde de Clairebon, première dame de la reine, se pense enfin en sécurité en Angleterre. Le répit est pourtant de courte durée : les intrigues menées depuis la France se multiplient et Peter Gaveston, le favori royal, est accusé de haute trahison par les grands Barons. Retranchés au palais de Westminster, le roi et sa cour doivent faire face aux traîtres et aux espions en tout genre mais également à une série de meurtres commis par une mystérieuse empoisonneuse. Pour démasquer celle qui sème la mort sur son passage et empêcher la guerre civile d'éclater, les talents de Mathilde, pour qui l'art des potions n'a aucun secret, seront plus que jamais nécessaires. »

 

qui es tu alaska

Qui es-tu Alaska de John Green : « Miles Halter a seize ans mais n'a pas l'impression d'avoir vécu. Assoiffé d'expériences, il quitte le cocon familial pour le campus universitaire : ce sera le lieu de tous les possibles, de toutes les premières fois. Et de sa rencontre avec Alaska. La troublante, l'insaisissable Alaska Young, insoumise et fascinante. Amitiés fortes, amour, transgression, quête de sens : un roman qui fait rire, et fondre en larmes l'instant d'après... »

 

 

 

Un Pays à l’Aube de Dennis Lehane : « L'Amérique se remet difficilement de la Première Guerre mondiale. De retour

un pays à l'aube

d'Europe, les soldats entendent retrouver leurs emplois, souvent occupés par des Noirs en leur absence. Mais l'économie est ébranlée et la vie devient de plus en plus difficile pour les classes populaires. Sur ce terreau fleurissent les luttes syndicales et prospèrent les groupes anarchistes et bolcheviques, ainsi que les premiers mouvements de la défense de la cause noire. 

En 1918, Luther Laurence, jeune ouvrier noir de l'Ohio, et amené par un étonnant concours de circonstances à disputer une partie de base-ball face à Babe Ruth, étoile montante de ce sport. Une expérience amère qu'il n'oubliera jamais. 
Au même moment, l'agent Danny Coughlin, fils aîné d'un légendaire capitaine irlandais de la police de Boston, est chargé d'une mission spéciale par son parrain, le retors lieutenant McKenna : infiltrer les milieux syndicaux et anarchistes. 
A priori, Luther et Danny n'ont rien en commun. Le destin va pourtant les réunir à Boston en 1919, l'année de tous les dangers. 
»

 

rosa candida

Rosa Candida d’Audur Ava Olafsdottir : « Dans le monde d'Arnljotur, vingt-deux ans, il est question de boutures, de graminées et surtout de sa fierté, les roses à huit pétales, les Rosa Candida. Sa passion dans la vie : le jardin et les fleurs.
Une nuit, dans une serre, Arnljotur et Anna s'aiment. Ils se connaissent à peine, pourtant leurs existences en seront chamboulées à jamais car, en Islande, les filles naissent bien dans les roses... »

 

 

 

Le dernier jour de ma vie de Lauren Oliver : « Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant

Le dernier jour de ma vie

du monde, trois meilleures amies géniales et une côte de popularité illimitée.

Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant, ce vendredi de février est le dernier pour Sam.

Ou le premier ? »

 

 

un autre amour

 

 

Un autre amour de Kate O’Riordan : « Connie et Matt Wilson sont parvenus à réaliser leur rêve : ils vivent avec leurs trois enfants dans une charmante maison londonienne. Alors qu'ils profitent d'un week-end pour passer un séjour romantique à Rome, tout bascule : Matt annonce à Connie qu'il ne rentrera pas avec elle. Elle retourne à Londres, retrouvant ses trois garçons, seule. Un autre amour est le récit intense du désespoir d'une femme dont l'heureux et paisible mariage se trouble. L'auteur explore les sentiments tumultueux de cette épouse qui s'emploiera à faire revenir celui qu'elle aime depuis l'enfance. Kate O'Riordan analyse l'ambiguïté et la fragilité des sentiments à travers l'évocation du passé duquel on ne peut réchapper. Elle fait intervenir des personnages poignants, singuliers ou drôles qui croisent le destin des protagonistes et révèle les failles de la vie qu'ils ont cru se construire. »

 

Merci beaucoup Will, j'ai hâte de passer des beaux de lectures ou affalée sur mon canap devant les dvd, tu me gâtes vraiment trop!!

