big_surQuatrième de couverture:

"Le héros de ce roman, Jack Duluoz ou Ti Jean, n'est autre que Jack Kerouac, l'auteur de Sur la route. Au bord de la folie, le Roi des Beatniks cherche à fuir l'existence de cinglé qu'il a menée pendant trois ans et part pour San Francisco. Il se réfugie au bord de la mer, à Big Sur, dans une cabane isolée. Après quelques jours de bonheur passés dans la solitude à se retremper dans la nature, Duluoz est à nouveau saisi par le désespoir et l'horreur. Aussi revient-il à San Francisco où l'attendent le monde, les beatniks, l'érotisme. Mais il ne retrouve pas la paix pour autant."

Elle est loin ma jeunesse où j'étais fan de Sur la route, tout comme l'été dernier avec Le vagabond solitaire, je suis déçue. Pour la seconde fois je n'ai pas réussie à entrer dans els délires alcoolisés et paranoïaques de l'auteur. Mon appréciation de Sur la route n'étais-elle qu'un mirage? où la rebellion adolescente m'a permis d'être plus réceptive? Je sais que le côté vagabond nonchalant est le propre de cette période et de l'attitude du parfait beatnik mais ça ne me correspond plus vraiment! Je pense que je vais arrêter Kerouac pour un moment...

abc_challenge

          (9/26)        

objectif_pal     challenge_100_ans_article_300x225

(10/56)                       (3/3)

 

Mon Tiny challenge est réussi, je m'inscris donc pour le Medium Challenge (entre 4 et 7 lectures, et soyons fous je vise les 7 livres!)