la-vie-est-facile-ne-t-inquiete-pas-ebook

Quatrième de couverture:

"Alors que j'étais inconsolable, il m'avait mise sur le chemin du deuil de mon mari. J'avais fini par me sentir libérée de lui aussi. J'étais prête à m'ouvrir aux autres. » 
Depuis son retour d'Irlande, Diane a tourné la page sur son histoire tumultueuse avec Edward, bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de son ami Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C'est là, aux Gens..., son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné et surtout il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car Diane sait qu'elle ne se remettra jamais de la perte de sa fille. Pourtant, un événement inattendu va venir tout bouleverser : les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé, vont s'effondrer les unes après les autres. Aura-t-elle le courage d'accepter un autre chemin?"

Le moins qu'on puisse dire c'est que cette semaine a été pleine de rebondissements, alors que j'avais prévu d'écrire deux billets je n'ai même pas eu le temps d'ouvrir le blog, d'aller lire vos derniers billets, ni même de lire une seule ligne! Pour en savoir plus rendez-vous en fin de mois dans le Moi après Mois. Pour l'heure je vous parle de roman feel good avalé pendant les vacances de Toussaint, je trouve qu'Agnès Martin Lugand va bien avec la Toussaint, dans cette suite des Gens heureux lisent et boivent du café pas d'énorme surprise, c'est écrit à la truelle (mais qui suis-je pour juger d'un style que moi-même je n'ai pas?) et pourtant ça me parle, et ça m'embarque, il faut dire que je suis la cible rêvée avec cette hisoire de café littéraire (mon rêve) et toutes ces références musicales, Panic station de Muse, No Surprises de Radiohead, Angus et Julia Stone, j'adore! et puis c'est drôle aussi d'imaginer les scènes, rue de Bretagne notamment où j'ai traîné mes guêtres pendant les vacances!! Et puis il y a le côté je m'évade au grand air avec l'Irlande, moi qui ai envie justement de partir un peu dans un endroit calme et aéré j'ai voyagé par procuration.

Pour en revenir à Diane... après ses péripéties en Irlande, ses desillusions avec Edward, et l'acceptation de la mort de sa fille et de son époux, Diane a repris le cours de sa vie, elle fait vivre sa librairie, elle s'épanouie avec son Félix, elle rencontre même quelqu'un... Et puis à côté il y a l'Irlande et ses souvenirs, son attachement pour ceux qu'elle considère comme des parents adoptifs, le taciturne Edward, et une nouvelle quelque peu innattendue. Alors tout ça marche, tout est plus ou moins attendu, relativement crédible mais ça fait du bien, surtout à la Toussaint. Bon ça m'a quand même extirpé quelques larmes, mais bon parfois il m'en faut peu.

 

 

challenge feel good

(2)