06 octobre 2011

Olivier Adam, des vents contraires

Des_vents_contrairesQuatrième de couverture:

"Sarah a disparu depuis un an, sans plus jamais faire signe. Pour Paul, son mari, qui vit seul avec leurs deux jeunes enfants, chaque jour est à réinventer. Il doit lutter avec sa propre inquiétude et contrer, avec une infinie tendresse, les menaces qui pèsent sur leurs vies. Épuisé, il espère se ressourcer par la grâce d'un retour à Saint-Malo, la ville de son enfance."

 

Paul élève seul ses deux enfants, sa femme Sarah (même prénom pour cette mère absente que dans Le coeur régulier) a disparu. Est-elle partie de son plein gré? Lui est-il arrivé quelque chose? Personne ne le sait et la police ne semble pas non plus s'en soucier.

Paul brisé par cette absence décide de s'installer à St-Malo, ville de son enfance où son frère tient une auto-école. Paul y travaille pour gagner un peu d'argent à défaut de vivre de son métier d'écrivain. Il rencontre des gens aussi brisés que lui : Bréhel à qui on a retiré le permis, Justine, adolescente déprimée ...

Paul semble voguer avec ses enfants, sans savoir à quoi se raccrocher. Les mobreuses descriptions de la mer agitée, de la ville sous le vent, de l'hiver et de ses nuits renforce le sentiment d'abscence et de solitude crée par le vide de la disparition de Sarah.En ce sens, la ville de St-Malo est un personnage à part entière dans l'histoire. Elle est à la fois le symbole du déracinement du narratuer mais aussi son port d'attache. J'ai donc moi-même été touchée quand je me suis baladée le long de ses remparts en pensant aux mots de Paul, d'Olivier Adam. Mon seul regret c'est de ne pas y être allée pendant les mêmes conditions climatiques, dans le noir ou sous le vent.

Chaque personnage a sa place dans ce roman, et va à sa manière faire avancer Paul, l'aider à se reconstruire, à comprendre sa vie. La relation qu'il tisse avec ses enfants et bien entendu très touchante, j'ai eu à plusieurs reprises les larmes aux yeux. J'avais envie moi aussi d'apporter un peu de réconfort à cette famille déchirée.

Vous l'aurez donc compris, gros coup de coeur pour ce livre dont j'ai un peu de mal à parler au final, il se raconte assez mal, mais se vit très bien alors n'hésitez pas à le lire.

Quoi qu'il en soit on retrouve toujours les thèmes chers à Olivier Adam, et du coup ça ne fait que l'entourer d'une espèce d'aura mystérieuse. A-t-il vécu toutes ces choses de près ou de loin? Que connaît-il de l'absence d'un être cher? Quelle est son expérience de la paternité etc.

Valérie aussi a aimé ce livre, je vous invite donc à aller lire son avis.

challenge_tro_breizh

Je compte ce billet pour le Challenge Tro Breizh de Pascal, parce que quand même St-Malo c'est bien en Bretagne non?

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,


05 octobre 2011

Olivier Adam, Ni vu ni connu

ni_vu_ni_connuQuatrième de couverture:

"Caché dans la chambre des parents de Thomas, Antoine attend qu'on le trouve. Aujourd'hui, c'est l'anniversaire de Thomas et tous les invités jouent à cache-cache. Sauf que personne n'est venu et que les autres sont partis jouer aux fléchettes dans le jardin, sans Antoine. Personne ne l'a trouvé parce que personne ne l'a cherché. Ça se passe toujours comme ça pour Antoine. On ne se souvient jamais qu'il est là, qu'il joue, qu'il existe. Au fond, personne ne l'aime ou le déteste vraiment. C'est comme s'il était invisible. Ce jour-là, Antoine décide de se faire oublier pour de bon. Il ne rejoint pas le groupe dans le jardin, il veut rester caché. Puisqu'il a un don pour passer inaperçu, il va s'en servir. Ni vu ni connu, il va espionner les autres. Et découvrir leurs secrets."

