21 septembre 2016

The Americans

the americans

Aujourd'hui j'ai choisi de vous parler d'une série. Pourquoi celle-ci et pas les autres? Parce que je viens de terminer la saison 1, que j'ai beaucoup aimé, et qu'elle colle parfaitement au thème du mois!

Elizabeth et Philip Jennings forment LE couple idéal, deux enfants, une jolie maison dans un quartier résidentiel de Washington, agents de voyage et pour ne rien leur enlever... tout aussi séduisant l'un que l'autre. Sauf que... nous sommes dans les années 80, en pleine guerre froide et qu'ils sont espions pour le KGB. 

J'ai beaucoup aimé l'ambiance de la série, les années 80 mais aussi ce climat de suspicion et rivalité entre les Etats-Unis et la Russie. Le gouvernement américain n'apparaît aps comme le gentil contre les méchants russes, a contraire, la série montre la complexité de la période à travers les différentes missions qu'elles soient russes ou américaines. Les intrigues sont intéressantes et vraisemblables. Les acteurs jouent bien leurs rôles. Ils sont attachants. Le fait qu'ils soient un "faux couple" mais à la tête d'une "vraie famille" ajoute à la complexité de leurs relations.

Je ne connaissais pas du tout Keri Russell, l'actrice qui incarne Elizabeth mais je l'aime beaucoup, et ma cause était toute acquise à Matthew Rhys que j'ai adoré dans la série Brothers and Sisters

mois américain

chez Titine

Posté par Cinnamonchocolat à 18:14 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,


13 juin 2015

Rendez-vous autour des séries anglaises: Downtown Abbey (saisons 1 à 5)

Je ne savais absolument pas quoi raconter, ni comment évoquer cette série, du coup je vais faire relativement court en citant 5 raisons pour lesquelles j'aime Downtown Abbey (ou comment expliquer que je me suis fait les 5 saisons en un peu moins d'un mois ... j'ai débuté mon sevrage hier soir, au secours!!!)

Downton-S2-Image

  • L'époque:

 je suis une fervente admiratrice des oeuvres victoriennes, de tout ce qui se passe à l'époque victorienne, je connais plutôt bien ce que se passe avant l'époque victorienne mais finalement je ne connaissais que très peu ce qui vient après!! Cette première moitié du XXè siècle et pleine de changements, notamment à cause/ grâce à la première guerre mondiale. L'aristocratie est mise à mal par les nouveaux modes de vie, chacun s'accroche à sa vie d'avant et les changements prennent beaucoup de temps. La famille Crawley est au premier abord très conservatrice, mais s'adapte, non sans réticence parfois, à ce nouveau mode de vie. Les échanges entre les deux doyennes de la série (La Comtesse Douairière et Mrs Crawley, la mère de Matthew) sont souvent très représentatifs de ces deux "mondes" qui s'opposent. Lady Mary est étonamment l'une des plus conservatrice, tout en étant la plus à même de faire changer les choses. 

 

  • Les personnages:

DA - Les trois sœurs

J'aimerais faire un top mais c'est trop dur, je les aime presque tous!! Chacun a sa place et son importance dans la série. Commençons avec les personnages upstairs, dans la première saison je n'ai vraiment pas aimé Mary, mais elle change dès la saison 2, tout en restant acerbe et froide, mais en montrant un peu plus de faiblesse, ça la rend plus humaine, plus "normale", Sybil, étant la plus jeune et la plus "libre" est très attachante, elle n'a que faire des codes et veut avancer avec son temps, c'est la plus jolie selon moi, Edith me fait de la peine, c'est un perosnnage assez terne, qui sert de faire-valoir à sa soeur ainée, même si elle prend de l'ampleur dans les deux dernières saisons, elle n'est toujours pas considérée par ses pairs, le couple du comte et de la comtesse me touche, Lord Grantham est quelqu'un de bienveillant, mais son