Posté par Cinnamonchocolat à 21:28 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

18 septembre 2014

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

Septembre voit ma PAL grimper avec quelques achats, quelques livres empruntés et un service presse.

Les achats:

sula

Sula de Toni Morrison que j'ai acheté pour un futur club de lecture sur le thème des auteurs "non blanches".

"Dans l'Ohio des années 20, deux petites filles noires s'inventent ensemble une vie meilleure. Mais l'âge venant, tandis que Nel se plie à son rôle de mère et d'épouse, Sula choisit de conquérir ailleurs sa liberté. Pour tous, elle devient la scandaleuse, la dévoyée. Et doit se défendre, quarante ans plus tard, contre une société soumise à la vérité des autres..."

 

 

 

homme-de-la-montagne_maynard

L'Homme de la montagne de Joyce Maynard: ce roman de la rentrée me faisait de l'oeil depuis les quelques billets positifs que j'ai pu lire. Je n'ai pas résisté à me le faire dédicacer par l'auteur au Festival America!

"Été 1979, Californie du Nord. Rachel, treize ans, et sa sœur Patty, onze ans, se préparent à passer leurs vacances à vagabonder dans la montagne comme d'habitude. Échappant à la surveillance d'une mère aimante mais neurasthénique depuis son divorce, et d'un père amoureux de toutes les femmes, le flamboyant inspecteur de police Torricelli, elles se cachent dans les arrière-cours pour regarder la télé par la fenêtre des voisins, inventent blagues et jeux à n'en plus finir, rêvant de l'inattendu qui pimenterait leur existence.

Et l'inattendu arrive. Horrible, cauchemardesque, une succession de meurtres dont les victimes sont des jeunes femmes, tuées dans la montagne... Des drames aux rebondissements ahurissants, qui vaudront au séduisant inspecteur, chargé de l'enquête, et à ses gamines à l'imagination fervente, un humiliant échec.

Cet échec, Rachel, devenue trente ans plus tard une romancière célèbre, le raconte ainsi que l'été qui a bouleversé leurs vies. Elle s'est donné pour mission de retrouver le tueur et la parution de son récit précipitera le dénouement de ce captivant roman. Superbement écrit, riche en passions de multiples sortes, L'homme de la montagne est un hymne magnifique à l'adolescence, à ses outrances et à ses rêves..."

 

coeur cerise

Pour mon achat trimestriel chez France Loisirs j'ai craqué pour le premier tome d'une série jeunesse: Les filles au chocolat, Coeur cerise de Cathy Cassidy:

"Pour Cherry, 13 ans, brunette sensible élevée seule par son papa, la vie semble enfin sourire : une nouvelle maman, une maison de conte de fées, 4 sœurs blondes ravissantes, le rêve ! 
Quand elle craque pour le petit ami de la plus jolie de ses demi-sœurs, c’est la cerise déconfite sur le gâteau… Mais si le bonheur avait ce goût piquant ? Trop bon ! Entre chocolat tendre et sucre qui glace, ce bouquin nous fond le cœur !"

 

 

l'oeil du prince

Reçu en SP grâce aux éditions J'ai lu:

L'oeil du prince de Frédérique Deghelt, lecture commune avec Enna et  Sylire pour le 22 octobre.

"Années 1980 : Mélodie, une jeune Cannoise, commence son journal intime. 1964 : Yann, un Français habitant New York, semble avoir laissé sa vie derrière lui. Vingt ans plus tard à San Francisco, Benoît voit son couple se déliter alors même que sa carrière de pianiste connaît une envolée. Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux résistants, Alceste et Agnès se découvrent amoureux grâce à leur correspondance. Celle-ci sera ouverte, un demi-siècle plus tard, par une vieille dame aux pensées habitées par les hommes qu?elle a aimés. Cinq voix s?élèvent à travers le temps et l?espace pour tenter de saisir leur chance, de comprendre leur vie, de mettre des mots sur le sentiment amoureux. Destin, hasard ou fatalité, un seul être peut savoir ce qui les lie : le lecteur."

 

Prêtés par un ami:

les gens heureux

Les gens heureux lisent et boivent du café d'Agnès Martin Lugand. Le titre m'a toujours intriguée et j'aime beaucoup la couverture.

