kit_de_surviePrésentation de l'éditeur: Toute ressemblance avec des individus cons de sexe masculin ou  féminin, voire autre, ayant existé – ou existant – et sévissant dans des entreprises, des collectivités,  des industries, des administrations – que celles-ci soient publiques ou parapubliques -, de l’autre côté  du palier, à vélo, en voiture, sur les trottoirs ou sous votre toit n’est ni pure coïncidence,  ni fortuite, ni accidentelle. Ils sont partout. Impossible d’y échapper, ils nous observent et semblent  prendre du plaisir à nous emmerder au quotidien.

Oui, il était temps de vous donner LA solution pour lutter contre ce fléau !  Grâce au Kit de survie dans un monde de cons, vous aurez tous les éléments en main pour enfin  vous défendre : 2 guides pour les démasquer et une poupée vaudou pour les contrer !

Je remercie Blog-O-book et les éditions j'ai lu pour ce petit coffret qui avait piqué ma curiosité dans mon hypermarché!

Je trouvais le packaging drôle et très attrayant, notamment grâce à la poupée vaudou (oui oui la sadique en moins veut s'y essayer sur les élèves les plus récalcitrants (ceux qui me traitent de pétasse par exemple) mais j'ai été un peu déçue, d'abord parce qu'au final la poupée est là mais à part les aiguilles rien ne l'accompagne, pas de manuels ni rien qui soit en lien avec elle. Les deux petits livres sont totalement indépendants, alors certes je ne m'attendais pas à lire "Le vaudou de A à Z mais quand même!)

Cette poupée était donc accompagnée de deux livres assez courts (heureusement!) : Travailler avec des cons de Tonvoisin de Bureau et Vivre avec des cons de Tonvoisin de Palier. Que ce soit pour l'un ou pour l'autre l'humour grinçant est bien sympathique les vingts premières pages mais ensuite j'ai trouvé ça vraiment lassant, comme si en fait je lisais un auteur qui aimait beaucoup s'écouter ... Et ça ça me rebute pas mal. Du coup autant j'ai commencé ma lecture avec beaucoup d'enthousiasme, autant je me suis forcée pour terminer les deux volumes. On sent bien que l'auteur est quelqu'un d'érudit avec un humour assez décalé qui d'habitude  me plait beaucoup mais là c'était too much pour moi.

La seule chose que je retiendrai c'est qu'au final, "On est toujours le con de quelqu'un d'autre".

A mon sens, ça n'est au final qu'un coup de marketing bien tombé à l'approche des fêtes de Noël.

Je m'excuse auprès de Bob pour ce délai de quelques jours, cette fin fin d'année passe à une vitesse folle, mea culpa!!