le journal d'anne frank

Quatrième de couverture:

"Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigréaux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. Déportée à Auschwitz, puis à Bergen-Belsen, Anne meurt du typhus en février ou mars 1945, peu après sa sœur Margot. La jeune fille a tenu son journal du 12 juin 1942 au 1er août 1944, et son témoignage, connu dans le monde entier, reste l’un des plus émouvants sur la vie quotidienne d’une famille juive sous le joug nazi. Cette édition comporte des pages inédites."

Je vais passer pour l'insensible de service, mais cette relecture n'a pas été à la hauteur de mes souvenirs. J'ai découvert Anne Frank quand j'étais adolescente, dans une vieille édition à la tranche orange, et j'en gardais un souvenir très ému... Bien sûr je ne remets pas en cause le destin tragique de cette famille, la difficulté et la peur à vivre confiné et caché, et le sort qui les attendait alors même que la guerre était sur le point de se terminer. Je ne remets pas en cause l'aspect témoignage de cette vie, ni même la volonté du père à publier le journal de sa fille. Non ce qui m'a gêné dans cette lecture c'est que j'ai trouvé Anne Frank très antipathique, une ado de 14 ans? peut-être mais je la trouve vraiment très dûre avec sa mère. Je peux aisément comprendre les difficultés à s'entendre, notamment avec les autres pensionnaires, parce que vivre deux ans, 24h/24h et 7jours sur 7 sans possibilité de sortie ou de s'isoler doit en effet rendre agressif, irritable etc.? mais dès le départ je la trouve très froide et assez injuste envers sa mère, et ça m'a bloquée tout au long de ma lecture ... Je ne vous copierai qu'un passage, mais ils en a foison " Si j'aime quelqu'un, il me faut en premier lieu avoir pour lui de l'admiration et du respect et ces deux conditions sont totalement absentes cgez Maman!"  Je sais que c'est un peu idiot de s'arrêter à ça, mais honnêtement 'jaurai préféré en garder le souvenir que j'en avais et je regrette un peu de l'avoir relu ... Je vais peut-être délenché quelques foudres mais l'impression qu'il m'en reste c'est celle d'une jeune fille un peu égoîste et ego-centrée, je n'ai pas réussi à voir l'Anne Frank sensible de la seconde partie du journal ... J'ai hésité à rédiger mon billet, mais après-tout c'est aussi pour ça les blog...

objectif pal

 

(4/31)

challenge petit bac

 

(OBJET: JOURNAL)