« Ils étaient partis en chahutant. J'avais appris qu'ils faisaient encore les pitres dans la voiture. Je m'étais dit qu'ils étaient morts en riant. Je m'étais dit que j'aurais voulu être avec eux. »

Diane a brusquement perdu son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l'existence. Afin d'échapper à son entourage qui l'enjoint à reprendre pied, elle décide de s'exiler en Irlande, seule.
Mais, à fuir avec acharnement la vie, elle finit par vous rattraper..."

 

l-instant-d-apres-425630-250-400

L'instant d'après de Sarah Rayner, il ne me semble pas avoir déjà croisé ce roman sur les blogs, j'ai été intrigué par la couverture et la première phrase de la quatrième de couverture a suffit pour me convaincre:

"7h44 : départ du train de Brighton pour Londres. Une femme passe son temps à observer les personnes qui l'entourent. En face d'elle, une jeune fille se maquille. De l'autre côté du couloir, un mari caresse la main de son épouse. Plus loin, une autre passagère feuillette un magazine. Soudain, dans le wagon, tout bascule : un homme s'effondre, le train s'arrête, une ambulance arrive. Ce matin-là, trois existences seront bouleversées et liées pour toujours."

 

Posté par Cinnamonchocolat à 21:53 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

24 août 2014

Quoi de neuf dans ma bibli?

Avant de vous présenter les livres que j'ai acheté cet été je vous présente mes plus pltaes excuses, j'ai abandonné mon blog sans un mot bouh c'est vilain... Je croyais avoir le temps de bloguer pendant ces trois semaines passées avec mes nièces, mais euh c'était un voeu pieux, je n'ai d'ailleurs pas beaucoup lu non plus ... C'est que ça prend du temps ces petites bêtes là!!!Pendant mes vacances, j'ai craqué pour un livre neuf, rentrée littéraire 2013  et j'ai acheté 4 livres d'occasion:

les anges meurent de nos blessures

Yasmina Khadra, Les Anges meurent de nos blessures:

"Il se faisait appeler Turambo, du nom du village misérable ou il était né, dans l'Algérie des années 1920. Il avait pour lui sa candeur désarmante et un direct du gauche foudroyant. Il fréquenta le monde des Occidentaux, connut la gloire, l'argent et la fièvre des rings, pourtant aucun trophée ne faisait frémir son âme mieux que le regard d'une femme. De Nora à Louise, d'Aïda à Irène, il cherchait un sens à sa vie. Mais dans un monde ou la cupidité et le prestige règnent en maîtres absolus, l'amour se met parfois en grand danger."

 

 

La-mort-sinvite-à-Pemberley

P.D. James, La mort s'invite à Pemberley

"Rien ne semble devoir troubler l’existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins ; sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là ; et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l’imposante bibliothèque du château. Mais cette félicité se trouve soudain menacée lorsque, à la veille du bal d’automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d’Elizabeth et son mari, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s’invitent la mort, la suspicion et la résurgence de rancunes anciennes.
Dans La mort s’invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l’œuvre de Jane Austen à son talent d’auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés et camper avec brio une intrigue à suspense. Elle allie une grande fidélité aux personnages d’Austen au plus pur style de ses romans policiers, ne manquant pas, selon son habitude, d’aborder les problèmes de société – ici, ceux de l’Angleterre du début du XIXe siècle."

les-revenants

Laura Kasischke, Les Revenants

"Une nuit de pleine lune, Shelly est l’unique témoin d’un accident de voiture dont sont victimes deux jeunes gens. Nicole, projetée par le choc, baigne dans son sang, et Craig, blessé et en état de choc, est retrouvé errant dans la campagne. C’est du moins ce qu’on peut lire dans les journaux mais c’est une version que conteste Shelly. Un an après, Craig ne se remet toujours pas. Il ne cesse de voir Nicole partout… Serait-il possible que, trop jeune pour mourir, elle soit revenue ?"

 

 

cathys-key-194x300

Sean Stewart, Jordan Wesiman, Cathy Brigg, Cathy's key

"Il y a six mois, j'ai découvert que mon copain est immortel. Il y a trois jours, une inconnue m'a volé ma vie. Il me reste une chance de la récupérer..."