DA Lord & lady G

conservatisme fait parfois grincer des dents, Lady Grantham est parfois agaçante de minauderie (vous avez remarqué qu'elle regarde toujours les gens avec la tête inclinée?), c'est également un personnage qui prend plus d'importance dans les deux dernières saisons, et tant mieux! Une de mes chouchouttes étant la Comtesse douairière bien sûr, parce que Maggie Smiths déjà, et puis j'aime beaucoup son humour!!, elles font la paire avec Mrs Crawley, toujours en train de se chamailler, leur relaiton sera touchante dans la saison 5. Et puis Matthew, non je ne parlerai pas de Matthew, pfff! Et pour faire la liaison entre les deux, Branson, la touche de fantaisie et de progressisme dans la famille, j'aime beaucoup l'ampleur qu'il a pris au cours des saisons.

DA Lady Violet Mrs Crawley

DA anna bates

Downstairs maintenant... mon couple fétiche étant bien sûr Anna et Bates, mais va-t-on les laisser tranquilles un jour? Carson aurait pu être le majordone intransigeant, mais sa "relation" avec Lady Mary, le rend touchant et bienveillant, Mr Hugues est la bont incarnée, et le duo chamailleur Mrs Patmore et Daisy. Bien sûr si tout le monde était gentil ce ne serait pas drôle alors il y a O'Brien et Thomas ... nécessaires à l'histoire, mais insupportables!!

DA les-domestiques-downton-abbey

Et Downtown Abbey a cela de particulier que ces deux univers s'entremêlent, des ponts sont jetés entre ces deux mondes, les domestiques sont plus que de simples employés et font partis de cette famille, avec ses secrets, ses joies, et ses faiblesses. Et puis j'ai toujours un peu du mal à m'imaginer els acteurs dans la vraie vie, je suis toujours étonnée de les voir en photo, comme si même dans leur vie il vivaient en costumes d'époque!

DA

  • Les intrigues:

DA guerre

Je ne vous cacherai pas que la fin de la saison 3 est une déception pour moi, la saison 4 a été un peu molle, la saison 5 sauve les meubles mais ma préférence va du coup à la 2e saison, pendant la première guerre mondiale, disons que c'est dans cette saison que les perosnnages se révèlent sous leur vrai jour, en effet, la guerre met de côté les apparences pour se concentrer sur le soutien apporté au pays. Chaque saison apporte cependant son lot d'intrigues secondaires, les amours interdits, l'héritage des Crawley, la place de la femme dans la société anglaise et dans la famille, les dîners et les bals, le travail des aristocrates, des femmes, des fermiers, la politique du pays, les colonies, le mariage bien évidemment, les bonnes manières etc, autant de thème que l'on retrouve dans un bon roman du 18/19e, et c'est pour ça que j'accroche autant!

 

 

  • L'humour: 

    DA Humour

c'est à mon avis un des points forts de la série, et on reconnaît bien là la touche British, beaucoup de sarcasmes, de petites piques, quelques personnages qui se permettent de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas. Quelques uns sont parfois tournés en dérision, mais avec subtilité. Les réparties de la Comtesse douairière sont bien sûr un must, celles de Mrs Crawley également.

 

  • Les décors et costumes:

La maison en elle-même est superbe, j'ai longtemps cru qu'il s'agissait de Burghley House qui se trouve dans le Lincolnshire mais il s'agit du château de Highclere, un peu plus au nord, dans le Hampshire, tout deux ont été construits à la même époque et aménagés par Capability Brown. Les pièces sont très belles et spacieuses, décorées avec soin, ma préférence allant au petit salon, celui avec le papier peint vert, je veux le même dans ma chambre! Quelques scènes sont tournées en extérieur ou au village, chez Mrs Crawley, avec une maison plus modeste ou chez la Comtesse. Certaines scènes sont tournées à Londres, on reconnaît la toucher victorienne ou georgienne de certains bâtiments mais guère plus, c'est Downtown la star de la série (il y a d'ailleurs un passage tourné à Picadilly dans la saison 5 et c'est affreux, on remarque clairement que c'est un décor et c'est dommage!!)