J'ai emprunté ce roman au rayon jeunesse quand j'ai emmené ma nièce à la médiathèque pendant les vacances, et aussitôt à la maison, aussitôt lu. Dur dur cependant d'écrire mon billet, j'ai l'impression que tout est dit dans la quatrième de couverture. J'ai certes apprécié cette lecture, on y retrouve les thèmes de prédilection de l'auteur, la solitude principalement. La solitude de ce petit garçon auquel personne ne prête attention. Il est mal dans sa peau, ne trouve pas sa place parmi les enfants, mis de côté également par les adultes.

Cette histoire soulève également des questions sur le paraître. Comment l'on perçoit les gens, comment eux veulent être perçus et comme ils sont vraiment.  A travers cette histoire, j'ai eu l'impresison donc qu'Olivier Adam essayait de transmettre à ses jeunes lecteurs qu'il ne faut en somme pas se fier aux apparences, chacun ses petits secrets et chacun ses faiblesses, personne n'est infaillible.

Val avait donc vu juste, cette semaine sera consacré à Olivier Adam qui réside effectivemet à St-Malo ;)

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 octobre 2011

Marilyn Jay Lewis, Sex in America

sex_in_americaQuatrième de couverture:

" Ce recueil présente deux longues nouvelles érotiques qui portent un regard inédit sur le désir féminin, à travers des personnages qui découvrent le plaisir lors de rapports généralement purement masculins.

Ainsi, la première nouvelle présente l’histoire d’amour entre une prostituée chinoise et un marin noir dans l’univers underground des années 50 sur l’île de Coney Island. La seconde histoire nous plonge dans les bas-fonds de New York en 1927, où La fille de Gianni,
petite amie d’un gangster, découvre la jouissance après s’être donnée à plusieurs hommes à la fois.

 L’auteur :
Cette auteure qui vit à New-York a su s’imposer comme figure de proue dans le monde de l’érotisme. Neptune & Surf – titre original de cet ouvrage – présente des textes de fiction tirés d’entretiens de l’auteur avec un groupe de femmes sur leurs fantasmes les plus profonds. Elle a reçu le prix du meilleur auteur érotique « Erotic Awards » de l’année au Royaume-Uni en 2001 pour ce livre."

 

Grâce au partennariat spécial rentrée chez Hérisson et avec les éditions Lamusardine, je peux non seulement commencer mon challenge du 1 % de la rentrée littéraire organisé par Hérisson elle même, mais en plus honorer ma participation au Premier mardi c'est permis de Stéphie!

Les nouvelles vous le savez ce n'est pas torp mon truc mais là le support se prête bien au genre pornographique, parce que je ne pense pas que j'aurais tenu tout un roman! J'ai donc apprécié la première nouvelle, Neptune Avenue. Il y a une histoire derrière les scènes de sexe. Gina/ Rosalie est une prostituée d'origine asiatique, elle vit dans une petite chambre non loin de la promenade de Coney Island où elle trouve ses clients, en général des marins de la marine marchande. C'est sur la promenade que Gina rencontre Nath, cuisinier de la marine marchande. Le hic c'est que Nath aime beaucoup Gina et qu'il n'est donc pas un client comme les autres, de plus il est noir, et dans les années 50 c'est plutôt mal vu, même pour une prostituée de coucher avec un noir ... J'ai apprécié le personnage de Nath, il est sincère avec Gina et veut vraiment l'aider à sortir de la prostitution à rompre avec sa famille, tenancière d'un bar à opium. Les scènes de sexe sont bien sûr très présente et assez crues, mais dans la mesure où elles sont intrinsèquement liées à l'histoire ça ne m'a pas dérangée plus que ça. L'histoire bien sûr et les personnages auraient gagnés à être approfondis. Mon avis est donc positif pour cette première nouvelle, ce n'est pas vraiment le cas pour la seconde.