 

 

 

 

 

Cathy's ring

Sean Stewart, Jordan Wesiman, Cathy Brigg, Cathy's ring

"Victor, mon richissime copain, est ruiné, Denny, mon éventuel futur copain, est en ruine, Des types flippants rôdent autour de ma meilleure amie, Et il y a trois cadavres qui traînent sous ma fenêtre. Il ne me reste plus que mon carnet de croquis, une palette de rouge à lèvres de toutes les couleurs et une sacrée dose de trouille."

Posté par Cinnamonchocolat à 19:26 - - Commentaires [20] - Permalien [#]

17 avril 2014

Quoi de neuf dans ma bibli?

Décidément cette année je suis moins raisonnable que l'an dernier! Bon pour le premier livre je l'ai gagné sur le blog de Will en partenariat avec les éditions Points!

petit oiseau du ciel

Joyce Carol Oates, Petit oiseau du ciel:"Krista a confiance en son papa. Elle sait qu’il n’a pas pu tuer Zoe Kruller. Pourtant, à Sparta, les rumeurs s’amplifient, la police s’en mêle, on parle de crime adultère. Krista aimerait comprendre pourquoi sa famille est ravagée par cette histoire sordide. Adolescente sacrifiée sur l’autel des erreurs paternelles, elle conçoit peu à peu un amour étrange et obsessionnel pour Aaron, le fils de Zoe…"

 

mad-about-the-boy

Le second je l'ai cherché pendant mon séjour en Grande-Bretagne mais il n'était qu'en grand format et je suis tombée presque par hasard dessus à la FNAC (bouh c'est mal) en petit format!! Il s'agit du troisième volet de Bridget Jones Mad about the boy d'Helen Fielding "Is it morally wrong to have a blow-dry when one of your children has head lice? Is technology now the fifth element? Or is that wood? Is sleeping with someone after 2 dates and 6 weeks of texting the same as getting married after 2 meetings and 6 months of letter writing in Jane Austen's day? Pondering these, and other modern dilemmas, Bridget Jones stumbles through the challenges of single-motherhood, tweeting, texting and redisovering her sexuality in what some people rudely and outdatedly call 'middle age'. "

 

Between_Shades_of_Gray

J'ai acheté le troisième chez France Loisirs cette semaine, Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre de Ruta Sepetys: "Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais une nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, dix-sept ans, affiche la même combativité qu'elle... Le récit de Lina vous coupera le souffle. Vous n'aurez qu'une envie : faire partager cette histoire aussi terrible qu'exemplaire, qui irradie d'amour et d'espérance. Déjà un classique dans de nombreux pays."


02 avril 2014

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

diable-a-westease-1534754-616x0

Le weekend dernier l'Amoureux m'a offert Le Diable à Westease de Vita Sackville-West. Un livre publié en 1947 mais qui n'avait encore jamais été traduit en français.

« Pourquoi avoir choisi Mr Gatacre comme victime ? Je suppose que vous n’avez rien à lui reprocher ?– En partie parce qu’il était petit, frêle, facile à endormir… Et je ne tenais pas à ce qu’il souffre. »Westease, adorable village de la campagne anglaise, préservé des horreurs d’une guerre encore toute fraîche, est bien tranquille… trop, peut-être ?Lorsque Roger Liddiard, jeune et brillant romancier, s’y arrête au volant de sa Jaguar, il en tombe amoureux et décide de s’y établir, non loin du Professeur, vieux gentleman solitaire, du peintre Wyldbore Ryan, et de Mary Gatacre, la fille du révérend.Voici que Mr Gatacre est assassiné, sans raison ni indice évidents… Liddiard brûle de résoudre l’énigme. Sans savoir à quel point sa propre responsabilité pourrait être engagée"

 

harry potter and the deathly hallows

J'ai profité de ma visite aux Warner Bros studios pour acheter le dernier tome de la série Harry Potter de J.K Rowling, snif le dernier déjà!!

Harry Potter and the deathly Hallows: "Harry Potter is preparing to leave the Dursleys and Privet Drive for the last time. But the future that awaits him is full of danger, not only for him, but for anyone close to him - and Harry has already lost so much. Only by destroying Voldemort's remaining Horcruxes can Harry free himself and overcome the Dark Lord's forces of evil.

