05 mai 2016

Cathy Cassidy, Aux Délices des Anges

aux délices des anges

Quatrième de couverture:

"Anya, fraîchement débarquée de Pologne, est désolée de sa nouvelle vie britannique. L'appartement de ses parents est un taudis, son collège ressemble à un zoo, sa famille manque d'argent. Il y a bien ce garçon, Dan, dont la mère tient un salon de thé, mais il a tout du bad boy."

 Voilà un petit roman jeunesse qui se laisse lire très facilement et avec plaisir, je dirai qu'il vise un public pré-ado, 11 ou 12 ans maximum. Ce livre n'est pas la suite des Filles au Chocolat, il a sa propre histoire bien à part, avec ses propres personnages. Mais les ingrédients restent les mêmes, de l'amitié et des douceurs sucrées. Et c'est un peu comme ça qu'on le lit, comme une discussion avec une copine, ou comme on croque dans un cupcake, c'est doux, c'est agréable mais on peut vite s'en écoeurer, finalement Cathy Cassidy fait bien de tabler sur 200 pages environs, ce format convient parfaitement. On retrouve un trio d'amis, une jeune fille qui a du mal à s'intégrer, le bad boy du collège qui n'est pas si bad boy que ça finalement, et la peste, l'incontournable peste qui mépriser tout le monde.

Je l'ai lu comme une bouffée d'air frais après La Joie de vivre, j'avais besoin d'un sas de décompression! 

objectif pal

 

(12/31)

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,


24 avril 2016

Ava Dellaira, Love letters to the dead

LOVELETTERS-1400px

Quatrième de couverture:

"Tout a commencé par une lettre. Une simple rédaction demandée par un prof : écrire à un disparu. Laurel a choisi Kurt Cobain, parce que sa grande sœur May l’adorait. Et qu’il est mort jeune, comme May. Si elle ne rend jamais son devoir, très vite, le carnet de Laurel se remplit de lettres à Amy Winehouse, Heath Ledger… À ces confidents inattendus, elle raconte sa première année de lycée, sa famille décomposée, ses nouveaux amis, son premier amour. Mais avant d’écrire à la seule disparue qui lui tient vraiment à cœur, Laurel devra se confronter au secret qui la tourmente, et faire face à ce qui s’est vraiment passé la nuit où May est décédée."

Déjà une semaine que ous sommes rentrés de Suède et le blog est toujours en friche!! Je me suis noyée sous les copies de bac blanc toute la semaine et après avoir fêter les 50 ans de ma mère, ce sont aux 60 de ma belle-mère que nous avons trinqué ce weekend ... Tout ça pour dire que 1) je néglige mon blog, 2) je néglige vos blogs, 3) ça fait un mois que j'ai lu ce roman et que je n'en ai toujours rien dit!! Pourtant je l'ai aimé! Même beaucoup! Je l'avais repéré dès sa sortir, une élève de 5e le lisait à l'époque j'avais même envie de lui piquer!! Mais j'ai patienté ... Un journal intime à la manière d'un roman épistolaire, le tout saupourdé de Kurt Cobain, Jim Morrison et Janis Joplin, associé à une très belle couverture, voilà les quatre arguments qui m'ont fait flancher.

Laurel est une adolescente de 15 ans, mal dans sa peau, qui a récemment perdu sa soeur, débarque dans un lycée où elle ne connaît personne, les thèmes ne sont pas nouveaux, comment se faire des amis quand on ne connaît personne et qu'on n'est pas forcément du genre populaire, comment surmonter un deuil, comment vivent ceux qui restent, le regard des autres, les amours adolescentes, les fêtes et l'alcool, le rapport aux adultes. Le traitement de toutes ces questions par Ava Dellaira est plutôt intéressant et n'est pas trop redondant de ce que j'ai déjà lu sur le sujet. Le fait que Laurel s'adresse à des adultes, bien qu'ils soient décédés lui donne une certaine maturité dans l'analyse de ses sentiments, tout en gardant sa part d'adolescence. On la sent perdue et démunie mais forte et déterminée. Elle possède une personnalité assez intéressante, à l'image de ses nouveaux amis. 