DA petit salon

Downton Abbey Gallery

Pour les costumes je vous renvoie à l'excellent billet de FondantOchocolat sur les costumes d'époque (1910 et 1920). Les robes sont superbes, on note un changement entre les premières saisons et les dernières, et même entre les Crawley et leur cousine Rose. J'ai remarqué qu'en général les tenues des dames sont quasiment systément assorties lors des dîners, avec trois couleurs prédominentes: le noir, le bordeaux, les violets.

DowntonAbbey-robes

DowntonAbbey-Season2

DA robes

 

 

Je vous invite à aller voir d'autres billets: Galéa, Natiora. ...

Et bien sûr Le mois anglais continue chez LouCryssilda et Titine

mois anglais

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [25] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2014

Les films de Mai

Ce mois-ci va coller parfaitement pour le challenge US puisque je n'ai vu que des films américains! Et j'ai apprécié les quatre!

la voie de l'ennemi

J'ai donc commencer le mois avec La voie de l'ennemi de Rachid Bouchareb avec Forest Whitaker et Brenda Blethyn: "Garnett, ancien membre d’un gang du Nouveau Mexique vient de passer 18 ans en prison pour meurtre. Avec l’aide d’Emily Smith, agent de probation chargée de sa mise à l’épreuve, il tente de se réinsérer et de reprendre une vie normale. Mais Garnett est vite rattrapé par son passé. Le Sherif Bill Agati veut lui faire payer très cher la mort de son adjoint."

Les + : Les acteurs bien sûr! Quel plaisir de retrouver Brenda Blethyn, je me disais que cette voix me disait quelque chose et bim ça m'est revu, ce 'nest autre que Mrs Bennet! Et puis j'apprécie de plus en plus l'acteur Forest Whitaker! L'histoire en elle-même est sympathique, malgré le fait que Whitaker soit un meurtrier repenti on s'attache à son personnage et j'ai trouvé injuste l'acharnement du shérif!!

Les -: j'ai trouvé quelques incohérences, ou plutôt quelques incompréhensions, c'est tout de même un peu lent comme film.

 

 

last days of summer

Je désespérais de voir Last days of summer qui je crois n'a pas eu le succès escompté, en tout cas en province, oui la Seine et Marne c'est un peu comme la province! Film de Jason Reitman avec Kate Winslet et Josh Brolin: "Lors du dernier week-end de l’été, Frank, un détenu évadé, condamné pour meurtre, oblige Adèle et son fils Henry à le cacher chez eux. 
Très vite, la relation entre le ravisseur et la jeune femme prend une tournure inattendue. Pendant ces quatre jours, ils vont révéler de lourds secrets et réapprendre à aimer.."

Les +: c'est un film très sensuel, la chaleur du sud des Etats-Unis se dégage de chaque cette scène. C'est une belle histoire avec des personnages bian campés par les acteurs. Là encore un meurtirer pour lequel j'ai ressenti beaucoup de sympathie.C'est une très belle histoire d'amour qui traverse les épreuves et les années. Et purée la scène de la tarte aux pèches ça m'a mis l'eau à la bouche et ça m'a collé des frissons!

Les -: là aussi je reprocherai une certaine lenteur, liée à l'histoire en elle-même donc inévitable sans doute!

 

her

J'ai enfin pu voir Her, et même si Monsieur m'avait un peu spoilé la fin ce fût tout de même une très belle découverte. Her de Spike Jonze avec Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Mara Rooney: "Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l'acquisition d'un programme informatique ultramoderne, capable de s'adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de 'Samantha', une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…"

Les +: comme l'avait dit Monsieur pour me convaincre de voir ce film "C'est le film le plus poétique que j'ai vu ces dernières années" et bien vous savez quoi? il avait raison!!! Il se dégage beaucoup de poéise de cette histoire, des voix, mais surtout des images. Je dirai que c'est un film très photogénique! L'histoire qui naît entre Theodore et cette voix est très émouvante, et pas différente de ce que l'on peut ressentir quand on tombe amoureux ... Sans vraiment lancer le débat, je dirai que nous ne sommes pas si loin de cette aire où les gens peuvent tomber amoureux sans se voir, alors peut-être que oui un jour une telle histoire sera possible. Joaquin Phoenix crève l'écran sans jamais en faire trop, et Scarlett Johansson qu'on ne voit jamais parvient à nous captiver! C'est un film à voir en BO indéniablement!

