la maison sur le rivage

Quatrième de couverture: "En Cornouailles, dans une très ancienne demeure, un homme cède à la tentation de vérifier les effets d'une nouvelle drogue mise au point par un savant réputé. C'est le début d'un long voyage, au cours duquel il va se retrouver plongé dans un passé vieux de plus de six siècles. Mais les troublantes scènes dont il va être le témoin invisible sont-elles pure illusion ? Les personnages qu'il croise ne sont-ils que des fantômes nés de son imagination ? Maniant avec une habileté diabolique la tension psychologique et le suspense, Daphné Du Maurier trame une incroyable histoire hantée où hallucination et réalité, passé et présent finissent par se recouper étrangement. Dans ce roman, un des classiques de Daphné Du Maurier, le lecteur retrouvera avec bonheur le mystère de Rebecca, le climat angoissant de Ma cousine Rachel, l'aventure de L' Auberge de la Jamaïque..."

 Je n'avais pas lu de roman de Daphné du Maurier depuis l'an dernier au moins, et c'est toujours avec plaisir que j'ouvre un de ses romans. Certains des ingrédients habituels sont présents: la Cornouailles, la mer, la lande, une admosphère un peu brumeuse, mais changement non négligeable, l'action se situe au XXé siècle, sans doute dans la seconde moitié, et le personnage principal est régulièrement plongé au Moyen-Age.

J'ai bien sûr lu avec délectation et savouré la plume de Du Maurier, ses personnages sont toujours intéressants et bien développés, la description des paysages est soignée, les dialogues eux aussi, par contre, l'intrigue m'a un peu moins convaincue, et cela uniquement à cause de mon côté terre à terre. Oui parce que bon excusez-moi mais une drogue qui nous plonge au Moyen-Age, ça ne tient déjà pas très bien la route, mais quand en plus, des perosnnes différentes se retrouvent à la même époque, entourés des mêmes personnages, c'est un peu trop surréaliste pour moi, et j'ai peine à croire que Daphné du Maurier se soit lancé dans la dyspotie ou que sais-je encore (je suis une quiche en la matière). L'histoire actuelle n'est qu'un prétexte à l'histoire du Moyen-Age, mais celle-ci reste assez descriptive, on aimerait en savoir plus sur les personnages, sur ce qu'ils deviennent une fois l'effet de la drogue dissipée, sur le pourquoi du comment Magnus arrive au beau milieu de cette époque et de ces personnages, voire même sur le pourquoi du comment de Daphné du Maurier dans ce roman!!

Donc même si j'ai apprécié l'atmosphère, les personnages, l'écriture, cela n'a pas suffit à me faire adhérer totalement à l'histoire.

 

Challenge-classique-3

 

(classique de Juin)

mois anglais

Le mois anglais chez LouCryssilda et Titine