miel_et_vin

Quatrième de couverture:

"Au château, l'enfant « maudit » cause incendies, maladies et accidents mortels autour de lui. Rien ni personne ne lui résiste. Ce bâtard finira pourtant par devenir Charles de l'Éperay, l'héritier en titre. Non loin de là, une enfant est abandonnée dans la forêt. Recueillie par une famille noble, elle grandit sous le nom de Judith de Monterlant. Les destinées de ces deux êtres vont se croiser : ils s'attirent irrésistiblement et s'égarent dans les méandres d'une passion dévorante. Pourtant Judith se marie avec un autre homme. 1789 : le monde bascule et les nobles sont aux abois. Charles, malgré son rang, épouse la cause révolutionnaire. Que va-t-il advenir des amants ?"

Cela fait un certain temps que ce roman dort dans ma bibliothèque, j'attendais vraiment le bon moment pour l'en sortir. Les billets que j'avais lus m'avaient enchantée. (celui de Syl. et d'autres que je n'ai aps réussi à retrouver..N'hésitez pas à me les signaler en commentaires!)Je regrette de n'avoir pas pris de note pendant ma lecture mais j'étais trop accrochée au récit et à ses personnages, j'ai savouré pleinement. Il est assez rare que je parle de coups de coeur, si mes souvenirs sont bons le dernier en date est Le quatrième mur de Sorj Chalandon, il y a déjà quelques mois ... Alors on va dire que c'est un petit coup de coeur. J'ai vraiment était transportée dans la France du 18e siècle, dans le bordelais puis à Paris. Je me rends compte que j'apprécie particulièrement les romans ancrés dans un contexte historique qui a une place à part entière dans le récit.

Le titre et la couverture font honneur à l'histoire, tous les sens sont évoqués, et on imagine bien Judith avec une peau laiteuse et des cheveux flamboyants, enfant puis femme de caractère qui ne s'en laissera pas conter, aimante et loyale mais surtout dévouée, à sa famille, à son époux, à son fils et à son amant ... Outre Judith j'ai beaucoup apprécié le personnages de Guillaume et celui du vieux libraire, chacun fantasque à sa manière. Charles ne m'a pas laissée indiférente, tantôt charmée, tantôt agacée. Il ne sait pas quoi faire de lui-même finalement, il ne trouve sa place nullepart, sauf peut-être dans les affres de la révolution. C'est ce qui le perdra, mais c'est aussi ce qui le ramènera à Judith.

Cette belle histoire ne pouvait donc pas être sans quelques secrets, le tout est de savoir lesquels seront gardés, lesquels seront dévoilés ... J'ai pour ma part découvert assez tôt dans le récit ce qui se tramait, je pense que c'est une volonté de l'euteur de donner à son lecteur une longueur d'avance, pour appréhender l'histoire d'une manière différente... Je ne sais pas ce que je pourrai vous dire de plus, si ce n'est de vous faire votre propre avis en le lisant ...

lire sous la contrainte

(conjonction de coordination: ET)

 

objectif pal

(22/78)