Les -: mais bon sang pourquoi mon cinéma ne l'a pas diffusé plus tôt??

the homesman

J'ai terminé le mois avec The Homesman de Tommy Lee Jones avec Tommy Lee Jones et Hilary Swank: "En 1854, trois femmes ayant perdu la raison sont confiées à Mary Bee Cuddy, une pionnière forte et indépendante originaire du Nebraska.
Sur sa route vers l’Iowa, où ces femmes pourront trouver refuge, elle croise le chemin de George Briggs, un rustre vagabond qu’elle sauve d’une mort imminente.  Ils décident de s'associer afin de faire face, ensemble, à la rudesse et aux dangers qui sévissent dans les vastes étendues de la Frontière."

Les +: la plongée dans les débuts de l'installation des américains sur els terres de l'ouest, ça m'a rappelé quelques cours à la fac, les personnages du midwest, ces étendues immenses que traversent les personnages. Tommy Lee Jones et Hilary Swank tenaient leur rôle à merveille, les trois folles ont l'air plus vraies que nature! Les scènes de violence ne m'ont pas choquée.

Les -: une certaine lenteur, des acteurs performents dans leur rôle mais aucune empathie de ma part pour le spersonnages, une fin pour le moins surprenante.

challengeus1

 

 

Posté par Cinnamonchocolat à 21:38 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
Tags : ,

03 mars 2014

Les films de Févier

Ce mois-ci je suis allée trois fois au cinéma, j'ai vu:

MINUSCULE LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES

Minuscule - La Vallée des fourmies perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud.

"Dans une paisible forêt, les reliefs d’un pique-nique déclenchent une guerre sans merci entre deux bandes rivales de fourmis convoitant le même butin: une boîte de sucres! C’est dans cette tourmente qu’une jeune coccinelle va se lier d’amitié avec une fourmi noire et l’aider à sauver son peuple des terribles fourmis rouges..."

Les + : Les images sont vraiment belles, l'histoire est sympathique et les "personnages" sont attachants, oui des fourmis ça peut être attachant, mais attention, les noires hein pas les rouges!

Les - : il n'y a pas de paroles, donc certains passages sont un peu longs, mais finalement 1h30 c'est supportable, il n'en aurait pas fallu plus.

 

 

mea-culpa

Méa Culpa de Fred Cavayé avec Gilles Lellouche, Vincent Lindon:

"Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d'une mission. De retour vers chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme Alice, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui. Lors d'une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d'un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l'objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants. Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l'occasion de revenir sur les zones d'ombre de leur passé commun."

les +: Vincent Lindon et Gilles Lellouche sont deux acteurs que j'aime beaucoup et dans ce film Nadine Labaki et le jeune Max n'ont rien à leur envier! J'ai apprécié le scénario, plein de rebondissements mais surtout cette histoire d'amitié et les questions qu'elle soulève, jusqu'où est-on prêt à aller par amitié? Par amour? Pour protéger les siens?

les -: comme tout film d'action qui se respecte, certaines scènes de bagarre sont parfois un peu too much, je pense notamment à celle qui se rédoule dans la boîte de nuit.

12 years a slave

12 years a slave de Steve McQueen avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Brad Pitt:

"Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession.  Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…"

Les +: c'est un fil chargé en émotions, avec une histoire basée sur des faits réels, les acteurs habitent leur rôle (sauf peut-être Brad Pitt). Je l'avoue j'ai pleuré, surtout lors de la scène de chant lorsqu'ils enterrent un des esclaves. Jusque là Solomon ne chantait pas, et d'un coup il se joint aux autres esclaves et chante de tout son coeur, comme s'il se résignait à sa condition d'esclave.

Les -: certaines scènes sont dérangeantes forcément, mais encore plus parce qu'elles sont longues et donnent une impression de voyeurisme mal placé. 

