17 août 2018

Timothée de Fombelle, Tobie Lolness (tome 1)

tobie lolness

Présentation de l'éditeur: "Un millimètre et demi d'héroïsme!
«Tobie Lolness mesurait un millimètre et demi, ce qui n’était pas grand pour son âge.» 
Ainsi commence le récit des aventures du jeune Tobie, qui appartient au peuple du grand chêne. Ce peuple ne connaît pas d’autre univers que celui de l’arbre, creusant ses maisons dans les branches, traçant ses chemins dans les sillons de l’écorce, faisant travailler les charançons, élevant leurs larves pour se nourrir. Le père de Tobie, savant génial et sage, a refusé de livrer le secret d’une invention révolutionnaire qui permet de transformer la sève de l’arbre en énergie motrice. Il sait que certains s’en serviraient au détriment de l’arbre. Furieux, le Grand Conseil a condamné la famille Lolness à l’exil dans les Basses-Branches, territoire sauvage et sombre, près de la frontière des Pelés. Là pourtant, Tobie vit heureux et rencontre Elisha qui devient son amie. Mais les Lolness sont rejugés et, cette fois, condamnés à mort. Seul Tobie parvient à s'échapper. Se cachant au creux des écorces, courant parmi les branches, Tobie fuit, traqué par les siens…" 

On reste dans la littérature jeunesse mais avec un tout autre univers qui nous embarque dans le monde des arbres, des insectes et des fleurs. Tobie est un petit garçon attachant, qui nous fait découvrir la vie dans ce grand chêne à travers sa fuite et l'histoire de sa famille. Ce roman est empreint de poésie et nous fait voyager dans l'imaginaire des enfants. C'est aussi une belle métaphore écologique sur le vivant et la nature et l'impact des actions même à petite échelle qui se répercutent sur tout un éco-système. J'ai, le temps de ma lecture, repnsé à mon enfance et à ce dessin animé que j'aimais beaucoup, les mini-pouces! Je lirai la suite avec plaisir... 

objectif pal

(Objectif PAL de l'été - 5 - dans ma PAL depuis l'été 2016)// Objectif PAL 10/20

Posté par Cinnamonchocolat à 11:02 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


11 août 2018

Cathy Cassidy, Coeur Cookie (tome 6)

coeur cookie

Quatrième de couverture: "Je m'appelle : Jake Cooke alias " Cookie " 
Mon âge : 14 ans 
Je suis : une catastrophe ambulante 
Mon style : jean taché et tee-shirt délavé 
J'aime : ma vie 
Je rêve : qu'elle ne change pas 
Mon problème : tout, tout, TOUT dans ma vie est sur le point d'être bouleversé..."

L'été c'est aussi l'occasion de faire une lecture jeunesse "vite fait, bien fait", j'ai décidé de poursuivre la série des Filles au Chocolat, et tant pis si je n'ai pas lu les tomes 5 1/2 et 5 3/4, quelle idée aussi de faire des tomes intermédiaires? Bon ça ne m'a pas posé de problème dans le sens où ces tomes se focalisent sur des personnages secondaires, un peu comme les crossover avec les séries télévisées. Il y a un moment que j'avais laissé la famille Tanberry-Costello et c'était agréable de les retrouver. Un nouveau personnage fait son apparation, découvert de manière inopinée dans le tome 5 par Honey, l'aînée peste de la famille. Sa venue va chambouler tout ce petit monde mais pas vraiment les étonner, ils prennent plutôt bien la chose. Moi personnellement j'aurais été sans dessus dessous! Ce nouveau personnage va nous permettre de découvrir une Honey beaucoup plus humaine, et gentille! Oui gentille! Sinon toute la troupe est toujours aussi sympa et teintée de folie. Le côté colonie de vacances de cette famille est toujours bien présent et si j'avais 12 ans je rêverai moi aussi de faire partie de cette tribu.

