08 janvier 2014

Jacqueline Winspear, Maisie Dobbs

Maisie-Dobbs

Quatrième de couverture:

"Londres, 1929. Maisie Dobbs monte sa propre agence de détective privé. Un métier peu commun pour une jeune femme. Mais cette fille d'un modeste marchand de quatre saisons n'est pas comme les autres. Placée comme domestique dans une demeure aristocratique de Belgravia, elle réussit à intégrer le prestigieux Girton College de Cambridge, au prix d'un travail acharné. Mais, quand survient la Grande Guerre, elle n'hésite pas à endosser l'uniforme d'infirmière, quitte à voir tous ses espoirs disparaître dans le sang et la boue des champs de bataille français. Sa première affaire la replonge justement dans les années sombres de la guerre et elle va devoir affronter les fantômes qui la hantent depuis plus de dix ans. Le premier roman de Jacqueline Winspear, qui a su créer une charmante héroïne, sorte de Sherlock Holmes mâtiné de Freud !"

Ce roman suit deux chronologies, la première, à la fin des années 20, Maisie Dobbs est détective privée après avoir travaillé avec Maurice Blanche elle ouvre son propre cabinet. Sa première enquête la mène sur les traces de la première guerre mondiale, ce qui amène la seconde chronologie, l'adolescence et Maisie puis, son engagement dans la grande guerr.

Au début du roman j'ai eu quelques doutes, je me demandais en quoi l'histoire de Célia Davenham pouvait être intéressant mais ce n'est finalement que l'arbre qui cache la forêt.J'ai beaucoup apprécié la plongée dans la vie de Maisie que j'ai trouvé très intéressante. C'est un personnage courageux et attachant. Les relations qu'elle noue avec le personnel de la maison Compton et particulièrement avec Enid, puis par la suite Priscilla font d'elle une personne sensible et à l'écoute. De même, j'ai été touchée par les rapports qu'elle entretient avec son père, même à l'âge adulte. L'enquête de 1929 est prenante, elle m'a tenue en haleine jusqu'à une heure du matin parce que je voulais absolument connaître le dénouement!

Ce que Jacqueline Winspear nous montre à travers ce roman c'est l'engagement des femmes dans la première guerre mondiale, le patriotisme des hommes et la peur de tous au front, mais aussi de ceux qui ne se sont pas battus, qui attendaient le retour de l'un des leurs. Elle évoque également la difficulté des anciens soldats à réintégrer une vie "normale" après la guerre, et le malaise de la population face à ses mutilés de guerre. C'est donc une enquête bien ficelée, qui touche à des sujets sensibles. J'ai été très surprise et émue par la fin de l'histoire (oui j'ai versé quelques larmes) Merci beaucoup Valérie pour cette découverte!

Le billet de Valérie: un coup de coeur, ceux de Sophie  , Choupynette de Restin et Manu tout aussi élogieux.

lire sous la contrainte 

(Nom de famille: 1/2)

objectif pal

 (3/78)

Posté par Cinnamonchocolat à 21:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,