vallee_de_la_mort_10Quatrième de couverture:

"Rona, Charlotte et Courtney sont des femmes actives et indépendantes. Pourtant, la violence n'est jamais loin. Et quand elle s'abat, les voici qui vacillent et chancèlent sous l'emprise de la domination masculine. Des riches universités de la côte Est aux motels de Las Vegas, la cruauté des hommes n'a d'égal que leur désir."

Pparfois je me dis que je suis complètement à côté de la plaque ... J'ai lu toute la première partie du livre de Joyce Carol Oates en pensant que c'était un roman, avec différents chapitres ou le destin plus ou moins tragique d'une femme ou d'une famille était "mis à l'honneur" et qu'à un moment donné, sans doute dans la seconde partie, on retrouverait ces femmes et leur famille ou bien que les destins de certaines se croiseraient un peu à la manière de 1979 de Jean-Philippe Blondel, le côté glauque et tragique en plus bien sûr. Mais non je me suis résigné en attaquant cette deuxième partie qu'il s'agissait en fait d'un recueil de nouvelles avec pour point commun un destin tragique qui dans de nombreux cas conduit à la mort de l'un des personnages. Et là que vois-je en regardant ma quatrième de couverture???? Je vous le donne en mille: "Nouvelles", donc oui je suis vraiment complètement à côté de la plaque parfois...

Revenons donc à nos moutons... Comme vous le savez sans doute déjà, les nouvelles et moi, c'est pas toujours ça! et comme vous le savez sûrement aussi Joyce Carol Oates et moi c'est pas toujours ça non plus! Et bien contre toute attente je peux dire que j'ai globalement apprécié ce recueil. En effet, Joyce Carol Oates n'a pas abandonné son style mordbide et grinçant mais finalement la longueur des différents textes permettent de ne pas trop s'appesantir et somber dans le glauque du glauque. Bon oui les histoires s'accumulent et sont toutes plus cyniques les unes que les autres mais la plupart m'ont plues, je les ai lue avec la curiosité morbide d'un lecteur du pseudo journal "Le nouveau détective'". Tantôt à la troisième personne, tantôt à la première, l'auteur jongle avec les points de vue et les narrateurs comme si c'était facile et donné à tout le monde. Ce que je regrette généralement avec les nouvelles c'est que la fin tombe souvent comme un cheveu sur la soupe. Ce n'est pas le cas ici; même rapidement les personnages sont décris de façon détaillée, on arrive à "connecter" avec leurs sentiments, l'intrigue des nouvelles est bien menée et la résolution coule de source. 

Je reocnnais tout de même que certaines nouvelles m'ont moins accrochée, et que j'ai même eu enviez de zapper certaines, mon gros bémol va à la dernière nouvelle que j'ai trouvé vraiment dégueu!! Et comme c'était la dernière, c'est celle qui me reste le plus à l'esprit!!

 

objectif_pal

(26/97)

 

challengemoisamericain

(1)

challenge_romanci_res_am_ricaines

(1)