Une lecture agréable et rafraîchissante.

objectif pal

(Objectif PAL de l'été - 4 - dans ma PAL depuis octobre 2017)// Objectif PAL 9/20

Posté par Cinnamonchocolat à 06:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2018

Clémentine Beauvais, Les petites reines

les-petites-reines

Quatrième de couverture: "Elues boudins de l'année... sur Facebook, Mireille, Astrid et Hakima font le pari de l'autodérision et se lancent dans un drôle de tour de France : depuis Bourg-en-Bresse, rejoindre Paris à vélo en vendant du boudin en chemin! On découvre une bande de filles géniales et on a envie de devenir leur amie! Ce road trip tendre et impertinent donne une pêche folle. Un roman jubilatoire qui égratigne avec humour le culte de l'image et de la beauté."

Billet express pour une lecture jeunesse faite en avril et toujours en attente de chronique... J'ai apprécié cette elcture parce que j'apprécie l'écriture et l'humour de Clémentine Beauvais. Sous un semblant de légèreté elle aborde un thème difficile de l'adolescence, le poids et le regard des autres. Ici un camarade de classe pas très malin fait un classement des filles les plus moches du collège et le diffuse sur facebook. Ces jeunes filles décident de ne pas se laisser abattre et de prouver à ce petit c** qu'elles sont capables de se dépasser et donc de lui clouer le bec. Le postulat de départ est très réaliste, je pense que ça se passe comme ça dans les cours de récréations, si vous n'avez pas un minimum de caractère quand vous n'entrez pas dans le moule façonné par les élèves eux-mêmes vous vous faites un peu malmené, vous êtes rejeté, ou parfois pire. Ce qui est un peu moins réaliste c'est la manière dont ces jeunes filles vont se faire accepter. Mais ce n'est pas grave, c'est un roman sur l'amitié, sur le dépassement de soi.

objectif pal

(Objectif PAL de juillet - 1  - dans ma PAL depuis septembre 2017)// Objectif PAL 6/20

 

 

Posté par Cinnamonchocolat à 06:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,

24 janvier 2018

Jay Asher, 13 reasons why (VO)

13_reasons

Quatrième de couverture: "You can't stop the future. You can't rewind the past. The only way to learn the secret. . . is to press play.

Clay Jensen doesn't want anything to do with the tapes Hannah Baker made. Hannah is dead. Her secrets should be buried with her.

Then Hannah's voice tells Clay that his name is on her tapes-- and that he is, in some way, responsible for her death.

All through the night, Clay keeps listening. He follows Hannah's recorded words throughout his small town. . .

. . .and what he discovers changes his life forever."

 

Une de mes résolutions secrètes de ce début d'année c'est de relire en VO (comme tous els ans en fait mais je ne le fais jamais) alors j'ai débuté 2018 avec un livre en anglais histoire de bien prendre les bonnes habitudes tout de suite, et quoi de mieux que la littérature ado pour le faire? Oui parce que malgré tout, lire en VO me demande plus de concentration, et comme je voulais voir la série Netflix, ba forcément c'est sur le roman de Jay Asher que j'ai porté mon dévolu. Sauf que mon sentiment en ayant terminé la lecture (et même pendant) c'est What's the point?? ou bien tout ça pour ça ... 

Oui donc si je traduit clairement mon sentiment et bien j'ai été déçue. Je trouve l'idée plutôt originale et je me suis attachée au personnage de Clay (celui qui reçoit et écoute les cassettes) mais Hannah (celle qui s'est suicidée) m'a vraiment énervée, alors que bon ce n'est pas sensé être le cas je crois, elle s'est suicidée quand même, donc c'est une ado qui allait mal, qui a vécu des choses difficiles à l'école et à l'instar de nos collégiens, je pense que les lycées américains ne sont guère mieux, mais jusqu'au suicide?? vraiment? ça fait un peu froid dans le dos, surtout que les accusations qu'elle porte sur chacun à travers les cassettes sont parfois discutables. Je suis assez sceptique à vrai dire. Et en même temps, je crois qu'on ne sait tellement pas ce qui se passe dans la tête des ados, ce mélange explosif d'hormones et de réseaux sociaux en font sans doute des bombes à retardement!! Du coup forcément, je ne peux que le comparer à Tous nos jours parfaits, que j'ai lu juste avant celui-ci et que j'ai largement préféré.