La seconde nouvelle, La fille de Gianni, est encore plus crue et "gratuite". L'histoire, si tant est qu'il y en est vraiment une, concerne une petite bande d'escrocs de New York. Victoria, petite amie de Paulie, semble avoir volé une somme d'argent appartenant à cette bande, menée par un certain Joey. Pour la punir, Joey va "offrir" la belle Victoria à ses hommes. Tour à tour Victoria va donc assouvir les fantasmes de ces hommes dans une pièce close où ils sont tous réunis. J'ai moins accroché parce que la effectivement nous avons du sexe pour du sexe, de la violence, voire carrément du viol. J'ai trouvé cette nouvelle plutôt dérangeante. Je n'ai même pas ressenti de compassion pour le personnage de Victoria non plus, et pourtant c'est quand même une pauvre fille ... Le personnage qui m'a intriguée c'est Gianni et les autres j'ai simplement que c'étaient des salauds ... Oui oui tout ça 'nest pas très profond (contrairement aux coïts subis par la dame d'ailleurs ^^)

C'es donc 50% de satisfaction pour ce recueil que je ne regrette pas d'avoir lu malgré tout, ne serait-ce que pour la première nouvelle. Je te remercie donc Hérisson, et les éditions La Musardine pour cette découverte :)

1__litt_raire(1/7)

le_mardi_c_est_permis

 

03 octobre 2011

Petite escapade bretonne: Saint Malo

Nous débutons cette balade hebdomadaire par le port de plaisance le long des remparts de la ville Intra-muros, celui-ci se situe d'ailleurs juste à côté du petit port de pêche et de commerce.

IMGP1785

Nous avons poursuivi notre route avec la balade à pieds sur les remparts qui font tout le tour de la ville intra-muros, premier arrêt: le Petit Bê. Cet îlot est accessible à pieds par la plage à marée basse. On peut y visiter le Fort national.

IMGP1787

Ensuite, l'île du Grand Bê, elle aussi accessible à marée basse par la plage Bonsecours, elle abrite la tombe de Châteaubriand mais est inhabitée.

IMGP1788

 

IMGP1792

La plage et les remparts, par marée haute les vagues viennent lécher les murs de Vauban...

IMGP1791

Une piscine naturelle, j'ai été etonnée par cette découverte, je n'ai jamais vu ça, j'aurais aimé allé faire trempette, mais l'eau était bien trop froide pour moi brrr!

IMGP1794Vue sur la ville de Dinard.

IMGP1797

 

Et enfin, l'architecture typique de la ville

IMGP1798

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

02 octobre 2011

Un dimanche à ... Saint Malo

Aujourd'hui je vous emmène donc à Saint Malo. Ces deux photos ont été prises de Dinard et nous montre la ville intra-muros vue de la mer et entourée par ses remparts.

IMGP1829

 

IMGP1838

Demain nous passerons donc ensemble la journée à Saint Malo, et puisqu'un certain écrivant que j'apprécie beaucoup y a élu résidence, cette semaine sera également consacrée à trois de ses livres, excepté mardi puisque rendez-vous est pris avec le premier Mardi c'est permis de Stéphie.

Alors alors, c'est qui cet écrivain?

Les dimanches en photos sont  aussi chez : Liyah,   MyaRosa,   LounimaHilde,   Cacahuete,      Lisalor,   Choupynette,      EloraMelisende,     Fleur, Une    maman, Liliba,     100choses,     Anjelica,      Myrtille,      Sandrine, Hérisson,     Mohamed SemeUnActe,    Ankya,    Grazyel,   TinusiaKatellChocoLatite, Sofynet, Art Souilleurs, Dounzz, SeriaLecteur, Minifourmi, Azilice, Scor13, Stieg,

Posté par Cinnamonchocolat à 11:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,


30 septembre 2011

Lecture commune: Stendhal, La Chartreuse de Parme

la_chartreuse_de_parmeQuatrième de couverture:

"La Chartreuse de Parme, dernier roman de Stendhal, longtemps ignoré, est un livre-clef de la littérature contemporaine. Stendhal, à travers les aventures de Fabrice del Dongo, a fait passer son idéal d'art et de vie, et, à l'acuité de l'analyse psychologique, a ajouté de la poésie, et un hymne à l'amour, dans la lumière des paysages italiens."

