Ce mois-ci je suis allée trois fois au cinéma, j'ai vu:

MINUSCULE LA VALLEE DES FOURMIS PERDUES

Minuscule - La Vallée des fourmies perdues de Thomas Szabo et Hélène Giraud.

"Dans une paisible forêt, les reliefs d’un pique-nique déclenchent une guerre sans merci entre deux bandes rivales de fourmis convoitant le même butin: une boîte de sucres! C’est dans cette tourmente qu’une jeune coccinelle va se lier d’amitié avec une fourmi noire et l’aider à sauver son peuple des terribles fourmis rouges..."

Les + : Les images sont vraiment belles, l'histoire est sympathique et les "personnages" sont attachants, oui des fourmis ça peut être attachant, mais attention, les noires hein pas les rouges!

Les - : il n'y a pas de paroles, donc certains passages sont un peu longs, mais finalement 1h30 c'est supportable, il n'en aurait pas fallu plus.

 

 

mea-culpa

Méa Culpa de Fred Cavayé avec Gilles Lellouche, Vincent Lindon:

"Flics sur Toulon, Simon et Franck fêtent la fin d'une mission. De retour vers chez eux, ils percutent une voiture. Bilan : deux victimes dont un enfant. Franck est indemne. Simon, qui était au volant et alcoolisé, sort grièvement blessé . Il va tout perdre. Sa vie de famille. Son job de flic. Six ans plus tard, divorcé de sa femme Alice, Simon est devenu convoyeur de fonds et peine à tenir son rôle de père auprès de son fils Théo qui a désormais 9 ans. Franck, toujours flic, veille à distance sur lui. Lors d'une corrida, le petit Théo va être malgré lui le témoin d'un règlement de compte mafieux. Très vite, il fera l'objet de menaces. Simon va tout faire pour protéger son fils et retrouver ses poursuivants. Le duo avec Franck va au même moment se recomposer. Mais ce sera aussi pour eux l'occasion de revenir sur les zones d'ombre de leur passé commun."

les +: Vincent Lindon et Gilles Lellouche sont deux acteurs que j'aime beaucoup et dans ce film Nadine Labaki et le jeune Max n'ont rien à leur envier! J'ai apprécié le scénario, plein de rebondissements mais surtout cette histoire d'amitié et les questions qu'elle soulève, jusqu'où est-on prêt à aller par amitié? Par amour? Pour protéger les siens?

les -: comme tout film d'action qui se respecte, certaines scènes de bagarre sont parfois un peu too much, je pense notamment à celle qui se rédoule dans la boîte de nuit.

12 years a slave

12 years a slave de Steve McQueen avec Chiwetel Ejiofor, Michael Fassbender, Benedict Cumberbatch, Brad Pitt:

"Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession.  Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…"

Les +: c'est un fil chargé en émotions, avec une histoire basée sur des faits réels, les acteurs habitent leur rôle (sauf peut-être Brad Pitt). Je l'avoue j'ai pleuré, surtout lors de la scène de chant lorsqu'ils enterrent un des esclaves. Jusque là Solomon ne chantait pas, et d'un coup il se joint aux autres esclaves et chante de tout son coeur, comme s'il se résignait à sa condition d'esclave.

Les -: certaines scènes sont dérangeantes forcément, mais encore plus parce qu'elles sont longues et donnent une impression de voyeurisme mal placé. 

 

En DVD:

le-journal-d’un-degonfle-rodrick-fait-sa-loi

Avec ma nièce j'ai regardé les trois films du Journal d'un dégonflé, le premier, Rodrik fait sa loi, et ça fait suer de de Thor Freudenthal avec Zachary Gordon, Steve Zahn, Rachael Harris.  Tous trois adaptés du Journal d'un dégonflé de Jeff Kinney.

"Pour Greg Heffley, 12 ans, le collège est la chose la plus stupide jamais inventée, un endroit rempli de pièges, de débiles et de délinquants, et où toutes les chaises de la cafétéria sont réservées, ce qui l’oblige à manger par terre.
Pour survivre à cette épreuve sans fin et connaître enfin la gloire qu’il estime mériter, Greg imagine des plans infaillibles qui ne donnent jamais le résultat escompté. Dans son journal, qu’il rebaptise « carnet de bord » pour bien montrer que ce n’est pas un journal intime de fillette, Greg consigne toutes ses mésaventures et nous dévoile ses pensées, ses problèmes familiaux, ses tribulations et ses (futurs) grands succès de cour d’école. "

Les +: c'est drôle, un humour qui vise un public (pré) ados mais qui m'a quand même bien fait rire, des aventures originales, j'ai vu les trois et les histoires ne se répètent pas. La relation entre Greg et son frère et leurs parents est typique,avec un petit frère qui n'arrange rien aux affaires de Greg. Ce que j'ai le plus apprécié bien sûr c'est de partager ces moments avec ma nièce.

Les -: toutes ces histoires qui arrivent à un seul enfant c'est quand même invraisemblable :p