Cette déception ne m'a pas empêché de commencer la série, au contraire mais le sentiment est sensiblement le même, même si j'apprécie le fait qu'elle soit plus développée que le roman. Dans la série Clay n'écoute pas les cassettes en une nuit, et le storytelling bien que basé sur les écoutes développe aussi le présent de Clay et ses réactions, il en est du coup encore plus touchant, mais je trouve Hannah tout aussi agaçante!! Et vous, vous l'avez lu, vu? Qu'en avez-vous pensé?

PAL vo

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 janvier 2018

Malika Ferdjoukh, Quatre soeurs (tome 3 et 4)

3bettina

Quatrième de couverture: (tome 3, Bettina) "Le printemps, saison du renouveau, des amours et des primeurs, éclate dans toute sa splendeur à tous les étages de la Vill'Hervé. Renouveau ? Oui. Harry et Désirée, les petits cousins, viennent passer des vacances au grand air. Charlie, à sec, s'est résignée à louer la chambre des parents.[...]"

4genevieve

Quatrième de couverture: (tome 4, Geneviève) "L'été a vidé la Vill'Hervé. Hortense et Enid sont à Paris, pour voir leurs cousins, Désirée et Harry. Bettina est partie camper avec les DBB. Charlie se demande toujours comment faire pour nourrir, loger et blanchir tout son monde. Geneviève passe ses journées à la plage à vendre des chichis et des churros en regardant passer les bateaux, les pédalos, les glaces à l'eau et surtout le ténébreux Vigo.[...]"

Quel plaisir de retrouver toute la tribu des soeurs Verdeleine. Il ne m'aura pas fallut longtemps pour terminer cette tétrade, mais pourquoi donc n'y a-t-il pas un tome pour Charlie? D'ailleurs je n'étais sensée en lire qu'un et garder le dernier pour plus tard, mais à peine le tome 3 fermé je ne pouvais aps résister à l'envie de prolonger un peu cette parenthèse poétique. Malika Frdjoukh nous emmène totalement dans son univers, à la fois très actuel et lié à la réalité des adolescents de nos jours, et en même temps on retrouve le côté un peu désuet, lié sans doute aux prénoms des personnages et à l'écrtiure. J'ai préféré le tome 3 au tome 4 que j'ai trouvé un brin plus réaliste. J'ai volontaire coupé les résumés des quatrièmes de couverture qui en dévoile un peu trop sur l'histoire, et c'est assez dommage. Le quatrième tome traite de sujets un peu plus difficiles, et qui m'ont aprfois semblé un peu trop lourd à porter pour des enfants, surtout pour Hortense, seule à Paris avec ses petits cousins, alors qu'elle a à peine 12 ou 13 ans. 

Ce sont de beaux livres à décourvir, et à faire découvrir à vos ados, pas trop tôt cependant, je pense que je vais succomber aux bandes-dessinées!

 

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : ,


17 juillet 2017

Nicola Yoon, Everything, Everything

everything-everything-booksandrap

Quatrième de couverture:

"Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de "maladie de l'enfant-bulle". En gros, je suis allergique au monde. Je viens d'avoir dix-huit ans, et je n'ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l'observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre."

J'avais envie de voir le film alors j'ai décidé de lire le livre avant, alors aussitôt acheté, aussitôt lu, en à peine un weekend. L'histoire est très prenante et les personnages sont attachants. Une histoire d'amour entre adolescents mais qui ne manque pas d'originalité, puisque Maddie ne peut pas sortir de chez elle. Un attachement réciproque se crée entre ces deux adolescents peu ordinaires, elle malade, lui un brin original, dans une famille désunie. J'ai très rapidement pressenti le retournement de situation, mais ça ne m'a pas gêné dans ma lecture, plusieurs indices assez flagrants pour l'oeil adulte ne le sont peut-être pas autant pour l'oeil adolescent? Je serai curieuse d'avoir des avis à ce sujet! Par contre, le film, et bien j'aurai largement pu m'en passer. Très lisse, de nombreux raccourcis avec le livre et des adolescents trop parfaits, j'ai regardé deux fois ma montre, c'est dire... Il manque la tocuhe d'humour et de dérision dans les dialogues, la mise en scène des échanges de sms est intéressante, le réalisateur a eu recours à l'astronaute comme dans le livre mais sans vraiment l'expliquer. Et la plupart des dialogues sonnaient creux, alors ça c'est peut-être la version française qui le veut! Mais honnêtement j'aurai pu me contenter du livre et aller voir autre chose!