 

En DVD:

le-journal-d’un-degonfle-rodrick-fait-sa-loi

Avec ma nièce j'ai regardé les trois films du Journal d'un dégonflé, le premier, Rodrik fait sa loi, et ça fait suer de de Thor Freudenthal avec Zachary Gordon, Steve Zahn, Rachael Harris.  Tous trois adaptés du Journal d'un dégonflé de Jeff Kinney.

"Pour Greg Heffley, 12 ans, le collège est la chose la plus stupide jamais inventée, un endroit rempli de pièges, de débiles et de délinquants, et où toutes les chaises de la cafétéria sont réservées, ce qui l’oblige à manger par terre.
Pour survivre à cette épreuve sans fin et connaître enfin la gloire qu’il estime mériter, Greg imagine des plans infaillibles qui ne donnent jamais le résultat escompté. Dans son journal, qu’il rebaptise « carnet de bord » pour bien montrer que ce n’est pas un journal intime de fillette, Greg consigne toutes ses mésaventures et nous dévoile ses pensées, ses problèmes familiaux, ses tribulations et ses (futurs) grands succès de cour d’école. "

Les +: c'est drôle, un humour qui vise un public (pré) ados mais qui m'a quand même bien fait rire, des aventures originales, j'ai vu les trois et les histoires ne se répètent pas. La relation entre Greg et son frère et leurs parents est typique,avec un petit frère qui n'arrange rien aux affaires de Greg. Ce que j'ai le plus apprécié bien sûr c'est de partager ces moments avec ma nièce.

Les -: toutes ces histoires qui arrivent à un seul enfant c'est quand même invraisemblable :p

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

31 décembre 2013

Les films de Décembre

Petit bilan mensuel des films que je suis allée voir au cinéma, je triche un peu en incluant un film vu en Novembre dont je n'avais pas pris le temps de vous parler:

cartel

Cartel de Ridley Scott avec Michael Fassbender, Cameron Diaz, Javier Bardem, Penelope Cruz et Brad Pitt

Les + : Les acteurs, voilà un casting ambitieux avec un Bardem complètement loufoque, et une Penelope Cruiz plus belle que jamais...

Les - : L'histoire!! Je n'ai pas du tout accroché, je n'ai d'ailleurs pas tout compris et j'ai trouvé que c'était un peu trop bling bling.

En bref, je n'ai pas trop aimé, comme quoi un bon réalisateur et un casting de choc ne font pas forcément un bon film...

 

 

 

les garçons

Les garçons et Guillaume, à table! de Guillaume Galienne, avec Guillaume Galienne.

Les +: Beaucoup d'humour souvent décalé et donc encore plus drôle, une histoire touchante, des scènes mémorables, un jeu d'acteur grandiose, que ce soit dans son propre rôle ou dans celui de sa mère, une bande son géniale.

Les - : j'ai eu un peu de mal avec la narration au début du film

En bref, j'ai adoré!

 

 

 

casse tête chinois

Casse-tête chinois de Cédric Klapish avec Romain Duris, Cécile de France, Audrey Tautou, Kelly Reilly..

Les + : les acteurs, Romain, Cécile, Kelly, j'adore! et même Audrey Tautou qui pour une fois ne fait pas trop gourdasse! La touche Klapish avec des histoires un peu folles, le New York de Brooklyn et China Town, l'humour

Les - : L'histoire est un peu longue à se mettre en place et la narration en début de film n'arrange rien.

En bref jai aimé retrouvé les personnages de l'auberge espagnole à l'âge de lma maturité mais le meilleur reste pour moi le premier.

 

 

 

zulu

Zulu de Jérôme Salle avec Orlando Bloom et Forest Withaker

Les + : la plongée dans l'Afrique du Sud moderne encore empreinte de rivalité entre les différentes communautés qui y vivent. Les acteurs avec un Forest Whitaker taciturne et touchant et la noirceur d'Orlando Bloom qui cache une grande loyauté. La plongée dans les Township, le scénario et la BO mais surtout la fin, surprenante et très forte.