Je ne sais pas trop comment commencer mon billet, je n'ai pas pris de notes pendant ma lecture (bouh c'est mal) et j'ai mis un certain temps avant d'en venir à bout qui plus est (15 jours!) Non pas que je n'ai pas aimé, bien au contraire, mais parce que Septembre apporte son lot d'obligations et aussi de fatigue de la rentrée qui ralentissent le rythme de la lecture. C'est donc au fond de mon lit, calée par mes oreillers que je retrouvais ce cher Fabrice.

J'ai donc globalement aimé ce livre, même si j'y ai parfois trouvé des longueurs. Au début je me suis demandé dans quoi je m'embarquais, je n'ai pas trop compris pourquoi Fabrice voulait rejoindre l'armée de Napoléon et je l'ai trouvé particulièrement bête sur cette aventure dans les Flandres (oui oui j'étais toute fière d'y voir cité la ville où j'suis née). Ce début m'a un peu ennuyée et j'ai craint du coup de m'ennuyer tout au long de l'histoire. Mais non finalement, Fabrice revient à Parme et côtoie sa tante, la Duchesse Sanseverina qu'il ne laisse d'ailleurs pas indifférente.

Stendhal nous donne un aperçu de la vie à la cours à cette époque, j'ai trouvé ça intéressant, sans pour autant comprendre tous les tenants et les aboutissants de la politique italienne, il y aurait donc plusieurs princes et pas de rois? Je ne suis pas du tout au point sur ça, les différents partis et ministres etc. J'ai donc préféré les passages où le narrateur évoque la société, les soirées mondaines et bien sûr les intrigues amoureuses de Fabrice. D'ailleurs j'ai trouvé ça assez étrange qu'un jeune homme qui se prépare à une vocation religieuse cumule autant d'amourettes deci delà!

Stendhal sait tenir son lecteur en haleine, on craint pour la liberté et la vie de Fabrice lors de sa fuite à Bologne, puis de son emprisonnement dans la Tour Farnèse. Son caractère et son attitude à ce moment du livre a commencé à me le rendre antipathique. L'arrivée de Clélia Conti est donc tombé à point nommé. C'est un Fabrice sensible et dévoué qu'elle nous révèle.

Toute la fin du livre sera donc dévoué à renouer avec Clélia Conti, j'attendais donc beaucoup à ce sujet et finalement la fin m'a laissé un goût de "vite fait bien fait" comme si l'auteur s'était dit  "hop j'ai mon quota de pages il faut maintenant que j'expédie tout ça", j'ia trouvé que c'était un peu la solution de facilité!

Pour autant j'ai quand même beaucoup apprécié cette lecture, comme dans Le rouge et le Noir on retrouve des personnages fouillés et complexes, Fabrice donc mais surtout la Duchesse! C'est une femme intelligente, qui sait tirer parti de son physique et de sa position et qui n'hésite pas à se servir de son influence pour arriver à ses fins. Parfois sensible, parfois cruelle et manipulatrice. Elle se sert du Comte Mosca tout au long de l'histoire, uniquement dans le but de faire réussir son neveu, et pourtant je n'ai pas réussi à ne pas l'apprécier. Un tel dévouement est pour moi admirable!

Si vous souhaitez donc vous replonger dans un classique de la littérature française, je ne peux donc que vous conseiller de lire La Chartreuse de Parme!

Non seulement cette lecture commune m'a permis de déterrer un pavé de ma PAL mais en plus de pouvoir confronter mon avis, allons donc voir ce que mes co-lectrices en ont pensé: Céline, George, Aymeline, Elodie , Nathalia, Cynthia, Viviana

objectif_pal

(23/56)

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2011

Lecture commune: Patrick Lapeyre, La vie est brève et le désir sans fin

la_vie_est_br_veQuatrième de couverture:

"Nora n'aurait jamais dû revenir à Paris. Jamais. Mais elle est comme ça. Elle croit toujours que le temps est réversible. Donc elle est revenue.
Oh! Louis, I've missed you so much, so much, lui a-t'elle dit.
Et il en a perdu la parole."