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2017

Marie-Aude Murail, 3000 façons de dire je t'aime

3000 façons

Quatrième de couverture:

"Chloé, Bastien et Neville ont eu en cinquième une professeure de français qui n’aimait que les livres qui finissent mal. Un soir, elle les a emmenés pour la première fois au théâtre voir une représentation de Dom Juan de Molière. Cette soirée a changé leur vie. C’est décidé, ils seront comédiens !
Six ans plus tard, leur désir de monter sur scène est intact et ils se retrouvent au conservatoire d’art dramatique de leur ville. Le professeur le plus réputé, Monsieur Jeanson, les prend tous les trois dans son cours.
Chloé va devoir concilier les cours de théâtre avec le rythme intensif de la classe préparatoire qu’elle vient d’intégrer. Bastien, prêt à tout pour faire rire, pense qu’il suffit de regarder une vidéo de Louis de Funès pour apprendre la tirade d’Harpagon. Le beau et ténébreux Neville a peur de se donner les moyens de son ambition, d’être un autre pour savoir enfin qui il est. Comment le théâtre va-t-il lier pour toujours la jolie jeune première, le valet de comédie et le héros romantique que Jeanson a su voir en eux ?"

Je savais en lisant ce livre que j'allais l'aimer, et pour plusieurs raisons. J'ai aimé les quelques titres de Marie-Aude Murail, elle sait me toucher. Je suis toujours assez émue de lire des romans sur des adolescents qui se passionnent pour quelque chose. Alors quand cette passion est suscitée, d'une part par l'école, et d'autre part par ce qui touche aux lettres, c'est presque gagné d'avance. Je me suis plongée entièrement dans l'histoire de ces trois jeunes adultes (faisant abstraction de mon voisin de train qui sentait le type pas lavé depuis plusieurs jours...) Et pourtant, j'ai mis du temps à écrire ce billet, dans lequel je ne sais trop quoi dire, à part que c'est un gros coup de coeur, qu'il m'a beaucoup émue, sans pour autant pouvoir en expliquer les raisons. Peut-être parce que c'est tout simplement beau à lire, que c'est à ressentir plus qu'à analyser...

Ok pour la clarté et l'intérêt d'écrire un tel billet on repassera... On mettra ça sur le dos du boulot dans lequel je me noie!

Posté par Cinnamonchocolat à 10:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

20 février 2017

Jo Witek, Mentine...Privée de réseau!

mentine-217x300

Quatrième de couverture:

"Mentine adore dépasser les limites, surtout celles de ses parents !

- 9,5 ! a hurlé papa avec une tête de serial killer. Ma fille a sauté deux classes, a le QI d’Einstein et elle n’obtient pas la moyenne à son passage en troisième ! Dans ces conditions ce sera donnant donnant. Une année scolaire pourrie égale un été pourri.

C’est comme ça que j’ai été privée de mon stage de surf et de mes copines. La sentence et tombée : mon père me condamnait à deux mois d’exil dans le Larzac. J’allais me retrouver sous la flotte à bouffer du fromage de chèvre dans un horrible sweat en polaire."