Les - : quelques longueurs.

En bref, j'ai beaucoup aimé!

 

 

 

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un très bon réveillon!

Posté par Cinnamonchocolat à 07:00 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

31 octobre 2013

Les films d'Octobre

Les billets cinéma de Sybille, Will et Géraldine (et d'autres encore...) m'ont donné envie de vous parler moi aussi des films que je vais voir au ciné, des dvds voire même des séries que je regarde. Comme j'ai toujours du mal à raconter l'histoire sans trop donner d'info je noterai pour chaque film, selon moi, les points positifs et négatifs et un très bref avis. Rendez-vous pris pour le dernier jour du mois. Alors qu'avez-vous vu en octobre?

 

homeland

Je commence avec la série Homeland, série américaine sur le terrorisme avec Claire Danes. J'ai vu les huit premiers épisodes de la saison 1 pendant mes vacances.

Les + : beaucoup de suspense, un très bon choix d'acteurs et de nombreux rebondissements

Les -: On ne sait pas toujours où ils veulent en venir!

En bref, j'aime beaucoup, ça me change des séries girly girly que j'apprécie et je trouve que c'est assez novateur.

 

 

 

 

 

Au cinéma j'ai vu:

blue jasmine

Blue Jasmine de Woody Allen avec Cate Blanchett et Alec Baldwin.

Les + : Le jeu de Cate Blanchett qui est assez incroyable, les pointes d'humour qui en font une très belle satire des riches américains

Les - : Quelques longueurs, l'accent en VF de Cate est insupportable!

En bref, j'ai passé un assez bon moment mais ce n'est pas un film très réjouissant.

 

 

 

 

le majordome

Le majordome de Lee Daniels avec Forest Whitaker et Oprah Winfrey.

Les + : le contexte historique dans lequel s'ancre l'histoire personnelle du majordome, un très grand Forest Whitaker!

Les - : une seconde partie un peu longue, le choix de l'acteur qui joue JFK!!!

En bref, j'ai beaucoup aimé ce film que je vais sans doute pouvoir travailler avec mes élèves.

 

 

 

 

PRISONERS

Prisoners de Denis Villeneuve avec Hugh Jackman et Jake Gyllenhaal

Les + : du suspense jusqu'à la fin avec de nombreux rebondissements. Les deux acteurs principaux sont épatants. Une fin surprenante!

Les - :  Une fin frustrante (c'est ce qui fait la force du film mais quand même!!!

En bref, un thriller très réussi, je me suis caché plusieurs fois les yeux, l'Amérique dépeinte par Denis Villeneuve fait froid dans le dos!

 

 

 

3 films et une série parfaits pour clore ce mois américain, je poursuis mes lectures américaines jusqu'en Août avec le challenge US poursuivi par Noctembule

challengemoisamericain
la vie d'adèle

La vie d'Adèle d'Abdellatif Kechiche avec Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos

Les + : une histoire émouvante, le personnage d'Adèle est très beau et bien joué. J'ai apprécié la vision de l'enseignement distillée par le réalisateur.

Les - :  des longueurs, trop de scènes de sexe parfois trop longues, un film presque uniquement tourné en gros plan.

En bref, j'aurais je crois plus apprécié de film s'il avait été un peu moins long. 9a reste cependant une très belle performance pour les deux actrices.

 

 

 

Et enfin pour terminer ce billet!

rebecca

Rebecca d'Alfred Hitchcock avec Joan Fontaine et Laurence Olivier que j'avais enregistré sur arte

Les + : histoire adaptée du roman de Daphné du Maurier que j'avais envie de voir depuis un moment, un scénario qui se tient, une reconstitution des lieux et descriptions bien faite

Les - : la voix nasillarde de l'actrice, la bande son typique des films noir et blancs d'époque, avoir des violons en fond sonore tout au long du film ça m'agace un peu!!

En bref, je ne regrette pas de l'avoir vu et me suis rendu compte que dans mon souvenir j'amalgamais souvent l'histoire de Rebecca à celle de Jane Eyre, la vérité est donc rétablie :p