In this dramatic conclusion to the Harry Potter series, Harry must leave his most loyal friends behind, and in a final perilous journey find the strength and the will to face his terrifying destiny: a deadly confrontation that is his alone to fight."

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

28 février 2014

Quoi de Neuf dans ma bibli?

Les vacances sont toujours propices aux achats et c'est chez France Loisirs que j'ai craqué pour!

 

nos étoiles contraires

Nos étoiles contraires de John Green, je n'avais aps particulièrement envie de le lire mais à force de n'en lire que du bien sur la blogo... Et puis comment résister à cette jolie couverture?

"Hazel est malade. Gravement. Augustus est en rémission. Elle a 16 ans, lui 17. Dès leur rencontre, en groupe de soutien, il est charmé par son originalité, elle est séduite tout court. Ils ont le même humour, le même regard sans concession et leur complicité est immédiate. C’est le début d’une magnifique histoire d’amour et d’amitié."

 

 

les-tribulations-d-une-cuisiniere-anglaise

Les tribulations d'une cuisinière anglaise de Margaret Powell, je me suis laissée comvaincre par la quatrième de couverture et par le bandeau rouge, bouh c'est mal!

" Dans l'Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d'être institutrice, mais elle est issue d'un milieu modeste et doit "entrer en condition". De fille de cuisine, elle devient rapidement cuisinière, un titre envié parmi les gens de maison. Confinée au sous-sol de l'aube à la nuit, elle n'en est pas moins au service de ceux qu'on appelle "Eux", des patrons qui ne supporteraient pas de se voir remettre une lettre par un domestique autrement que sur un plateau d'argent.

Elle saura leur tenir tête et rendra souvent son tablier pour améliorer ses conditions de travail, jusqu'à ce qu'elle trouve enfin, sinon le prince charmant, du moins le mari qui l'emmènera loin des cuisines des maîtres."

Posté par Cinnamonchocolat à 10:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

27 janvier 2014

Quoi de neuf dans ma bibli?

Repéré chez George en début de semaine il me fallait absolument ce livre de Murielle Magellan! J'ai profité d'une virée au centre Pompidou pour faire escale à la FNAC (oui c'est mal) dépenser mes chèques cultures. D'ailleurs si vous avez vu un dindon choir au beau milieu de la station Chatelet-lesHalles, oui c'était moi! 

n'oublie par les oiseaux

Murielle Magellan, N'oublie pas les oiseaux: "Une jeune artiste débarque à Paris, des rêves plein la tête. À l'école de chansons où elle étudie, elle est subjuguée par l'un de ses professeurs, de plus de vingt ans son aîné. Autour de lui, les femmes défilent, attirées comme des papillons de nuit par la lumière. Comment capter son attention ?


Pleine de bruits et de fureur, cette histoire s'étend sur vingt ans et retrace les soubresauts d'une passion au long cours. Elle brosse le portrait d'un homme complexe et attachant, à la fois pygmalion, ami, amant, compagnon et père, qui se révèle être un don Juan impénitent. Mais elle décrit aussi l'éclosion d'une femme à la force insoupçonnée, qui se construit et se découvre au fur et à mesure qu'elle tente d'échapper au piège d'un amour absolu et dévorant.

Pour son troisième roman, Murielle Magellan a choisi la voie du récit autobiographique. Une démarche littéraire qui lui réussit, comme si son histoire, au fil des pages, nous racontait aussi la nôtre."

28 décembre 2013

Quoi de neuf dans ma bibli?

Trois nouveaux titres pour terminer cette année 2013 et pouvoir mettre à jour ma PAL pour 2014.

 

le prisonnier du ciel

Mon achat du trimestre chez France Loisirs: Le prisonnier du ciel de Carlos Ruiz Zafon:

"Barcelone, Noël 1957. À la librairie Sempere, un inquiétant personnage achète un exemplaire du Comte de Monte Cristo. Puis il l'offre à Fermín, accompagné d'une menaçante dédicace. La vie de Fermín vole alors en éclats. Qui est cet inconnu ? De quels abîmes du passé surgit-il ? Interrogé par Daniel, Fermín révèle ce qu'il a toujours caché. 
La terrible prison de Montjuïc en 1939. Une poignée d'hommes condamnés à mourir lentement dans cette antichambre de l'enfer. Parmi eux Fermín et David Martín, l'auteur de La Ville des maudits. Une évasion prodigieuse et un objet volé...
Dix-huit ans plus tard, quelqu'un crie vengeance. Des mensonges enfouis refont surface, des ombres oubliées se mettent en mouvement, la peur et la haine rôdent"

 

 

 

 

un secret

Offert par une collègue: Un secret de Philippe Grimbert, c'est un film que j'avais vu au cinéma et qui m'avait plu.