Je dirai que ce roman est un roman sur l'accepation, de soi d'abord mais aussi des autres. C'est une belle leçon de tolérance, portée par des adolescents qui tombent peu à peu dans le monde des adultes. Amettre entre les mains de tous les lycéens je pense, par contre je trouve que pour des collégiens c'est peut-être un peu trop tôt.

challenge petit bac

(OBJET: LETTERS)

 

Posté par Cinnamonchocolat à 19:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 mars 2016

Anne-Marie Desplat-Duc, Les Colombes du Roi Soleil, Le secret de Louise (Tome 2)

colombes ru roi soleil t2

Quatrième de couverture:

"Grâce à ses talents de chanteuse, Louise est remarquée par la Reine d'Angleterre, qui lui demande de devenir sa demoiselle d'honneur. Elle quitte à regret Saint-Cyr et ses amies, lis, très vite, elle fait des rencontres passionnantes et des découvertes qui vont l'aider à lever le voile sur le mystère qui entoure sa naissance..."

J'apprécie vraiment cette série, ce n'est que le second tome mais je trouve les histoires assez frâiches sans être niaises avec la particularité d'être anccrées dans un contexte historique reculé. Le dépaysement est donc assuré et c'est également un bon moyen de s'intéresser à l'histoire de France. J'imagine que c'est très romancé, mais on va dire que ça met le pied à l'étrier mour en découvrir un peu plus.

Dans ce tome on apprend qui est Louise, qui sont son père et sa mère, il ne me reste plus qu'à farfouiller l'histoire pour savoir si c'est de la pure fiction inventée par l'auteur ou si c'est effectivement un fait avéré de l'histoire. Quoi qu'il en soit ça m'a donné envie de me documenter sur la Montespan par exemple qui jusqu'à présent n'était qu'un vague nom de courtisane ou le titre d'un roman de Jean Teulé, peut-être me faudra-t-il commencer par là si je veux en savoir plus. J'ai déjà hâte de me plonger dans le suivant.

challenge petit bac

 

(Animal)

lire sous la contrainte

 

(personne célèbre)

objectif pal

 

(9/31)

28 février 2016

India Desjardins, Le Journal d'Aurélie Laflamme, tome 1: Extraterrestre...ou presque!

Aurélie Laflamme

Quatrième de couverture:

"Lorsqu'on a quatorze ans, des neurones d'écureuil, une meilleure amie obsédée par les garçons et qu'on enchaîne les gaffes, la vie n'est pas facile. Depuis le décès de son père, Aurélie Laflamme se demande d'où elle vient. Aurait-elle été oubliée sur Terre par des extraterrestres ? Pour couronner le tout, sa mère semble sous le charme du directeur de son collège. Pas question pour Aurélie de 
se laisser elle aussi ramollir le cerveau ! Mais personne n'est à l'abri du coup de foudre... Au milieu de ce tourbillon, Aurélie ne désire qu'une chose : trouver sa place dans l'univers."

On est assez éloigné du Journal d'Anne Franck, encore que c'est le journal d'une ado de 14ans, mais c'est quand même bien plus léger, et c'est de la fiction. Aurélie Laflamme c'est un peu la Girogia Nicholson canadienne, en un peu moin drôle et loufoque mais en plus réaliste et plus attachante. Avec Aurélie Laflamme on rit donc un peu moins, mais on rit quand même mais on s'attache davantage aux personnages qui sont beaucoup moins caricaturaux. Le plus c'est aussi d'imagine l'accent québécois en lisant, et ça c'est drôle, surtout quand India Desjardins utilise des expressions typiquement québécois. C'est frais, ça se lit tout seul et c'est divertissant, que demander de plus?

lire sous la contrainte

 

(Je n'ai compté que les points du tome ça nous amène à 42)

challenge petit bac

 

(PONCTUATION)

objectif pal

                                                                                    (5/31)

 

 

 

21 février 2016

Aurélie Neyret & Joris Chamblain, Les Carnets de Cerise, Le dernier des cinq trésors (tome 3)

les carnets de cerise

Présentation de l'éditeur:

