chroniques_d_une_prof_qui_en_saignePrésentation de l'éditeur

 

  "Non, les élèves ne sont pas tous des angelots facétieux assoiffés de connaissance. Non, les parents ne sont pas tous des éducateurs perfectionnistes désireux de transmettre des valeurs fondamentales à leurs rejetons. Non, les profs ne s'habillent pas forcément à la CAMIF ! Princesse Soso, qui rêvait d'être trapéziste ou éleveur de bisounours, est finalement devenue professeur d'anglais. Catapultée dans un collège de campagne, elle se retrouve quand même en plein cirque, aux premières loges pour étudier le jeune, cet être mystérieux et fascinant, et tout son entourage... Chaque année, ça recommence ! Un an à jongler entre ceux qui aiment s'entretuer à coups de compas, ceux pour qui l'école est une annexe de Meetic et les Choupi-trop-mignons. Un an de rires, de larmes et d'incompréhension mutuelle, auxquels participent les parents et le personnel de l'Éducation nationale. Un an où tout le monde dira encore que les profs sont des feignasses-tortionnaires-payés-à-rien-foutretoujours-en-vacances-ces-lopettes ! Une année scolaire d'émotions, de critiques du système et de coups de colère, décrits dans ces pages avec un humour corrosif. Le collège est une jungle. Voici un accès backstage pour découvrir l'envers du décor."

En bonne prof d'anglais que je suis (oui oui) je me devais de lire le livre de Princesse Soso dont je suis les aventures bloguesques depuis un certain temps déjà. Si je suis loin d'avoir l'humour corrosif de Pincesse Soso, je me suis reconnue dans nombreuses des situations décrites (enfin j'ai plutôt reconnu mes élèves et leurs chers parents!).
C'est grinçant, c'est cynique mais tellement vrai!
Princesse Soso en somme ça pourrait être chaque jeune prof débutante et son livre devrait être remboursé par MGEN voire étudié à l'ifum (ha non mince ça n'existe plus!)
Difficile d'en parler avec un oeil extérieur quand on vit les mêmes situations, je n'ai pas de passage en particulier à citer et je suis plutôt d'accord avec les critiques et idéaux dont il est question dans le livre.
Alors non le trait n'est pas forcé, mais bien évidemment il existe différents profils d'élèves dont Princesse Soso ne parle pas forcément mais le tableau d'un enseignant en milieu rural est plutôt bien brossé.


150e billet, ça se fête!