"Souvent les enfants s’inventent une famille, une autre origine, d’autres parents.
Le narrateur de ce livre, lui, s’est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu’il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas… Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque. Et c’est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu’il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l’Holocauste, et des millions de disparus sur qui s’est abattue une chape de silence.
Psychanalyste, Philippe Grimbert est venu au roman avec La Petite Robe de Paul. Avec ce nouveau livre, couronné en 2004 par le prix Goncourt des lycéens et en 2005 par le Grand Prix littéraire des lectrices de Elle, il démontre avec autant de rigueur que d’émotion combien les puissances du roman peuvent aller loin dans l’exploration des secrets à l’œuvre dans nos vies."

 

 

 

 

londres-par-hasard-plat-1-hd

Offert par l'Amoureux pour Noël, Londres par hasard d'Eva Rice, j'avais beaucoup aimé L'amour comme par hasard... Comment il a trouvé ce titre il ne veut pas me le dire, pour ne pas "dévoiler ses sources", en tout cas j'ai hâte de le lire!

"Tara, adolescente un peu fantasque dont l’enfance a été assombrie par la mort tragique de sa mère, vit avec son père vicaire et ses sept frères et sœurs dans un presbytère de Cornouailles. Quand, lors d’un mariage, elle est remarquée par un producteur de disques pour sa belle voix, sa vie tranquille de jeune provinciale va basculer. Bientôt, accompagnée de sa sœur Lucy – ravissante jeune femme qui brise tous les cœurs mais qui ne rêve que de vieilles pierres –, elle partira pour Londres où elle enregistrera un disque, connaîtra le succès artistique en même temps que ses premiers amours avec un photographe de mode. Les deux filles seront plongées dans le bouillonnement culturel du Londres des « Swinging sixties ». Lucy va même se rapprocher d’un certain chanteur et joueur d’harmonica qui deviendra par la suite l’une des plus grandes icônes de l’histoire du Rock.

Dans ce roman « vintage », où les éléments de fiction et de la réalité se croisent et s’entremêlent, l’auteur dresse un tableau saisissant et nostalgique de cette époque, nous immergeant dans l’ambiance survoltée qui accompagnait les débuts des Beatles et des Stones, quand Londres était la capitale de la musique et de la mode. Une foule de personnages singuliers se dresse autour de Tara et de sa sœur, et les intrigues et imbroglios amoureux et familiaux se multiplient. Tara va triompher de bien de mésaventures dans ce roman initiatique plein d’espièglerie et d’humour, teintée de cette petite musique très personnelle qui donne tout son charme aux romans – so British – d’Eva Rice."

Posté par Cinnamonchocolat à 22:43 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

20 novembre 2013

Quoi de neuf dans ma bibliothèque?

Outre les romans reçus par Will et Valérie pour mon anniversaire, voici quelques autres titres offerts par des amis qui viennent agrandir ma PAL.

 

oh boy

Oh, boy! de Marie-Aude Murail: "Ils sont frère et sœurs. Depuis quelques heures, ils sont orphelins. Ils ont juré qu'on ne le séparerait pas.
Il y a Siméon Morlevent, 14 ans. Maigrichon. Yeux marron. Signe particulier : surdoué, prépare actuellement son bac.
Morgane Morlevent, 8 ans. Yeux marron. Oreilles très décollées. Première de la classe, très proche de son frère. Signe particulier : les adultes oublient tout le temps qu'elle existe.
Venise Morlevent, 5 ans. Yeux bleus, cheveux blonds, ravissante. La petite fille que tout le monde rêve d'avoir. Signe particulier : fait vivre des histoires torrides à ses Barbie.
Ils n'ont aucune envie de confier leur sort à la première assistance sociale venue. Leur objectif est de quitter le foyer où on les a placés et de se trouver une famille.
A cette heure, deux personnes pourraient vouloir les garder. Pour de bonnes raisons. Mais aussi pour de mauvaises. L'une n'est pas très sympathique, l'autre est irresponsable, et... Ah, oui ! c'est deux personnes se détestent."

