15 février 2016

Relecture: Le journal d'Anne Frank

le journal d'anne frank

Quatrième de couverture:

"Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigréaux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Cette édition comporte des pages inédites."

Je vais passer pour l'insensible de service, mais cette relecture n'a pas été à la hauteur de mes souvenirs. J'ai découvert Anne Frank quand j'étais adolescente, dans une vieille édition à la tranche orange, et j'en gardais un souvenir très ému... Bien sûr je ne remets pas en cause le destin tragique de cette famille, la difficulté et la peur à vivre confiné et caché, et le sort qui les attendait alors même que la guerre était sur le point de se terminer. Je ne remets pas en cause l'aspect témoignage de cette vie, ni même la volonté du père à publier le journal de sa fille. Non ce qui m'a gêné dans cette lecture c'est que j'ai trouvé Anne Frank très antipathique, une ado de 14 ans? peut-être mais je la trouve vraiment très dûre avec sa mère. Je peux aisément comprendre les difficultés à s'entendre, notamment avec les autres pensionnaires, parce que vivre deux ans, 24h/24h et 7jours sur 7 sans possibilité de sortie ou de s'isoler doit en effet rendre agressif, irritable etc.? mais dès le départ je la trouve très froide et assez injuste envers sa mère, et ça m'a bloquée tout au long de ma lecture ... Je ne vous copierai qu'un passage, mais ils en a foison " Si j'aime quelqu'un, il me faut en premier lieu avoir pour lui de l'admiration et du respect et ces deux conditions sont totalement absentes cgez Maman!"  Je sais que c'est un peu idiot de s'arrêter à ça, mais honnêtement 'jaurai préféré en garder le souvenir que j'en avais et je regrette un peu de l'avoir relu ... Je vais peut-être délenché quelques foudres mais l'impression qu'il m'en reste c'est celle d'une jeune fille un peu égoîste et ego-centrée, je n'ai pas réussi à voir l'Anne Frank sensible de la seconde partie du journal ... J'ai hésité à rédiger mon billet, mais après-tout c'est aussi pour ça les blog...

objectif pal

 

(4/31)

challenge petit bac

 

(OBJET: JOURNAL)

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,


08 septembre 2011

Vonne Van der Meer, Les invités de l'île

les_invit_s_de_l__leQuatrième de couverture:
"Située sur une île au large des côtes hollandaises, la Rose des Dunes accueille chaque été de nouveaux occupants. Les vacanciers se succèdent, leurs histoires défilent et transforment la maison en théâtre de vie. Un couple répare son amour, une femme en pleine convalescence retrouve goût à la vie. Les destins se construisent ou se déchirent sous la pulsion des embruns. En véritable metteur en scène, Vonne van der Meer fait jouer au fil des pages une comédie sensible et épurée sur la nature humaine."

Chaque chapitre de ce livre voit les locataires saisonniers d'une maison de vacances sur l'île de Vlieland au large des Pays Bas.

Le premier chapitre est consacré à un couple et leur enfant. Le mari a trompé son épouse lors d'un congré à Berlin. Elle lui a pardonné mais la culpabilité le ronge. On voit ce couple se déchirer, se remettre en question mais surtout s'aimer. Les mots choisis par l'auteur sont plein de pudeur. On a l'impression de marcher sur des oeufs.

Ensuite, c'est Martine et la fille de sa meilleure amie, Sanne qui débarquent dans la maison. Sanne est enceinte de quelques semaines et ne sait pas si elle va garder cet enfant ou non. On suit le cheminement de ses interrogations.

Puis arrive un vieil homme qui a choisi de revenir à Vlieland après la mort de sa femme pour mettre fin à ses jours. Il n'arrive pas à faire son deuil et prépare minutieusement l'heure de sa propre mort. Il savoure chaque instant en se disant que c'est la dernière fois qu'il fait telle ou telle chose...

Enfin, l'île accueillera un trio amoureux à la Jules et Jim.

La conclusion vient avec le passage de la femme de ménage qui en début de livre venait ouvrir les portes de la maison de vacances, vient à la fin de la saison les fermer. Elle retrouve ici et là des objets ayant appartenus aux différents locataires, des souvenirs ramassés sur la plage, quelques coquillages, un morceau de bois. Elle s'est fait discrète tout l'été mais est restée dans l'ombre à veiller sur la maison. Le fil rouge entre ses différentes familles c'est bien sûr le live d'or, chacun y va de son petit commentaire, plus ou moins long mais teinté d'iode et de vent.

C'était un livre très agréable à lire, surtout quand on est soi-même en vacances. Imaginez ma déception quand je suis arrivée au gîte où j'avais reservé en Bretagne et qu'il n'y avait pas de livre d'or! Merci à Aproposdelivres pour cette découverte!

abc_challenge

(20/26)

Posté par Cinnamonchocolat à 08:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,