Un an que ma nièce m'a prêté ce livre, il était grand temps que je lui rende! Elle n'avait pas spécialement accroché à cette lecture mais moi j'ai plutôt bien aimé. Tantôt agaçante, tantôt attachante, Mentine est un personnage singulier. Trop mature pour son âge, mais encore une enfant par bien des côtés, voilà toute l'ambivalence de l'adolescence. Détestable et adorable, je crois qu'on peut coller cette étiquette à pas mal d'ados... l'histoire n'est pas révolutionnaire mais elle a le mérite de nous dépayser un petit peu pour un retour aux sources et aux valeurs traditionnelles, le goût de l'effort et la bonne fatigue, ça m'a rappelé un peu ma jeunesse ... moi aussi j'ai aidé à faire des balots de paille dans les champs... Une lecture divertissante.

challenge petit bac

(Prénom: MENTINE)

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 janvier 2017

Anne-Marie Desplat-Duc, Les Colombes du Roi Soleil - Le rêve d'Isabeau (tome 5)

Le-reve-d-Isabeau

Quatrième de couverture:

"Depuis que ses amies ont quitté Saint-Cyr, Isabeau rêve de réaliser, à son tour, son voeu le plus cher : devenir maîtresse dans la prestigieuse institution de Madame de Maintenon.
Elle doit, pour cela, avoir une conduite irréprochable. Or elle se retrouve, bien malgré elle, au cour d'une affaire d'empoisonnement. Isabeau voit son rêve s'éloigner..."

 

Billet express pour un court roman jeunesse... Mon avis est assez partagé. J'aime le côté historique de cette série mais dans ce tome-ci il est très peu présent. L'auteur revient sur des évènements des tomes précédents. Isabeau est peut-être un peu trop pieuse à mon goût, et naïve et dévouée, ce qui rend l'histoire un peu plus fade que les précédentes avec des personnages un peu plus fougueux. J'espère que ce n'est pas la série qui s'essouffle parce qu'il reste de nombreux tomes, je crois que j'en essaierai quelques autres mais j'éviterai de m'obstiner comme avec le journal de Geogia Nicolson! 

challenge petit bac

 

(Personne célèbre: ROI SOLEIL)

lire sous la contrainte

 

(article défini: Les dans le titre de la série, et Le dans le titre du tome)

objectif pal

 

(2/25 Dans ma PAL depuis Octobre 2016)

08 janvier 2017

Louise Rennison, Le journal intime de Georgia Nicolson, tomes 8 et 9

 

un gus

Un gus vaut mieux que deux tu l'auras:

"Patatras! Au moment tant espéré où Scooterino offre enfin son cœur à Georgia, Robbie débarque sans coup férir! N'en jetez plus, la cour est pleine! Deux gus de compagnie pour le prix d'un, c'est beaucoup pour une seule fille, fût-elle Georgia. Voici notre héroïne en proie à un dilemme auquel elle n'était pas préparée. Au terme d'une réflexion douloureuse, perturbée par la très redoutée perspective d'un départ en classe verte, jettera-t-elle son dévolu sur le bel Italien et renverra-t-elle Robbie à ses wombats?"

 

Le coup passa si près que le félidé fit un écart: 

le coup

"Le bonheur aura été de courte durée ! Certes, Georgia est la fiançée officielle de Scooterino, mais déjà les nuages s'amoncelent au-dessus de sa tête. Le beau transalpin est parti en villégiature au Pays-de-la-mozarella-et-tomates-à-la et l'autorité parentale lui refuse le droit de le rejoindre. Sans compter que le torchon brûle entre Mutti et Vati. Mais s'il n'y avait qu'eux! Rien ne va plus entre Jas et son Craquoos et Angus, chat invincible et pivot central dans la vie de Georgia, est donné pour mort par la science, victime d'un accident de la circulation!"

Premier billet lecture de l'année avec les derniers livres lus en 2016. Pour cette période pré-vacances, entre conseils de classe et réunions parents il me faut toujours du léger sans prise de tête, et pour ça Georgia rempli bien le contrat. Pas besoin de réfléchir, on sait qu'elle 'na qu'une chose en tête son petit copain, le hic c'est qu'elle en a deux à disposition et clairement on imagine bien un 3e se profiler à l'horizon. De plus en plus déjantée, de plus en plus de jeux avec la langue (l'écriture pas l'autre, quoi que!) qui ne sont pas toujours à propos, trop tordus ou décalés, ou difficilement crédibles quand il s'agit d'une ado de 15 ans. Je sais ... c'est ma dose de masochisme, il ne me reste plus qu'un tome !

Posté par Cinnamonchocolat à 09:52 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,