un conte de Noël

Synopsis:

"À l'origine, Abel et Junon eurent deux enfants, Joseph et Elizabeth. Atteint d'une maladie génétique rare, le petit Joseph devait recevoir une greffe de moelle osseuse. Elizabeth n'était pas compatible, ses parents conçurent alors un troisième enfant dans l'espoir de sauver Joseph. Mais Henri qui allait bientôt naître, lui non plus, ne pouvait rien pour son frère - et Joseph mourut à l'âge de sept ans. Après la naissance d'un petit dernier, Ivan, la famille Vuillard se remet doucement de la mort du premier-né. Les années ont passé, Elizabeth est devenue écrivain de théâtre à Paris. Henri court de bonnes affaires en faillites frauduleuses, et Ivan, l'adolescent au bord du gouffre, est devenu le père presque raisonnable de deux garçons étranges. Un jour fatal, Elizabeth, excédée par les abus de son mauvais frère, a "banni" Henri, solennellement. Plus personne ne sait exactement ce qui s'est passé, ni pourquoi. Henri a disparu, et la famille semble aujourd'hui dissoute. Seul Simon, le neveu de Junon, recueilli par sa tante à la mort de ses parents, maintient difficilement le semblant d'un lien entre les parents provinciaux, la soeur vertueuse, le frère incertain et le frère honni..."

On est loin du Feel Good movie de Noël, ici le conte n'a de conte que le synopsis, avec une situation initiale bien ficelée, un élément perturbateur mais pas vraiment de résolution ... et de Noël parce que les personnages sont réunies à cette période dans la maison familiale, mais ça s'arrête là. 

Cette histoire m'a laissée assez perplexe, la tension est présente pendant les deux heures que dure le film, on a envie de savoir pourquoi Elizabeth a "banni" son frère de la famille, finalement je serai incapable de dire si on l'apprend ou non, en tout cas ça m'a échappé, comme une partie des tenants et aboutissants de ce film. Je n'ai pas passé un moment désagréable, mais pas agréable non plus. 

Les acteurs sont bons, les enfants sont les personnages les plus raisonnables, les adultes sont à baffer parfois, et les relations sont basées sur des faux-semblants ... Une partie d'une famille ordinaire qui doit parfois faire fi des querelles lors d'un repas de famille?

A voir sans doute, mais pas pour Noël!!

challengechristmastime

 

(MyaRosa proposait de se réunir autour d'un billet cinéma aujourd'hui. Je suis vraiment une participante médiocre cette année!)