 

Je me faisais une joie de découvrir ce livre, d'autant plus que je partageais ma lecture avec Val et Mango et au final j'ai été déçue tant pas l'histoire que par les personnages et plus encore par la fin!

J'ai trouvé le personnage de Blériot très antipathique, il se comporte comme un salaud avec sa femme (outre la relation adultère qui en soi n'est déjà pas très glorieuse mais bon ce n'est pas vraiment ce qui m'a choqué), il vit à ses crochets et tape aussi dans le portefeuille de son ami Léonard. C'est pour moi, un profiteur et en cela il a bien trouvé Nora puisque je l'ai trouvé également pas mal dans le rôle de profiteuse sans scrupule. Nora et Blériot sont donc amants, Blériot profite de Léonard qui l'aime depuis toujours, Nora profite de Murphy qui l'aime également éperduement ... La boucle est bouclée. Murphy se réfugie chez une vieille amie de Nora qui semble elle aussi fascinée par la jeune femme. Mais pourquoi? Outre son côté très fugace, qu'est ce qu'elle a de spécial cette Nora?

Je me suis demandé au cours de ma lecture de quoi il s'agissait, une ode à la trahison et au profit? 

Les personnages de Murphy et Léonard m'ont vraiment fait de la peine... Et j'ai au final envie de dire sans en dévoiler la fin que Blériot et Nora n'ont eu que ce qu'ils méritent! Et toc!

Quant à l'écriture du livre, je n'ia aps non plus accroché et la ponctuaction, ou plutôt le manque de pnctuation pour les dialogues m'a gênée, certes on a eu droit au monologue intérieur de Blériot mais quand même!

Bon il y a quand même des passages qui m'ont marquée:

"Il a beosin d'avoir une histoire. Tous les hommes, à un moment donné, ont sans doute besoin d'avoir une histoire à eux, pour se convaincre qu'il leur est arrivé quelque chose de beau et d'inoubliable une fois dans leur vie" (soit dit en passant, j'espère que c'est faux!)

"Malgré la distance qui les sépare, on a l'impression permanente que Murphy et Blériot se déplacent de part et d'autre d'une paroi très fine, aussi transparente qu'une cloison en papier, chacun connaissant 'lexistence de l'autre, y pensant forcément, mais sans pouvoir lui donner un nom ou un visage, de sorte qu'ils paraissent tous les deux progresser à tâtons comme des somnambules avançant dans des couloirs parallèles."

"Quelque fois en voyant le temps passer, je me dis que le jour où je reviendrai à Londres tu ne seras peut-être plus là et que je ne pourrai même plus te retrouver, parce que tu m'auras oubliée.

Il est sur le point de lui répondre qu'on ne peut pas tout avoir et qu'one ne peut pas être à la fois présente et absente, fidèle et infidèle. En toute logique, elle ne peut donc en même temps lui rendre sa liberté, comme elle l'a fait en le quittant, et lui demander de rester son prisonnier.

Mais il n'y arrive pas, il a trop peur si elle le prend au mot de se retrouver libre et malheureux"

 

Allons lire les avis de Val et Mango

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2011

J.K Rowling, Harry Potter and the Chamber of secrets. Tome 2

Quatrième de couverture:

Harry_potter_tome_2"Harry Potter is a wizard. He is in his second year at Hogwarts School of Witchcraft and Wizardry. As Harry and Ron embark on their journey to Hogwarts in a flying Ford Anglia, little do they know that this year will be just as eventful as the last as ghosts from Hogwarts past return to haunt the school corridors.
'Harry Potter and the Chamber of Secrets is as good as its predecessor... Hogwarts is a creation of genius' The Times Literary Supplement
'Joanne Rowling's second book is just as funny, frightening and unexpected as her first' The Daily Mail
Winner of the 1998 Smarties Gold Award."

 

J'ai beaucoup apprécié me replonger dans les aventures d'Harry Potter. Retrouver les trois amis fût un réel plaisir. De rebondissements en rebondissements, on ne peut que s'attacher à ces personnages, et je n'ai pas honte d'avoue que Dumbledore est devenu mon mentor (!)

