jean_paul_duboisPremier partenariat avec Livraddict et les Editions Points ! Merci de m'avoir permis de participer ;)

 

Il va m’être assez difficile de parler de ce livre dans la mesure où je n’ai pas du tout été emportée par l’histoire.

 

J’étais pourtant assez emballée par la quatrième de couverture : « Paul Stern hésite. Son épouse, Anna, sombre peu à peu dans une profonde dépression. Le remariage scandaleux de son père l'accable. La tentation est grande de tout laisser en plan, et l'occasion semble presque trop belle : embauché à Hollywood, Paul rencontre Selma. Elle est le sosie parfait d'Anna, avec trente ans de moins... »

 

J’ai eu du mal à accrocher dès le début, je me disais que c’était le temps que l’histoire se mette en place et j’ai été soulagée de voir Selma Chantz arriver après un tiers du livre. Soulagement de courte durée. J’ai continué à trouver l’histoire un peu plate, survolée. Il m’a manqué quelque chose, peut-être un peu de romance mais puisque ça n’était pas le sujet alors peut-être un peu plus de trash, ou de réflexion sur l’exil hollywoodien, le monde des scénaristes, ratés ou pas. J’ai trouvé que l’histoire manquait un peu de saveur, j’ai du m’accrocher pour aller jusqu’au bout, et je me suis quasiment ennuyée pendant 275 pages !

 

Je me demande si les noms des deux personnes avec lesquelles travaille Paul Stern : Walter Whitman et Edward Waldo Finch sont des clins d’œil aux deux écrivains Walt Whitman et Ralph Waldo Emmerson,  je me suis peut-être trompée mais avec ces deux noms ressemblants je m’attendais en fait à des allusions à ces deux penseurs, au rêve américain, au transcendantalisme etc. J’ai du me tromper… ou bien je ne les ai pas perçues.

La page bibliomania du livre avec les liens vers les billets d'autres bloggueurs! Bien pratique!