"Cerise est une petite fille âgée de onze ans, qui vit seule avec sa mère. Elle rêve de devenir romancière, et a même déjà commence à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et plus particulièrement les adultes. Elle adore les observer pour tenter de deviner quels secrets ils dissimulent au fond d’eux... Cette fois, elle s’intéresse à Sandra... Son atelier de reliure regorge d’ouvrages anciens. Mais il en est un qu’elle n’a jamais réparé. Pourquoi ? Savait-elle seulement qu’il était là ? Et quels sont ces cinq trésors lies à la vie de la jeune femme ? Cerise, Line et Erica vont suivre ensemble ce jeu de piste, cette enquête à tiroirs, pour tenter de rendre à Sandra ce qu’elle a perdu, il y a tant d’années..."

J'ai profité des vacances pour lire le tome 3 des Carnets de Cerise que j'ai offert à ma nièce. J'aime beaucoup l'univers d'Aurélie Neyret et Joris Chamblain, mi-album, mi-bande-dessinée, le graphisme est un régal pour les yeux, comme si on entrait dans un petit cocon doux et chaud. Le dernier des cinq trésors reste dans l'univers des livres, puisque la personne sur laquelle Cerise et ses amies décident d'enquêter est relieuse. Un métier qui sent les vieux livres, la poussière et le cuir, j'adore! De plus, ce récit ce situe pendant la période de Noël, neige et sapins de Noël ne pouvaient que me plaire. L'histoire est touchante, même si peu probable à mon sens mais jolie, on a envie d'y croire. On en apprend un peu plus sur Cerise, et son père, le grand absent de ces histoires ... Je vous invite à découvrir ces albums si ce n'est déjà fait. 

challenge petit bac

(couleur: CERISE)

lire sous la contrainte

("titre le plus cher": le dernier des cinq trésors = 34 points)


16 décembre 2015

Louise Rennison, Le journal intime de Georgia Nicolson, Escale au pays du Nougat en folie (tome 6)

escale au pays du nougat

Quatrième de couverture:

"Georgia et sa famille sont en partance pour le Pays-du-Hamburger-en-Folie, direction Memphis. La chance de Georgia ne s’arrête pas là : sa meilleure copine, Jas, fait partie du voyage et Georgia compte bien retrouver là-bas Massimo, l'Italien de ses rêves. Mais, surprise, le Pays-du-Hamburger est si vaste qu’aucun bus ne relie Memphis à New York! Et toute la ville est vouée au culte d’Elvis Presley, même les chiens! 
De retour au bercail, Georgia ne sait plus où donner de la tête. La fiancée de son grand-père a tricoté des couvre-chefs pour tous les objets de la maison, Super-Canon, son ex, lui a écrit du Pays-des-Kiwis, Dave la Marrade lui avoue son allumage perso et, le comble, Massimo s'intéresse de trop près à Lindsay la Nouillasse. Mais rien n'est perdu. Plan séduction en marche : achat de chaussures, trois tailles trop petites mais tellement top!"

 Le problème avec les séries c'est qu'à force on ne sait plus quoi dire, et si vous saviez le drame que fût pour moi cette lecture, 250 pages de Georgia Nicolson ça se lit en deux jours, trois maxi et bien figurez-vous que j'ai trainé Georgia pendant dix jours!! pfff je désespère de ne plus pouvoir lire autant! Oui je sais, préoccupation bien triviale ... Et puis il y a un moment il faudrait savoir dire stop!! Parce Georgia elle utilise un langage bien farfelu qui me fait marrer mais en dehors de ça que reste-t-il? Parce que clairement ce tome n'est pas une grande réussite, ça sent trop le réchauffé, pour autant je suis convaincue que je lirai les tomes suivants, ça fait un peu partie de mes tocs, à classer dans la même catégorie que celui qui me fait lire un magazine de la page 1 à la page 129 dans l'ordre ... Peut-être que je devrai consulter! Tout ça pour dire que OK je ris toujours de certaines situations, et des expressions tordues, mais que je me suis ennuyée avec l'histoire!