Le professeur Lockhart m'a pronfondément agacée et je ne peux que le détester, je n'aime pas les gens imbus d'eux même qui passent leur temps à se mirer le nombril. De même Draco Malfoy et son père Lucius sont détestables, image même de la méchanceté, de la supériorité et de la suffisance, du mépris des autres.

J'ai bien sûr retrouvé l'humour de J.K Rowling que j'avais apprécié dans le premier tome. Elle use toujours beaucoup d'ironie et ils ressortent particulièrement je toruve dans la bouche de Ron qui n'hésite pas à rembarrer Hermione. D'ailleurs si j'avais à choisir un meilleur ami je voudrais que ce soit Ron. (ha bon je n'ai plus 12 ans?) Il est loyal, vif et fin d'esprit.

Pour ce qui est des évènements, j'ai bien entendu détester les passages où il est question d'araignées géantes, j'avais limite envie de sauter des pages. Et une chose est sûr si je regarde les adaptations, pas sûr que je regarde celle de ce second tome!

J'ai reçu le troisième tome il y a quelques semaines, je m'y plonge dès que j'aurai terminé mes lectures communes et partenariats!

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

26 septembre 2011

Petite escapade bretonne: Le Mont Saint Michel (Normandie) et Fougères

Cette semaine donc je vous emmène d'abord au Mont Saint Michel, qui est bel et bien en Normandie... J'ai d'ailleurs souvent croisé des cartes postales humorisitiques avec le mont Saint michel au centre, la Normandie à droite tirant sur un des côté, la Bretagne à gauche tirant de l'autre, et j'ai trouvé ça très réaliste dans l'idée :)

D'abord deux enseignes au dédour des ruelles du Mont que j'ai trouvé jolies (les enseignes, mais les ruelles aussi)

IMGP1670

IMGP1672

Un côté de l'abbaye vue d'en bas.

IMGP1676

Les "marais" de la baie du Mont Saint Michel, on voit bien les petites rivières qui sont creusées et des gens partis en balade avec un guide!

IMGP1679

 

IMGP1681

deux vues à travers la muraille :)

IMGP1710

 

IMGP1715

Dans la même journée nous avons cumulé le Mont Saint Michel le matin, Fougères l'après-midi, journée fatiguante donc mais qui en valait la peine. Ici, le château médiéval de Fougères sur lequel j'avais vu un reportage avant de partir en vacances dans Des racines et des Ailes. Il est assez bien conservé, surtout les tours.

IMGP1726

En passant par les douves...

IMGP1734

L'entrée du château qui donne sur une petite place pavée agréable avec quelques restaurants aux pris vraiment très abordables!

 

IMGP1738

 

IMGP1739

L'église à côté du château vue d'une des tours.

IMGP1746

Nous avons terminé notre périple par un passage au parc floral de Haute-Bretagne à quelques kilomètres de Fougères. Il vaut vraiment le coup d'oeil mais à mon avis l'été n'est pas la meilleure saison pour le visiter, au Printemps ça doit être encore plus fleuri!

IMGP1760

La maison qui trône au milieu du parc où on peut se désaltérer ;)

 

IMGP1775

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

25 septembre 2011

Un dimanche... à Fougères

Maxi Méa Culpa, je n'ai pas oublié le rendez-vous hebdomadaire de lundi je n'ai juste pas eu le temps de faire mon billet, donc demain nous partirons à Fougères comme annoncé aujourd'hui et au Mont Saint Michel pour la semaine dernière :)

IMGP1719

Les dimanches en photos sont  aussi chez : Liyah,   MyaRosa,   LounimaHilde,   Cacahuete,      Lisalor,   Choupynette,      EloraMelisende,     Fleur, Une    maman, Liliba,     100choses,     Anjelica,      Myrtille,      Sandrine, Hérisson,     Mohamed SemeUnActe,    Ankya,    Grazyel,   TinusiaKatellChocoLatite, Sofynet, Art Souilleurs, Dounzz, SeriaLecteur, Minifourmi, Azilice, Scor13, Stieg,

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,