 

 

 

le grand livre des cons

Le grand livre des cons de Tonvoisin: "Au bureau, dans votre immeuble, dans la rue, au resto : les cons sont partout ! Certains se dissimulent et attendent votre fameux dîner pour se révéler-vous exposante l'indigestion ; d'autres n'hésitent pas à s'affirmer et font de votre boulot un enfer ; les pires n'ont peut-être pas encore croisé votre route mais se creusent déjà la cervelle pour trouver un moyen de vous pourrir la vie !

À défaut de s'en débarrasser, autant apprendre à les reconnaître pour mieux les fuir, à les débusquer pour mieux en rire.Travailler avec des cons, Vivre avec des cons et Dîner avec des cons : trois volumes réunis en un guide indispensable et désopilant !"

J'ai un peu peur pour ce livre parce que je n'avais pas spécialement aimé Travailler avec des cons et Vivre avec des cons et que du coup je m'étais faite insultée par par un défenseur du livre ... Je pense qu'il va trainer dans ma PAL un certain temps avant que je ne le lise.

 

 

Ciel_0020_mon_0020_mari_0020_1e_m

Ciel! Mon mari est muté en Alsace... de Laurence Winter: "« Pourquoi on parle allemand ici ? » « C’est quoi un Malgré-Nous ? » « Dites, chez vous, entre catholiques et protestants, on dirait que c’est encore les guerres de religion ? » « Au fait, votre vin, c’est vrai qu’il donne mal à la tête ? » Etc., etc. Il y a des questions qu’il vaut mieux ne pas poser quand on arrive en Alsace… Les clichés y sont légion. Mais il faut reconnaître que tout est bien compliqué dans cette région : les mentalités, l’histoire, les habitants, les langues. Alors, mettons-nous à la place de tous les malheureux qui viennent s’y installer.

Voici l’ouvrage qu’ils attendaient. Une « trousse de survie » qui va leur permettre tout à la fois de comprendre l’Alsace et de réussir à vivre avec les Alsaciens. Grâce à Laurence Winter, grâce à ses chapitres clairs et drôles, subtils et documentés, à ses conseils pratiques et ses exercices, vous pourrez éviter gaffes et incidents. Et puis, en persévérant avec ténacité – ainsi qu’une bonne dose d’humour –, vous réussirez à devenir « Alsacien de cœur et d’adoption ». Voilà le plus beau compliment qu’on pourra vous faire en Alsace, cette région parfois insaisissable et agaçante, mais toujours accueillante et généreuse."

Rassurez-vous je ne me suis pas mariée en douce, mais en effet mon Amoureux vit en Alsace, il n'y a pas été muté il est Alsacien, voilà un petit guide qui me permettra de mieux le décripter!!

 

america-volume-2-main-rouge-1054373-616x0

America, La Main rouge (tome 2) de Romain Sardou: "1733. Un homme part à l'aventure, un autre rentre chez lui. L'Anglais Philip Muir navigue vers les côtes américaines, parti avec une centaine de pionniers fonder la Géorgie. L'Irlandais Charles Bateman est le pirate le plus haï de la Couronne britannique. Il quitte sa prison anglaise pour rejoindre New York, sa ville natale. En échange de la liberté, il a accepté de tout renier : son passé, sa femme, ses frères d'armes, sa religion...
Philip débarque sur une terre sauvage et inhabitée ; Charles rentre dans une ville infestée d'ennemis et de mauvais souvenirs. Philip désire créer un monde plus juste ; Charles veut anéantir le monde existant.
Alors que la guerre d'Indépendance fait rage, les Muir et les Bateman s'affrontent plus que jamais, au risque de tout perdre... emportés par le vent de l'Histoire."

 

 

 

 

Ce qui fait un total de 9 livres en Novembre Aïe Aîe ça va faire mal à l'objectif PAL en Janvier, je vous rappelle que j'étais à 97 titres en janvier 2013 et que je ne dois aps en avoir plus en janvier 2014 et si j'en ai moins ce sera encore mieux!! Allez zou je file lire!!

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]