Il n'empêche qu'avec ce titre à rallonge je peux participer à la lecture sous la contrainte de Philippe, pour laquelle il faut lire un titre avec 5 des 6 voyelles de l'alphabet, et bingo il y a même els six voyelles dans ce titre, youhou!!

lire sous la contrainte

(1)

06 décembre 2015

Anne-Marie Desplat-Duc, Les Colombes du Roi-Soleil, Les comédiennes de Monsieur Racine (tome 1)

Colombes tome 1

Quatrième de couverture:

"Quatre jeunes filles rêvent d'aventure et de succès. Elevées aux portes de Versailles, ces colombes du roi-soleil volent vers leur destin. Le célèbre monsieur racine écrit une pièce de théâtre pour les élèves de madame de Maintenon, les colombes du roi-soleil. L'occasion idéale pour s'illustrer et, qui sait ?, être remarquée par le roi. L'excitation est a son comble parmi les jeunes filles. Y aura-t-il un rôle pour chacune d'entre elles ?"

Voilà ce qu'il me fallait hier pour me remettre de cette dure semaine, un court roman jeunesse, lu en une journée. Un langage clair mais pas trop enfantin, des personnages attachants, une intrigue un peu légère mais intéressante, et quelques touches historiques, de qui me mettre le pied à l'étrier pour lire les prochains tomes. 

Dans ce premier volume, l'auteur pose ses personnages, quatre des Colombes du Roi-Soleil, Louise, Hortense, Isabeau et Charlotte, chacune a sa personnalité et le physique qui l'accompagne, Charlotte la rebelle, en brune un peu fougueuse, Louise, la douce, en blonde aux yeux clairs, Hortense la sage en rousse pieuse, et Isabeau la dévouée au physique un peu quelconque mais au doux sourire. Pour l'instant on ne peut pas dire que les personnalités soient très profondes ou très creusés, mais souvent le premier tome est là pour poser les jalons des suivants, et puis c'est aussi de la littérature jeunesse donc la psychologie des personnages est sans doute moins tortureuse que peut l'être celle des adultes. 

De toute façon j'ai apprécié ma lecture, qui en plus me permet de mettre un peu un jour mes connaissances en matière historique, parce que j'avoue que mes cours de primaire sur la monarchie et le Roi-Soleil sont bien loin!!

Je m'interroge cependant quant au public visé, est-ce que ce n'est pas un peu compliqué pour les onze ans annoncés sur la quatrième de couverture? Et si on vise quelques années de plus est-ce que le sujet intéresse ces demoiselles? Si vous avez des enfants qui lisent la série, ou au contraire l'ont abandonnée, je suis curieuse de connaître leurs ressentis?

Et c'est juste à temps que je participe donc à la lecture sous la contrainte de Philippe avec un animal dans le titre, et un titre de plus pour le challenge petit bac 2015!

lire sous la contrainte

 

(animal: Colombe)

challenge petit bac

 

(animal: Colombe)

28 octobre 2015

Louise Rennison, Le journal de Georgia Nicolson, Syndrome allumage taille cosmos (tome 5)

syndrome allumage taille cosmos

Quatrième de couverture:

"Tous aux abris!

Georgia aurait-elle perdu le contrôle de son légendaire sex-appeal pour que Dave la Marrade s'entiche d'une rouquine, Mark Grosse-Bouche se permette des familiarités –voire pire!–, et que le voisin Oscar, du haut de ses douze ans, lui fasse des avances pour le moins consternantes? Au secours!
Mais Georgia déniche un trésor : une bible ès garçons!
Et ce n'est sûrement pas ce Transalpin crousti-fondant fraîchement débarqué qui pourra y résister.

De nouvelles confessions irrésistibles!"

J'ai à la fois beaucoup ri et était déçue par ce tome. Beaucoup ri parce que les expressions sont toujours très imagées, que l'utilisation du français est souvent complètement décalée, que le perosnnage de Dave la marrade est très présent dans ce tome et comme son n om l'indique le gus (oui je me permets) est très drôle. Par contre l'histoire tourne un peu en rond, Georgia se morfond sur le départ de son Super Canon, genre pendant 3 pages avant de sauter sur toutes les occasion, Dave of course, mais surtout Scooterino, le remplaçant de Super Canon, encore plus canonesque que son prédécesseur. A force ça lasse un peu. Moi qui trouvait que la jeunette avait gagné en maturité dans le tome précédent, que nenni! Et ses parents sont encore pire. Donc oui on lit pour les jeux de mots et les anecdotes rigolotes, non on ne lit ni pour l'histoire, ni pour les personnages trop caricaturaux. 

