je_gu_ris_mes_complexes_et_mes_d_primesQuatrième de couverture :

« Si vos phrases préférées sont: "Si seulement j'avais osé ", "Ça y est, cette fois c'est sûr, j'ai un cancer" ou encore « Le dimanche soir, j'ai toujours le cafard », ce livre est fait pour vous.
Petits complexes, manque de confiance en soi, coups de blues et autres angoisses peuvent nous gâcher la vie. Les solutions proposées ici vous aideront à retrouver le moral. Ce manuel souriant de psychologie propose une approche pédagogique et dédramatisée de nos petites et grandes faiblesses. »

Je suis tombée sur ce livre sur le blog de Val (mais j’ai un doute maintenant parce que je ne retrouve pas le billet sur son blog !) et le titre m’a donné envie, guérir ses complexes et déprimes ? qui n’en rêveraient pas ? Val a visiblement perçu que la jeune prof en détresse que je suis avait besoin d’un coup de pousse et me l’a offert pour mon anniv’ (avec un rouge à lève, lui aussi il peut guérir les complexes et déprimes, si si !)

Bon entrons dans le vif du sujet, le livre est découpé en quatre chapitres, et comme je suis originale je vais vous livrer mes impressions chapitre par chapitre.

Chapitre 1 : Je doute de moi. Manque de confiance et mésestime de soi.

Ce Chapitre était fait pour moi, j’ai donc fait attentivement le petit test et ai eu sans grande surprise un score quasi maximum, of course ! Les cas sont ensuite bien décris, toujours avec une pointe d’humour que ce soit via l’écriture ou les illustrations de Muzo. (bin oui c’est un manuel souriant de psychologie quand même). Christophe André nous donne des pistes de solutions. La procrastination (le mal dont je souffre, et que ceux qui diront que c’est pour éviter de dire qu’on est paresseux se morde la langue à cet instant) y est bien définie mais au final on ne nous livre pas de solution miracle ou nouvelle. L’écriture est fluide, les dessins sont drôles et décalés. Si les deux acolytes ne nous aident pas spécialement au moins ils dédramatisent la chose. C’est peut-être ça au final l’astuce : dédramatiser !

Chapitre 2 : J’ai peur de la maladie. Soucis pour sa santé et hypocondrie.

Je ne me suis pas sentie spécialement concernée par le sujet. J’avais d’ailleurs coché tous les faux au petit test contrairement au premier chapitre mais la lecture était plaisante donc je n’ai pas sauté le chapitre. Les mécanismes de l’hypocondrie sont explicités mais pas solutionnés.

Chapitre 3 : Je ne me plais pas. Image de soi, complexe et dysmorphobie.

J’ai trouvé que les causes des complexes étaient parfois un peu simplistes et pas forcément digne d’un grand homme de la psychologie. Aucun conseil finalement n’est donné pour mieux s’accepter, si ce n’est encore une fois de nous faire dédramatiser avec un humour principalement axé sur le sexe pour ce chapitre j’ai trouvé.

Chapitre 4 : J’ai pas le moral. Déprimes et dépressions.

J’ai trouvé que ce chapitre était le plus détaillé et documenté. On nous fait part des divers degrés de déprimes et des différentes humeurs de la dépression. J’ai été surprise par le fait que les électrochocs soient toujours recommandés et vu comme l’un des meilleurs moyen de guérir la déprime en 2010 ! Je comprends aussi maintenant ce que sont les maladies bipolaire et maniaco-dépressives. On emploie souvent ces deux mots à tort en fait.

En bref ce livre ne va pas révolutionner ma vie, ni dans l’immédiat guérir mes complexes et déprimes, par contre il est bourré d’humour, ça a été comme un shoot de vitamines à la lecture finalement. J’ai don passé un bon moment.

L’avis de Calypso et celui de Canel.