La-Societe-des-Jeunes-Pianistes_3841

Quatrième de couverture: La Société des Jeunes Pianistes, c’est le nom que s’est donné un groupe d’adolescents passionnés, à Oslo, à la fin des années 1960. À la fois amis et rivaux, ils ont en commun l’amour de la musique; pourtant, un seul remportera le concours du « Jeune Maestro ». Tous vont subir une terrible pression de leur entourage, mais surtout d’eux-mêmes. La Société des Jeunes Pianistes est un roman initiatique, grave et subtil, qui évoque le désir, la vie, la mort.

C'est Violette qui m'a donné envie de lire ce roman qu'elle a reçu dans une box littéraire, Exploratology pour ne pas la nommer. Du coup elle a eu la gentillesse de me le prêter, mais exploratology compte une abonnée de plus parce que je suis conquise, par les deux romans que j'ai lus et par le concept de manière générale. Peut-être que je vous montrerai la première box que j'ai reçue en novembre.

L'objectif d'Exploratology c'est de faire découvrir des auteurs peu connus, le pari est rempli avec cet auteur norvégien. Ketil Bjonstad est écrivain et également auteur compositeur, il sait donc de quoi il parle puisqu'il a lui-même passé ce concours dont il est question dans son roman. De jeunes musiciens préparent ce concours et décident de former un groupe afin de se soutenir. Si chacun s'entraîne de son côté, l'amitié née de cette passion commune va se consolider au fil des semaines, bien que rivaux finalement, cette rivalité n'entachera pas la complicité qui se crée entre certains protagonistes. Néanmoins, Anja restera plus ou moins en dehors de ce groupe tout au long du roman, ce qui accentuera son aura mystérieuse. Anja c'est la jeune fille dont est amoureux Aksel, le narrateur. On pressent quelque chose d'un peu glauque dans l'histoire de cette jeune fille. D'ailleurs le roman a un côté très noir, Aksel perd sa mère dès le début du roman dans des circonstances assez atroces quand on y pense. Ce groupe d'amis vit un peu en reclus, chacun s'adonnant à sa passion. Il n'y a guère que Rebecca Frost qui semble mener une vie normale. Ce roman est un peu intemporel, on sait qu'il se déroule à la fin des années soixantes, mais cela pourrait aussi bien être au début du XXE siècle comme à notre époque tant les considérations de ces jeunes sont en dehors de la vie. La vie pour eux c'est le piano. 

C'est une lecture exigente, il peut être assez difficile d'y entrer, mais passées quelques pages je n'ai plus eu envie de lâcher ce roman tant je voulais savoir ce qui allait arriver à ses personnages. Ma culture musicale est très éloignée de la musique classique mais j'ai vraiment eu envie de connaître et d'apprécier tous ces morceaux. Certes les noms des compositeurs ne me sont pas inconnus mais leurs oeuvres finalement si! Je lirai la suite avec beaucoup de curioisité parce qu'on sent quelque chose d'assez malsain au travers de ces pages qui ne s'est pour l'instant pas exprimé clairement donc je veux en savoir plus, lever des doutes et bien sûr savoir comment l'auteur a fait évoluer ses personnages dans leur vie de jeunes adultes puisqu'on els quitte à la majorité. Une belle découverte en somme, merci Violette

challenge petit bac

 

(SPORT/LOISIR: PIANISTES)