le_rocher_de_MontmartreQuatrième de couverture:


"D'un simple claquement de doigts, Zozie de l'Alba sait exactement qui ment, qui a peur, qui trompe sa femme et qui a des soucis d'argent. A peine entrée au Rocher de Montmartre, cette chocolaterie étrangement fascinante malgré son aspect fané, elle flaire le mensonge. Annie, la fille de la propriétaire, ne laisse-t-elle pas derrière elle une vague traînée bleutée, comme des ailes de papillons ?"

 

C'est avec grand plaisir que je me suis replongé dans les aventures de Viane Rocher et sa fille Anouk. D'autant plus que, si ma lecture de Chocolat commence à dater, j'ai revu le film il y a quelques semaines.

Viane et Anouk ont quitté le petit village de Lansquenet pour s'installer à Paris, en passant par d'autres petits villages. Elles sont maintenant accompagnées de Rosette, âgée de quatre ans et différente des autres enfants de son âge. Nous lecteurs comprenons bien assez vite l'identité de l'enfant ... La narration est alternée entre la mère et la fille, qui ont changé de noms, Viane se fait maintenant appelé Yanne et Anouk est devenue Annie. Une troisième personne s'ajoute entre les chapitres mères/filles, il s'agit de Zozie de l'Alba, voleuse d'identité professionnel si on peut dire ça comme ça. Elle va se faire apprécier d'Anouk, puis de Viane qui l'accueillera à bras ouverts dans sa chocolaterie. Une mère et une fille dont la magie fait partie intégrante de leur vie, même si pour l'instant elle la cache au plus profond d'elles, c'est une aubaine pour Zozie. Malgré tout, tout au long de l'histoire on n'a du mal à croire que Zozie est une personne méchante. On la voit un peu avec la naïveté d'Anouk, et pourtant...

Comme pour Chocolat, j'ai beaucoup apprécié la plume de Joanne Harris, à la manière un peu d'un conte, encore une fois l'auteur a réussi à me faire saliver d'envie avec la description de ses friandises. Les personnages sont tout aussi touchants, Anouk et sa mère bien sûr, mais ausis les clients de la chocolaterie. J'ai longtemps attendu le retour de Roux également, qui fidèle à lui-même débarque sans prévenir.

Ce trio dans la narration est vraiment un plus dans l'histoire. J'ai toruvé intéressant d'avoir parfois sur un évènement les points de vue des trois personnes, et j'étais contente de la place dévolue à Anouk. Oui Anouk c'est un peu la jeune fille que j'aurais aimé être, celle que j'aimerais avoir dans mes classes. Différente, intéressante, et ouverte.

La question de la différence est récurrente dans le récit, notamment avec le retard que semble présenter Rosette, mais aussi par rapport aux collégiens, à l'acceptation des autres. Doit-on s'uniformiser pour se faire des amis ou au contraire garder sa propre personnalité. L'histoire bien sûr nous donne réponse à cette question.

J'avoue par contre avoir été un peu déçue par Viane, que j'ai trouvé un peu trop éteinte, résignée, si différente de la Viane de Chocolat. Ce n'est pas bien grave, cette suite remporte tout de même mon adhésion totale :)

C'était une lecture commune avec L'or des chambres, Soukee , Fransoaz, Mango, je vous invite donc à aller lire leurs avis