 

challenge petit bac

(taille: TAILLE)

12 octobre 2015

Louise Rennison, Le journal de Georgia Nicolson, tome 4: A plus Choupi-Trognon

A plus choupi-trognon

Quatrième de couverture:

"Pas facile décidément d'entrevoir Super-Canon! Quand il disparaît pour cause de tournée au Pays-du-Poireau-et-Soupe-de (le pays de Galles) ou autres répètes, c'est au tour de Georgia d'être collée le soir pour cause de «tout schuss sur le disco». Heureusement que s'annoncent vers l'horizon de très réjouissantes compensations! Un week-end au gai Paris sous la houlette de Sublime-Henri, le lecteur de français, ou un projet (secret) de déplacement au Pays-du-Hamburger-en-Folie avec le groupe de Super-Canon. Un bilan positif si Georgia ne découvrait pas bientôt chez Super-Canon des signes d'intérêt alarmants pour la préservation de la planète. La preuve, il a troqué sa Mini trop classe contre un vélo! Un peu sérieux, Super-Canon. De quoi se faire du souci pour l'avenir…"

Georgia est toujours cette ado un peu superficielle au langage très imagé. Ses centres d'intérêt tournent toujours autour de sa petite personne, son Super Canon et sa bande de copines. 9a se lit très facilement et ça divertit. Je pense que les expressions et l'utilisation du français me feront toujours sourire, autant que l'égocentrisme de l'adolescente m'agace. Mais ce tome amorce une petite réflexion, bon ok c'est très léger, mais c'est là entre les lignes ... Georgia commence à se demander ce qu'elle fiche avec son Super Canon parce qu'à part se bécoter il ne se passe pas grand chose entre eux ... La suite donc au prochain épisode ...

11 août 2015

Lauren Oliver, Le dernier jour de ma vie

Le dernier jour de ma vie

Quatrième de couverture:

 « Samantha Kingstone a tout pour elle : le petit copain le plus craquant du monde, trois meilleures amies géniales et une côte de popularité illimitée.Ce vendredi de février aurait donc dû être un jour parfait dans une vie parfaite. Pourtant, ce vendredi de février est le dernier pour Sam. Ou le premier ? »

Vous dire si j'ai véritablement apprécié cette lecture m'est difficile, voici donc le roman que j'ai "lu" pendant tout ce mois de juillet, non ce n'est pourtant pas un pavé, oui c'est de la littérature pour ado en plus, un page turner très facile à lire, mais le manque de temps, la fatigue et les préoccupations de juillet ne m'ont pas permis de profiter pleinement de cette lecture. J'ai eu beaucoup de peine à le commencer, j'ai trouvé le personnage principale qui est aussi le narrateur vraiment désagréable, et ses amies encore plus ... Le cliché typique de la lycéenne américaine, très populaire, très superficielle qui ne pense qu'à faire la fête, s'y saouler avec ses amies, et sortir avec, je vous le donne en mille, le capitaine de l'équipe de foot du lycée. Mais par "chance" Sam va pouvoir revivre sa dernière journée, et y changer tout ce qu'elle veut... pensez-vous que cela lui aurait servi de leçon? Non! c'est pire!!! Jusqu'à ce que ... Je n'en dis pas plus. Et c'est d'ailleurs à partir de ce moment que j'ai apprécié le roman, et réussi à le terminer ... 

Si vous n'aimez pas les clichés, les bons sentiments, la jeunesse dorée américaine, ne vous attardez pas sur Le dernier jour de ma vie

Je n'ai toujours pas retrouvé mon rythme de lecture mais je progresse :p et je vous parle bientôt d'un roman d'Oates :)

objectif pal

(23/32)

Posté par Cinnamonchocolat à 22:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,